BLOG JDANOV

Archivio Ždanov

             Récemment retrouvé, ce blog basé en Italie, mais multilingue et donc à vocation internationale, essentiellement consacré à l’œuvre politique et culturelle d’Andrei Jdanov.

Lien :          http://zdanov.blogfree.net/

              Sans démarche politique précise, éclectique dans ses liens, ce blog a néanmoins le mérite unique de regrouper de nombreux textes d’Andrei Jdanov, sur des sujets variés.

             Voici comment s’y exprime le point de vue de Tribune Marxiste-Léniniste :

 

Bonjour, camarades !

             C’est en essayant de comprendre quelle est vraiment la situation actuelle de l’impérialisme que je me suis intéressé à l’œuvre politique d’Andrei Jdanov, et principalement à son implication dans le Kominform.

            C’est pourquoi j’ai été heureusement surpris de retrouver sur votre blog une version française originale du Rapport sur la Situation Internationale, reconstituée d’après les recherches historiques soviétiques, par MM. Procacci et Adibekov, publiées en Italie, chez Feltrinelli. J’ai finalement réussi à me procurer cet ouvrage précieux :

The Cominform — Minutes of the Three Conférences 1947/1948/1949         

              Cette version, sur votre blog, est un bien un recoupement de différents documents existants dans les archives, et reflète la véritable tonalité des débats au sein du Kominform.

             Dans son intégralité, elle donne tout son vrai sens à l’analyse fine et percutante d’Andrei Jdanov. C’est évidemment une critique avisée de la politique de l’impérialisme US, mais aussi, au final, une critique radicale de la politique de collaboration de classe et de capitulation des PC français et italiens.

           Il est clair que cette politique de soumission au diktat US a eu une influence sur le rapport de forces international, en contraignant le camp socialiste à une stratégie de résistance, plutôt que d’offensive, et en l’amenant à ce repli sur soi qu’on a appelé « rideau de fer »…

            Dans la mesure où elle décrit la constitution en puissance dominante de l’impérialisme US, l’analyse d’Andrei Jdanov reste parfaitement d’actualité. Elle l’est même d’autant plus que la longue résistance de l’Union Soviétique a finalement été vaincue.

             Evidemment, je n’ai aucune idée réelle de la situation actuelle en Italie, où le PCI a disparu, mais en France il est clair que le PCF continue la même politique de capitulation et de collaboration de classe, avec ses alliés « socialistes » !

            Dans ma jeunesse, (j’avais dix-sept ans en Mai 68), je me suis tourné vers le maoïsme, avant d’abandonner l’engagement politique pour une action syndicale. Aujourd’hui j’essaye de comprendre comment la Chine a pu fusionner progressivement, dès le début des années 70, avec le camp antisoviétique et finalement, avec la mondialisation capitaliste.

           Maintenant il me semble évident qu’il y a une parenté directe entre les révisionnismes thoréziens, togliattistes, et le maoïsme.

                                     Mao Zedong est né en 1893, Andrei Jdanov en 1896…    Andrei Jdanov est malheureusement décédé en 1948, dans des circonstances encore obscures. Nul doute que s’il avait vécu il serait resté solidaire du combat de la Chine contre l’impérialisme US. Cela ne l’aurait pas empêché d’avoir un regard critique sur la conception maoïste de l’édification du « socialisme » à partir de la « démocratie nouvelle », le tout comme réinterprétation « originale » du concept de démocratie populaire.

          Quoiqu’il en soit, le résultat en fut l’échec inévitable du « grand bond en avant » et sa conséquence directe : le chaos de la « révolution culturelle » pour restaurer le pouvoir de Mao, sur la base d’un antisoviétisme comme substitut du nationalisme chinois. Cela n’ayant amélioré en rien l’édification de son « socialisme », et prisonnier de cette logique révisionniste, il ne pouvait que céder à son tour aux sirènes de l’impérialisme US.

         M’étant désintéressé de la politique active, j’ai néanmoins longtemps cru qu’il y avait eu une « gauche » maoïste, « trahie » par Deng Xiaoping après la mort de Mao, vision complaisamment entretenue par toute une frange de la bourgeoisie maoïsante ou ex-maoïste… (et reprise, non sans hypocrisie opportuniste, par quelques groupuscules prétendument « marxistes-léninistes-maoïstes » !)

         Ayant repris sérieusement, ces dernières années, l’étude de cette période compliquée, il me parait évident, maintenant, que non seulement il y a continuité de Mao à Deng, mais que ce concept révisionniste du social-chauvinisme chinois trouve ses racines aux origines de la pensée de Mao, dès le tournant de 1927, et l’échec relatif de la première insurrection prolétarienne de Shanghai.

         Celui-ci entraina également l’organisation et l’échec relatif de l’insurrection de la Moisson d’Automne, qui permit néanmoins à Mao de créer le noyau armé de son alliance fondamentale entre paysannerie et bourgeoisie nationale, où le prolétariat ne joue plus qu’un rôle accessoire de caution idéologique, surtout vis-à-vis de l’Union Soviétique, dont il a encore besoin, à cette époque. 

        Ce double langage, théorisé dans « De la contradiction », notamment, il le conservera jusqu’au bout, pour tenter de se justifier et d’abuser une partie du mouvement communiste, dont les jeunes militants que nous étions dans les années 70.

         C’est ce même double langage qu’il utilise en 1967 pour profiter de la Commune de Shanghai contre ses adversaires politiques du moment, avant de l’écraser à son tour, comme l’avait fait le Guomindang, 40 ans plus tôt !

      Je ne peux que constater aujourd’hui que son seul aboutissement, avec la collaboration de l’impérialisme US et le développement de la mondialisation capitaliste, fut la destruction de l’Union Soviétique.  

       Au sein du Kominform, Andrei Jdanov avait entrepris un combat contre l’opportunisme et le révisionnisme. Nul doute que s’il avait pu le poursuivre, son rendez-vous avec l’histoire du maoïsme aurait mis en lumière le bilan terriblement négatif de celui-ci… 

     Aurait-il pu l’enrayer à temps ? Il est évidemment vain de spéculer… Mais il n’est jamais trop tard pour reprendre le combat ! C’est ce genre d’idées qui sont développées en France, désormais, sur le blog Tribune Marxiste-Léniniste, lien :  

http://tribunemlreypa.wordpress.com 

      C’est ce genre d’idées dont j’espère avoir prochainement l’occasion de débattre avec vous sur votre blog, méritoire par sa vocation à faire connaître l’œuvre d’Andrei Jdanov.

Une question, pour finir : pourquoi ne pas reprendre la version intégrale reconstituée du Rapport sur la Situation Internationale dans les autres langues que le français ?  

 

Luniterre.

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s