Ukraine

Un Gilet Jaune en Mer d’Azov !!

Pont de Kertch

 

(Mer d’Azov):

 

un Gilet Jaune Russe

 

bloque le passage

aux fascistes ukrainiens !!

 

 

 

Moscou ouvre le feu

pour arrêter des navires de guerre ukrainiens

ayant violé ses eaux territoriales

25 nov. 2018, 22:01

Moscou accuse Kiev d’utiliser des « méthodes dangereuses »

dans le détroit de Kertch

26 nov. 2018, 13:41

https://media.ouest-france.fr/v1/pictures/1e447e6f26c5a83665ffa39526f75b97-moscou-accuse-kiev-d-utiliser-des-methodes-dangereuses-dans-le-detroit-de-kertch.jpg?width=1260&height=712&fill=0&focuspoint=48%2C51&cropresize=1

Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a accusé ce lundi 26 novembre l’Ukraine d’utiliser des « méthodes dangereuses » dans le détroit de Kertch, au lendemain d’un incident sans précédent ayant conduit à la capture de trois navires ukrainiens par la marine russe .

 

Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a accusé ce lundi 26 novembre l’Ukraine d’utiliser des « méthodes dangereuses » dans le détroit de Kertch. Dimanche, la marine russe a capturé deux navires de guerre ukrainiens et un remorqueur que Moscou accuse d’être entrés illégalement dans les eaux territoriales russes au large de la Crimée annexée. Kiev a demandé la libération de ses marins, dont plusieurs ont été blessés, et de nouvelles sanctions contre la Russie.

« Une violation a eu lieu, et des méthodes dangereuses ont par ailleurs été utilisées. Cela pouvait créer et cela a créé une menace et des risques pour le déplacement normal des navires dans ce corridor maritime » entre la mer d’Azov et la mer Noire, a affirmé Sergueï Lavrov, ajoutant qu’il s’agissait d’une « provocation »

Les gardes-frontières russes ont agi « en stricte conformité avec le droit international », a assuré lundi le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov au lendemain de cet incident sans précédent.  « La partie russe a agi en stricte conformité avec la législation, à la fois le droit international et le droit intérieur », a-t-il déclaré aux journalistes, précisant qu’il s’agissait d’une « intrusion de navires de guerre étrangers dans les eaux territoriales de la Fédération de Russie »

Réunion d’urgence du conseil de sécurité de l’Onu

Selon le chef de la diplomatie russe, Kiev a violé des « dispositions clés du droit international, non seulement maritime » mais également « la charte de l’Onu incluant la convention de 1982 sur le droit de la mer et d’autres textes de droit international ».

Alors que le Conseil de sécurité de l’Onu tiendra ce lundi une réunion d’urgence réclamée par l’Ukraine et la Russie, « nous ne nous faisons pas d’illusions, compte tenu que l’Occident a pris position pour un soutien aveugle du président Porochenko et de son régime », a assuré Sergeï Lavrov.

 

https://www.ouest-france.fr/europe/russie/moscou-accuse-kiev-d-utiliser-des-methodes-dangereuses-dans-le-detroit-de-kertch-6092086

 

************************************

La réalité des incidents:

****************************************

Trois bâtiments de guerre ukrainiens manœuvrant dangereusement dans les eaux territoriales russes ont été capturés, après avoir refusé de quitter la zone. Blessés, trois militaires ukrainiens ont reçu de l’aide médicale. Leur vie n’est pas en danger.

Le Service fédéral russe de sécurité (FSB) a confirmé ce 25 novembre avoir arrêté trois navires de guerre ukrainiens ayant violé les eaux territoriales russes au niveau du détroit de Kertch, où se trouve notamment le pont de Crimée reliant la péninsule au reste de la Russie. Les bâtiments militaires, qui manœuvraient dangereusement selon Moscou, refusaient d’obéir aux sommations des gardes-frontières, exigeant que les navires arrêtent immédiatement leur progression illégale dans les eaux russes.

Les navires russes ont alors ouvert le feu pour les empêcher d’aller plus loin. Trois militaires ukrainiens ont été blessés. Ils ont reçu de l’aide médicale de la part de soldats russes et leurs jours ne sont pas en danger.

Les trois bateaux ukrainiens, le Berdiansk, le Nikopol et le Yany Kapu, ont «tenté de mener une autre action illégale à 19h (heure locale)», selon le FSB. 

Des avions Soukhoï Su-25 russes ont patrouillé dans la zone après l’incident.

 

Une «provocation», selon Moscou

«Il existe des preuves irréfutables de la préparation et de la mise en œuvre par Kiev d’une provocation de la Marine ukrainienne dans les eaux de la mer Noire. Ces informations seront bientôt rendues publiques», a affirmé le FSB dans un communiqué, après l’incident.

Plus tôt ce même jour, Moscou, qui a déploré les «actions dangereuses et irresponsables» de la partie ukrainienne, avait déployé un navire au niveau du pont de Crimée afin de faire obstacle et d’empêcher les bâtiments de guerre ukrainiens de progresser.

 

Porochenko veut déclarer la loi martiale

Le président ukrainien Petro Porochenko a pour sa part dénoncé un «acte agressif de la Russie visant une escalade préméditée» dans cette zone. Il a réuni dans la soirée un haut-comité militaire, proposant d’instaurer la loi martiale dans le pays pour 60 jours. Cette proposition doit désormais être soumise au Parlement ukrainien pour validation finale.

Les deux parties s’accusent mutuellement de violer la Convention des Nations unies sur le droit de la mer. L’Ukraine assure avoir prévenu la partie russe de son intention d’envoyer des navires depuis Odessa vers le port de Marioupol, sur la côte nord de la mer d’Azov, ce que dément Moscou. Cette route passe par le détroit de Kertch.

Oana Lungescu, porte-parole de l’OTAN, a affiché son plein soutien à Kiev : «[L’Alliance atlantique] soutient totalement la souveraineté de l’Ukraine et son intégrité territoriale, y compris ses droits de navigations dans ses eaux territoriales.»

De son côté, la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Maria Zakharova a écrit sur Facebook : «[Les autorités ukrainiennes] utilisent des méthodes de bandits : premièrement une provocation; ensuite l’exercice de la force et enfin, ils accusent les autres d’agression.»

Des images prises depuis un navire des gardes-frontières russes, montrent ces derniers prendre en chasse les navires ukrainiens ayant violé l’espace maritime russe. On peut également voir les bâtiments militaires ukrainiens manœuvrer à une distance dangereusement proche des bateaux russes.

 

 

https://francais.rt.com/international/55856-navires-ukrainiens-violent-espace-maritime-russe-provocation-de-kiev-selon-moscou

 

Publicités

Odessa, le 2 mai: le combat pour la mémoire du monde russe

 

Odessa, le 2 mai:

le combat pour la mémoire du monde russe

 

Le combat pour la mémoire est le combat pour le pouvoir. Or, la tragédie d’Odessa le 2 mai 2014 reste vivante dans les mémoires. D’où l’urgence de réécrire l’histoire, de gommer les évènements, de changer leur signification. De reprendre le pouvoir. Il y a 4 ans à Odessa, des habitants de la ville furent brûlés vifs dans la Maison des Syndicats, car ils refusaient que le fascisme ne détruise leur ville. Ceux qui voulaient sauter par les fenêtres servaient de cible aux extrémistes massés autour du bâtiment. Aujourd’hui, ces mêmes extrémistes veulent organiser une Marche pour célébrer leurs héros, ceux qui ont plongé la ville et la population dans la peur et le chaos.

 

Ce qu’ils appellent la première victoire sur le Monde russe. Aucune réaction internationale. Aucune condamnation de l’Europe qui s’effondre doucement sous le poids de ses compromis. De sa compromission.
 

Odessa, le 2 mai 2014. Des habitants de la ville manifestent contre le coup d’Etat à Kiev (voir notre texte ici). Ils rencontrent des groupes armés composés de pro-Maïdan, de supporteurs de foot venus soi-disant à l’occasion d’un match et de groupes extrémistes, particulièrement bien équipés, formés, encadrés, la police est mise de côté, rien ne les empêchera. Les deux manifestations qui devaient se dérouler parallèlement se rencontreront.

 

 

 

Ces groupes repoussent les habitants vers la Maison de Syndicats, et le massacre commence. 48 morts – officiels. Plus de 250 blessés. Les seules personnes interpelées ont été des victimes. Pas de procès. Il est vrai que les « participants » ne se voient pas comme des criminels. Selon Demain Ganoul, leader du Front de la rue, « Je ne considère pas que les brûlés là-bas (dans la Maison des Syndicats) étaient des êtres humains, je ne vois pas où est le crime ».

 

Côté cour, des jeunes filles préparant des cocktails molotov:

Elles sont tellement mignonnes, innocentes, photogéniques. Mais de l’autre côté du tableau, tout s’enchaîne. L’incendie prend très bien:

 

 

 

 

Les portes de sortie de secours ont été bloquées, ceux qui voulaient sauter étaient l’objet de tirs ou terminés à coups de pied au sol.

 

 

 

A l’intérieur, l’enfer s’est matérialisé:

 

 

 

 

 

C’est cet évènement qui est qualifié de première victoire contre le Monde russe par les nationalistes ukrainiens. Ceux que l’Occident ne veut pas voir. La presse aura d’ailleurs simplement évoqué à cette occasion un tragique incident, un incendie. Aucun mot sur les groupes extrémistes. Le feu aurait pris tout seul.

Jusqu’à présent, les nationalistes avaient du mal à faire célébrer ce jour, les mémoires étaient encore vives. Il semblerait que le temps joue en leur faveur. Car enfin ils ont pu annoncer que désormais, chaque année, une Grande marche pacifique contre le Monde russe aura lieu à Odessa ce jour-là. Journée qui symbolise la victoire contre « l’occupant russe » et certainement aussi la victoire des valeurs européennes, de ces valeurs des années 30. Ils ont besoin de légitimer le massacre, la bestialité.

Hier pour le 1er mai, ces mêmes nationalistes ont interrompu le défilé des quelques habitants venus demander la baisse des taxes, le paiement des salaires et des pensions de retraite. Des pro-russes, sinon comment expliquer qu’ils ne soient pas satisfaits par la baisse drastique de leurs conditions de vie? Il est vrai que les symboliques communistes étaient présentes, la rage qu’elles provoquent chez certains jeunes, persuadés que les Soviétiques (dont l’Ukraine faisait partie) les ont empêchés de trouver la démocratie allemande (nazie, mais c’est un détail de l’histoire, comme de bien entendu) devrait tirer la sirène d’alarme sur les conséquences de la détérioration de l’enseignement.

Aujourd’hui ces gentils extrémistes pro-européens se réunissent à Odessa à 18h pour célébrer le massacre de 2014. En attendant, dans la journée, les habitants de la ville viennent apporter des fleurs en mémoire de ceux qui furent les victimes de ce fanatisme. Deux mondes, à nouveau.

Cette tentative de réhabilitation pourra-t-elle passer? Un test important pour la ville et pour l’Ukraine.

Odessa, ne pas oublier, ne pas pardonner. Pour que cela ne se répète pas.

Karine Bechet-Golovko

http://russiepolitics.blogspot.fr/2018/05/odessa-le-2-mai-le-combat-pour-le-monde.html

Articles récents sur TML et Solydairinfo

 

.

Lénine à Paris ? 100 ans après,

sur sa trace, encore vivante !!

Où quand la petite histoire rencontre la grande…

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2017/11/07/lenine-a-paris-ou-quand-la-petite-histoire-rencontre-la-grande/

Et quand la grande nous interpelle encore…

(7 Novembre – Calendrier Julien)

1917-2017 Octobre est(…encore) là !!

…Et si le bolchévisme était encore une idée neuve ?

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2017/10/01/1917-2017-octobre-est-la-et-si-le-bolchevisme-etait-encore-une-idee-neuve/

 

 

Autres articles d’actu sur TML et Solydairinfo

Pour nous, célébrer Octobre, ce n’est pas une proclamation de pure forme, mais une continuation du combat pour en tirer les leçons, à travers toute l’histoire de l’URSS et ses différentes périodes.

Des leçons utiles pour comprendre le monde et les luttes d’aujourd’hui…

Comme on le verra, Octobre et ses conséquences, même lointaines, sont présents dans les différents débats et polémiques…

Sur le contexte actuel des luttes sociales en France, un débat avec nos camarades de l’UC-Lyon :

(articles reclassés dans l’ordre chronologique)

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2017/10/27/lutte-sociale-de-lerrance-du-maoisme-lyonnais/

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2017/11/04/de-lerrance-du-maoisme-lyonnais-suite/

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2017/11/07/pour-une-approche-methodologique-marxiste-leniniste-dans-lanalyse-du-revisionnisme/

Syndicalisme et politique,c’est aussi le sujet d’un autre débat, suite à la critique du « nouvel évangile révolutionnaire »

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2017/10/31/syndicalisme-etou-politique-une-seconde-critique-du-livre-levangile-de-la-philosophie-et-de-la-revolution/

Au delà de l’évolution des conditions historiques et des conditions spécifiques actuelles, le sujet est donc aussi, en résumé…

La fin des illusions !!

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2017/10/26/la-fin-des-illusions-reformistes/

La fin des illusions se passe même de mots, surtout quand ils sont censurés…

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2017/10/29/macron-le-pere-noel-et-ses-amis-illusionnistes/

 

 

La fin des illusions, c’est déjà le cas depuis longtemps pour les victimes du mal logement et pour les sans abris

Avec la « trêve » du 1er Novembre, c’est parfois l’occasion d’un sursis, mais qui n’arrête pas les poursuites…

https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2017/10/27c11183-efa7-44eb-8210-7153a521a8f3/640_maxnewsworldthree835736.jpg

 

https://solydairinfo.wordpress.com/2017/11/02/droit-au-logement-et-capitalisme-incompatibilite-de-fait/

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2017/11/02/droit-au-logement-et-capitalisme-incompatibilite-de-fait/

 

 

Enfin, calomnier et détruire l’héritage d’Octobre et de l’histoire de l’URSS, c’est le job quasi à plein temps d’un certain nombre d’ « historiens » et de plumitifs à la solde du système, mais ils sont secondés en cela par la plus grande partie de l’ « extrême-gauche », en France comme ailleurs, et jusqu’au Québec, où sévit M Bibeau, l’inénarrable chroniqueur avec lequel nous rompons à nouveau quelques lances polémiques…

En commençant par la simple présentation du premier ouvrage important de Lénine consacré à la question…

DU DROIT DES NATIONS A DISPOSER D’ELLES-MÊMES

Écrit en 1914 en réponse aux thèses de Rosa Luxemburg, un texte très polémique donc, qui n’épargne pas Trotsky non plus, et on comprend donc l’ « oubli » quasi total dans lequel il est tombé en France…

Mais M Bibeau vole au secours de son égérie « anti-léniniste »…

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2017/11/04/une-bequille-de-gauche-de-lanticommunisme-et-de-lanti-sovietisme/

Et le débat continue donc…

De la IIIème Internationale à la crise actuelle du Capital…

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2017/11/05/de-la-iiieme-internationale-a-la-crise-actuelle-du-capital/

************************

N’en déplaise à ce genre nouveau de Kollabos, la résistance de l’URSS contre l’impérialisme US et ses laquais fascistes a encore quelques prolongements notables à travers le monde, et jusqu’au cœur de l’Europe, en Ukraine, où le vocable « fasciste hitlérien» n’est pas une clause de style…

https://dnipress.com/site/assets/files/6931/1179509.640x0-is.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

https://solydairinfo.wordpress.com/2017/10/28/commandite-par-les-usa-le-fascisme-en-marche-au-coeur-de-leurope/

Une autre cause abondamment calomniée, celle de la RPDC, dite « Corée du Nord », qui trouve encore le moyen de tenir tête à toutes les grandes puissances de ce monde, comme elle l’a toujours fait, depuis plus d’un demi-siècle…

 

Comprendre la situation diplomatique de la RPDC: anti-impérialisme ou social-chauvinisme?

https://solydairinfo.wordpress.com/2017/11/04/comprendre-la-situation-diplomatique-de-la-rpdc-anti-imperialisme-ou-social-chauvinisme/

Mais ce que l’on sait encore moins, en occident, c’est que…

Sud, Nord, Toute la Corée veut la Paix !!

https://solydairinfo.wordpress.com/2017/11/06/sud-nord-toute-la-coree-veut-la-paix/

************************************************

Mais toute forme de nationalisme n’est pas nécessairement une forme d’anti-impérialisme. Le chauvinisme et le social-chauvinisme sont donc les moyens par lesquels la bourgeoisie tente d’entrainer le prolétariat comme masse de manœuvre, puis éventuellement, de chair à canons, dans ses règlements de comptes internes.Puigdemont et son équipe de pieds-nickelés, fers de lance d’une UE « régionaliste », ont tenté d’entrainer le prolétariat catalan et espagnol dans leur sillage affairiste, non sans un relatif succès… Mais là aussi, le soufflet des illusions retombe !

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2017/10/31/republique-catalane-premier-et-dernier-jour-bilan/

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2017/10/16/la-question-nationale-et-la-situation-actuelle-en-espagne/

********************************************************

Pour l’opportunisme social-chauvin, peu importe le contenu de classe, c’est le nombre qui compte et toutes les coalitions les plus hétéroclites sont envisageables… Mais entre les cliques du genre, le nombre est réduit et la concurrence rude prévaut…révélant l’incohérence de cette démarche. 7Mois après leur campagne électorale, un « DIMITROV » de pacotille nous reproche encore de l’avoir démasqué !

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2017/11/08/lutte-de-classe-ou-lutte-de-cliques-retour-sur-les-rivalites-upr-prcf/

*************************************************

 

 

Commandité par les USA, le Fascisme En Marche… Au cœur de l’Europe !!

.

.

A voir sur

Solydairinfo:

.

 

https://dnipress.com/site/assets/files/6931/maidan-3-chargement.jpg

Ukraine :

Commandité par les USA

le Fascisme En Marche…

Au cœur de l’Europe !!

 

 

 

https://solydairinfo.wordpress.com/2017/10/28/commandite-par-les-usa-le-fascisme-en-marche-au-coeur-de-leurope/

 

 

 

https://dnipress.com/site/assets/files/6931/1179509.640x0-is.jpg

 

 

 

 

SUR LE MÊME THÈME :

.

.

.

Résistance : deux ans après l’assassinat d’Alexeï Mozgovoï, le combat continue !

.

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2017/05/24/resistance-deux-ans-apres-lassassinat-dalexei-mozgovoi-le-combat-continue/

 .

.

 

 

 

 

В начале мая 2017 года, в городе Санкт-Петербурге состоялась долгожданная встреча бойцов « Призрака » с ансамблем « Атаман ». Встреча была неформальной, на репетиции ансамбля. Из Кировска в Петербург прибыли небольшие подарки от батальона. Ребята приезжали к нам в батальон и дали концерт в прифронтовой зоне. Прямо в ангаре одной из рот:

 

СПРАВКА: Казачий ансамбль «АТАМАН» основан 14 октября 2003 года. Идея создания ансамбля – дать возможность одаренной молодёжи казачьего происхождения проявить свой исполнительский талант, заложенный предками. Со дня создания ансамбля образовался уникальный по своему составу коллектив. Бо́льшая часть участников – выходцы из Всевеликого войска Донского, Кубанского, Терского, Уральского и Сибирского казачьих войск. Возраст участников ансамбля от 17 до 35 лет.

http://mozgovoy.info/index.php

POUR NE PAS OUBLIER LE COMBAT

D’ALEXEÏ MOZGOVOÏ !!

Le manifeste social du commandant Mozgovoï:

(SOUS-TITRÉE )

Sur le même thème et sur le combat d’Alexeï Mozgovoï:

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2016/07/14/le-manifeste-social-dalexei-mozgovoi/

https://solydairinfo.wordpress.com/2016/04/19/loin-des-nuits-debout-resistance-antifasciste-a-marioupol-donbass/

https://solydairinfo.wordpress.com/2016/05/22/antifascisme-23-mai-10-poemes-dalexei-mozgovoi/

жжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжж

жжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжж

жжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжж

жжжжжжжжжжжжжжжжжжжж

 

 

Yémen, guerre impérialiste « oubliée », Ukraine, le fascisme en marche au cœur de l’Europe

 

 

Yémen, Ukraine

 

Encore deux guerres

 

« oubliées »

 

PAR LES MÉDIAS OCCIDENTAUX

 

MAIS PAS 

PAR LEURS VICTIMES !!

 

A lire sur

Solydairinfo

Yémen, guerre impérialiste « oubliée », Ukraine, le fascisme en marche au cœur de l’Europe

https://solydairinfo.wordpress.com/2017/09/01/yemen-guerre-imperialiste-oubliee-ukraine-le-fascisme-en-marche-au-coeur-de-leurope/

 

 

 

 

Résistance : deux ans après l’assassinat d’Alexeï Mozgovoï, le combat continue !

 

 

.

.

 .

.


В начале мая 2017 года, в городе Санкт-Петербурге состоялась долгожданная встреча бойцов « Призрака » с ансамблем « Атаман ». Встреча была неформальной, на репетиции ансамбля. Из Кировска в Петербург прибыли небольшие подарки от батальона. Ребята приезжали к нам в батальон и дали концерт в прифронтовой зоне. Прямо в ангаре одной из рот:

 

 

СПРАВКА: Казачий ансамбль «АТАМАН» основан 14 октября 2003 года. Идея создания ансамбля – дать возможность одаренной молодёжи казачьего происхождения проявить свой исполнительский талант, заложенный предками. Со дня создания ансамбля образовался уникальный по своему составу коллектив. Бо́льшая часть участников – выходцы из Всевеликого войска Донского, Кубанского, Терского, Уральского и Сибирского казачьих войск. Возраст участников ансамбля от 17 до 35 лет.

 

http://mozgovoy.info/index.php

POUR NE PAS OUBLIER LE COMBAT

D’ALEXEÏ MOZGOVOÏ !!

Le manifeste social du commandant Mozgovoï:

 

 

жжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжж

жжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжж

жжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжж

жжжжжжжжжжжжжжжжжжжж

A lire sur Solydairinfo:

.

.

.

.

.

.

 A lire sur

Solydairinfo:

.

.

.

GUERRE EN EUROPE : LE POINT SUR LA SITUATION

EN UKRAINE ET AU DONBASS

 

 

https://solydairinfo.wordpress.com/2016/12/15/guerre-en-europe-le-point-sur-la-situation-en-ukraine-et-au-donbass/

 donbass_war

*****************

.

 .

.

.

Abdallah d’Arabie Saoudite et Fidel Castro :

traitements médiatiques antagonistes ?


https://solydairinfo.wordpress.com/2016/12/15/abdallah-darabie-saoudite-et-fidel-castro-traitements-mediatiques-antagonistes/

.

.

.

castro-mandela

.

.

.

 жжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжж

жжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжж

 

 

 

 

LE MANIFESTE SOCIAL D’ALEXEÏ MOZGOVOÏ

.

.

*******

Retrouvé sur le net,

avec des sous titres en anglais,

LE MANIFESTE

SOCIAL

D’ALEXEÏ

MOZGOVOÏ

*********

 

 

 

***********

 

Alexeï Mozgovoï,

Combattant,

chanteur et poète assassiné :

**************

.

.

Article connexe :

Antifascisme 23 Mai : 10 Poèmes D’Alexeï Mozgovoï

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2016/05/22/

antifascisme-23-mai-10-poemes-dalexei-mozgovoi/

.

.

степь__ago

*********************

.

.

Capture_FM_TML

*******************

 

Maintenant sur VK: les poèmes de Mozgovoï avec la traduction.

.

.

.

 

Maintenant sur VK:

 

Désormais également sur VK:

https://vk.com/id366504699

.

.

VK FLOWERVK FLOWER 2

 

 

Également sur SOLYDAIRINFO:

https://solydairinfo.wordpress.com/2016/05/22/antifascisme-23-mai-10-poemes-dalexei-mozgovoi/

 

 

Et Front des Laïcs:

https://frontdeslaics.wordpress.com/2016/05/22/antifascisme-23-mai-10-poemes-dalexei-mozgovoi/

 .

ЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖ

 ЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖ

Loin des « Nuits debout », Résistance antifasciste à Marioupol, Donbass !!

 

UN ARTICLE REPRIS DU BLOG

 

Solydairinfo:

 

https://solydairinfo.wordpress.com/2016/04/19/loin-des-nuits-debout

-resistance-antifasciste-a-marioupol-donbass/

 

.

.

ЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖ

.

Loin des « Nuits debout » …

.

au Donbass

ANTIFASCISME LUTTE

.

.

MARIOUPOL

.

.

RÉSISTANCE !!

.

.

.

.

.

 TORTURÉ ET PRISONNIER EN UKRAINE:

LE TEMOIGNAGE D’UN RÉSISTANT VICTIME DE CETTE HORREUR RESSUSCITÉE AU CŒUR DE L’EUROPE « DÉMOCRATIQUE ».

UN INSTANTANÉ A LA FOIS PARTICULIÈREMENT VIOLENT ET PARTICULIÈREMENT RÉVÉLATEUR DE CETTE GUERRE OUBLIÉE AU CŒUR DE L’EUROPE. ALORS QU’ELLE EST LE PRINCIPAL FRONT OUVERT DE RÉSISTANCE ANTIFASCISTE EN EUROPE,  ET L’UN DES PLUS SIGNIFICATIFS DE PAR LE MONDE.

MAIS QUI S’EN SOUCIE SUR LES PLACES PARISIENNES ET AUTRES,

AU CŒUR DES NUITS DEBOUT?

Trois jours de tortures abominables c’est le récit que je viens d’entendre de la bouche de Vitali un habitant de Marioupol qui a été échangé le 15 février 2016 dans un groupe de six prisonniers contre trois Ukrainiens entre les mains des républicains de Donetsk. Voilà déjà plusieurs témoignages de ce genre que je recueille pour la mémoire, un récit effarant et dur qui m’a laissé vide et triste en pensant qu’aucun média français n’a encore relaté l’horreur des prisons politiques ukrainiennes. Plongeon dans l’horreur absolue.


Vitali est né à Marioupol et y a vécu toute sa vie. Une bonne tête, souriant, l’homme me livre son histoire durant une conversation de près de trois heures. Trois heures pour relater trois jours de tortures et plus d’un an d’emprisonnement dans les prisons des bourreaux de Kiev. Il n’était qu’un simple ouvrier d’une usine de Marioupol, marié et divorcé, un fils d’un premier mariage (23 ans), remarié avec un autre enfant, un garçon de sept ans : « je ne m’intéressais absolument pas à la politique, je vivais une vie tranquille de travail, en famille à Marioupol. Je ne me suis pas intéressé au Maïdan, à aucun moment, je ne suis pas descendu dans la rue, même contre le Maïdan, je n’avais pas conscience de ce qui allait arriver. Et puis les nazis d’Azov et des soldats sont arrivés à Marioupol, ils ont commencé à tuer des gens dans la rue, j’ai entendu ces histoires, j’ai compris le drame d’Odessa, celui de ma ville, les arrestations et les crimes. Alors moi aussi je suis descendu dans la rue et j’ai vu des choses qui m’ont convaincu que je devais donner de ma personne ».


Je me trouve étonné de son récit, jusqu’à présent aucun prisonnier politique n’avait été aussi passif avant le commencement des violences dans le Donbass, ils avaient eu des réactions contre le Maïdan, en privé, par leurs opinions bien avant : « J’ai vu ces hommes, masqués, cagoules, armes automatiques, un jour ils ont tiré devant mes yeux sur les fenêtres d’une polyclinique de Marioupol, ils voulaient disperser la foule, c’était absurde, je n’ai pas vu de morts ce jour-là mais par la suite j’en ai vu, des gens simplement abattus dans la rue par les forces de Kiev. Alors je me suis engagé dans la lutte, la ville était prise mais j’ai pu entrer en relation avec l’Etat-major de la résistance de la RPD qui a pu fonctionner dans Marioupol jusqu’en août 2014. La ville était prise, mais nous avons formé des groupes de renseignements, j’avais trois téléphones, je connaissais bien la ville, je pouvais m’y balader tranquillement, je suis d’ici et j’ai commencé à faire des repérages, à envoyer des coordonnées, à compter les soldats, les engins, les tanks, à signaler des emplacements secrets d’artillerie, des points de contrôles, la composition des forces, leur nombre, leur armement, les casernes, les renforts… ».

(Photo position de Grad « enterré » signalé par Vitali)


Je plonge ainsi avec lui dans la vie d’un résistant, je pourrais me trouver en 1943 à Londres et écouter son récit, les actions sont les mêmes, l’ennemi est le même, seules quelques dizaines d’années ont passé. Je me trouve fier de cet homme, courageux et simple qui me raconte avec désinvolture son combat : « je pouvais passer la frontière aussi, le front, il n’y avait pas encore d’autorisations nécessaires, juste des contrôles avec des soldats, j’ai fait le voyage jusqu’à Donetsk à trois reprises pour porter des informations capitales et puis en août beaucoup de mes camarades ont été tués, d’autres emprisonnés, d’autres en fuite. Mais je n’ai pas été arrêté. Je précise que je n’ai jamais porté une arme, c’était mon devoir d’aider la RPD et les insurgés pour que nous libérions Marioupol des néonazis de Kiev, mais je n’ai pas caché ou porté d’armes. J’ai signalé l’emplacement du quartier-général, que j’ai bien détaillé, celui d’un emplacement secret et souterrain d’un lance-roquettes Grad, les prisons où sont torturés les prisonniers. J’ai aussi signalé deux emplacements où les cadavres des martyrs de la résistance étaient jetés. Il s’agit de deux points d’eau, les cadavres sont passés à la presse (ou pas), les dépouilles jetées lestées dans les profondeurs ».

 https://dnipress.com/site/assets/files/3885/etat-major_ukrainien_sous-terrain_de_marioupol_identifie_par_vitali_2.png

Photo position de l’état-major des Ukrainiens à Marioupol signalé par Vitali (complexe souterrain).


Cette seule déclaration me fait frémir, nous voilà repartis sur les charniers des répressions politiques de Kiev, nous avons déjà récolté l’information d’un charnier à Marioupol et de fours crématoires ambulants qui opéraient à l’arrière de l’Armée ukrainienne. Mais l’homme poursuit inlassablement son histoire qui vire bientôt sur les tortures et les prisons politiques : « En novembre 2014, il y a eu une première alerte, j’ai repéré des voitures et un de mes contacts de la Résistance a été arrêté, il a eu le temps de me l’annoncer. J’ai alors jeté le téléphone en question et j’ai disparu dans la nature réussissant à passer à Donetsk. Mais j’ai décidé d’y retourner malgré le danger, résidant chez des amis et poursuivant mon travail d’informations. Cela n’a pas duré longtemps, j’ai finalement été arrêté le 28 janvier 2015 par quatre agents probablement du SBU qui étaient masqués et je fus jetés dans une voiture, mais je savais où ils m’emmenaient j’avais repéré la position de cette « caserne » un peu spéciale où la rumeur disait qu’ils torturaient et exécutaient les gens ».


Je fais silence et j’écouterais avec peine le récit de la suite de son histoire : « j’ai été torturé sans relâche pendant trois jours par plusieurs types, j’avais un bandeau scotché sur les yeux et je n’ai pas vu mes bourreaux, ils parlaient un russe pur et je n’ai pas entendu d’autres langages. Ils m’ont cogné par séance de 30-40 minutes puis 30 minutes de repos, m’empêchant de dormir et m’infligeant diverses tortures. Ils me frappaient entre la poitrine et le bas ventre, jamais à la tête, toujours avec leurs poings, les coups pleuvaient, j’étais attaché sur une chaise, c’était dans une cave, l’endroit était une école et un complexe sportif, en fonction des tortures j’étais attaché sur des bancs ou des appareils, les mains devant ou dans le dos. Les tortures sont devenues plus cruelles au fil des heures, ils m’ont attaché les mains devant et ont glissé une barre de fer sous les coudes, j’étais hissé et suspendu par deux gaillards et frappé, un d’eux se cramponnait de tout son poids sur moi pour aggraver les souffrances, c’était la torture la plus douloureuse. Le sang se vidait de mes bras et des mains, ils me redescendaient pour me masser et faire circuler le sang pour recommencer de plus belle ».

https://dnipress.com/site/assets/files/3885/la_prison_aux_tortures_de_marioupol_de_vitali-1.png

Photo, l’école et le complexe sportif où a été torturé Vitali à Marioupol, localisé par lui-même.


« Ils n’ont jamais arrêté, à peine pour fumer, toujours au petit matin. Ils m’ont ensuite infligé la torture de la gégène, sur le ventre et sur les parties génitales et puis comme cela n’était pas suffisant j’ai aussi été couché sur le dos et ils me maintenaient pour me faire avaler avec un entonnoir et une bouteille des litres d’eau, je ne sais pas combien de bouteilles, j’essayais de placer ma langue pour atténuer le flot, j’étais soulevé de temps à autre pour régurgiter et vomir le trop plein. A la fin, un très jeune soldat à la voix fluette que je pourrais reconnaître, me disait de temps à autre « alors vieux on t’a encore bien battu ! ». Finalement, un officier qui se disait être lieutenant-colonel m’a dit qu’ils allaient aller chercher ma femme et mon fils pour les torturer devant moi et j’ai donné les coordonnées les plus importantes, j’en ai dit le minimum, ils paraissaient fatigués aussi et content de leurs résultats ».


Pendant une demi-heure je me trouvais transporté dans les temps obscurs et maudits de l’occupation allemande, des terribles actes de tortures des miliciens, des SS et des Allemands sur le sol de France.

Entendre un témoignage dans un documentaire est une chose, en entendre un de vive voix par un torturé au XXIe siècle en Ukraine par un gouvernement que celui de la France soutient activement et de toutes ses possibilités en est une autre.

La Honte la colère m’envahit, surtout lorsque l’histoire se poursuite dans la bouche de Vitali, intarissable désormais : « J’ai été jeté avec un sac sur la tête dans le coffre d’une voiture et emmené dans divers endroits pendant plusieurs jours. J’ai été à nouveau interrogé, dans les locaux officiels du SBU et dans d’autres endroits mais sans violence cette fois-ci. J’ai pu me reposer sur un grabas dans une geôle seulement trois ou quatre heures, il y avait un pauvre gars, un Russe dans le même état que moi. Je ne pouvais plus marcher tout seul et je n’avais plus l’usage de mes mains, meurtris, à la fin ils m’avaient aussi retourné les doigts et menacé en simulant de me les couper. Je me souviens aussi que les gars ont fait semblant de me fusiller de nombreuses fois, en armant leurs armes, j’entendais les culasses claquer, sans munitions, des mois plus tard je sursaute encore à des bruits ressemblants. Pour signer mes « aveux », ils m’ont entouré la main de scotch avec un stylo pour que je puisse en soutenant mon bras, apposer ma signature, je ne pouvais plus utiliser mes mains meurtries ».

Photo : une des fosses à cadavres des prisonniers politiques signalée par Vitali.


« J’ai été emmené dans plusieurs prisons différentes où je n’ai jamais été soigné par un infirmier ou médecin, pourtant mon état le réclamait. Vous voyez mes poignées et mes mains un an après !!!! Et j’ai toujours du mal avec mes bras malmenés par les tortures. Au bout de quelques temps, vers la mi-mars, le 12 mars 2015, j’ai subi un simulacre de procès, avec un avocat ukrainien commis d’office, la procédure a été bâclée en quelques minutes tambour battant. Mon avocat a juste plaidé pour que je ne sois pas jugé comme terroriste risquant des années de prison, mais pour association de malfaiteurs. A ma grande surprise on m’a dit que j’étais libre mais à peine j’étais sorti du tribunal qu’ils m’ont entraîné dans une cave où m’attendaient deux sbires masqués. J’ai subi un nouvel interrogatoire, ils voulaient savoir où j’avais caché les armes et d’autres choses que bien sûr je n’avais jamais fait. Le ton est monté, ils m’ont dit que j’étais foutu et que j’allais être emmené à Kharkov. Effectivement le lendemain j’étais conduit dans une prison politique du SBU par deux gaillards dans une voiture. Pendant les trois jours de tortures j’ajoute que je n’avais été « nourri » que deux fois ».

Photo : la première fosse à cadavres des prisonniers politiques exécutés par l’Ukraine, localisation par Vitali


L’homme semble revivre ses tortures et ses souffrances, l’écouter devient dur et je vis moi aussi les instants terribles qu’il raconte. Ce qui suit devient alors scandaleux : « Nous étions 13 dans quelques mètres carrés dans une prison qui se trouve à Kharkov dans le bâtiment du SBU et du Ministère de l’Intérieur. Une série de geôles se trouvent au second étage, c’était là que je me trouvais enfermé pendant une année. Il y avait au moins une centaine de prisonniers, j’ai fait une liste des hommes que j’ai connus et qui ont été ou qui sont encore retenus dans ces prisons de la honte. Les plus anciens nous ont décrit la visite de la Croix rouge et de l’ONU dans cet endroit à la fin de 2014, des prisonniers se trouvaient en fait dans les sous-sols, les cellules avaient vidé et nettoyé de fonds en comble pour faire illusion. Nous n’avons vu nous-mêmes personne. Nous étions mal nourris, avec de mauvaises portions, toujours la même chose deux fois par jour, à savoir un peu de betteraves crues, de la Kacha, un quart de tranche de pain blanc, du pain noir corrompu et moisi que nous jetions systématiquement dans les toilettes après l’avoir réduit en miettes. Nous n’avons jamais eu de fruits ou d’autres choses, pas de télévision, ni de téléphone, interdiction de communiquer avec nos familles qui n’ont jamais su où nous étions ».


« A la fin, au début de 2016, notre situation s’est un peu améliorée, la cuisine a été fermée et nous avons dû cuisiner, quelques-uns d’entre nous se sont improvisé cuisiniers, mais nous mangions plus. Nous avions un évier et de l’eau froide et un WC pour tous, le tout dans un état de saleté inimaginable. Nous ne pouvions sortir pour une promenade « dans un corridor » que deux fois par mois et nous n’avions le droit qu’à une douche par semaine, voilà nos conditions et certains sont là depuis plus d’un an, ils sont enfermés sans contact avec leurs familles. Lorsque j’ai été échangé j’ai été interrogé par un Commissaire de l’ONU puis par une femme, une Suissesse du nom de Charline qui travaille à Donetsk pour la Croix rouge, les interrogatoires ont porté aussi sur notre détention et les tortures, j’ai tout raconté… ».


Je baisse la tête, Charline de la Croix rouge je connais, les prisonniers torturés et libérés au mois de décembre m’ont parlé d’elle… et à ce jour aucune information n’a été communiquée malgré la teneur et les faits insoutenables. Je sursaute à l’évocation du Commissaire de l’ONU, je n’aurais pas la chance d’obtenir son nom, Vitali l’a oublié… Croix rouge et désormais ONU sont donc parfaitement au courant et certainement depuis de longue date des tortures, répressions et assassinats politiques de l’Ukraine, en se taisant, ils sont dès lors complices des bourreaux de l’Ukraine. C’est la nausée qui alors me vient, décidément je n’ai jamais été aussi sûr que j’avais choisi le bon camp. Je plains celui des bourreaux, je plains et j’exècre celui du gouvernement français, de Choukhevytch à Porochenko, de Pétain à Hollande, décidément rien n’a changé.

Dernière photo, la deuxième fosse à cadavres où disparaissent les corps des prisonniers politiques ukraniens.

Laurent Brayard pour DONi.Press

https://dnipress.com/fi/posts/lukraine-des-tortures-abjectes-vitali-trois-jours-de-coups-gegenes-et-entonnoirs/ 

.

.

.

.

NR FLAG OK

ЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖ

ЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖ