La « gauche » française satellisée par le social-impérialisme chinois!

 

[ DÉBAT RÉACTUALISÉ EN TEMPS RÉEL ! ]

 

 

 

Effectivement, Hong Kong sert de « plaque tournante » pour le capital US en Chine depuis 1972 et les accords Mao-Nixon.

C’est le cordon ombilical qui a permis à la bourgeoisie nationale maoïste de se « compradoriser » avant d’accumuler suffisamment de capital financier pour se poser en rival de l’Oncle Sam dans ce domaine comme dans les autres.

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2019/06/10/chine-usa-2014-2019-chronique-dune-guerre-economique-annoncee

Il est clair que cette rivalité les amènera à rompre ce cordon, progressivement ou brutalement, si nécessaire, en fonction de l’ingérence US.

Pour des millions de gens qui travaillent à Hong Kong sans être forcément ni des bourgeois ni des petits bourgeois (Smic à 4,12 euros de l’heure!), ce sera la fin d’un monde et l’exil pour retrouver du travail ailleurs, pour une grande partie de cette population.

On peut leur reprocher de jouer en partie le jeu de l’impérialisme US et occidental, mais il est clair que leur condition sociale est en train de se dégrader rapidement et qu’ils n’ont clairement aucune confiance dans le prétendu « socialisme à la chinoise », qui n’est bien qu’une autre forme de capitalisme et d’impérialisme (social-impérialisme) et qui ne leur apporte aucune solution, précisément, en réponse à leurs problèmes sociaux.

La gauche française, en se portant caution du social-impérialisme chinois contre l’impérialisme US se couvre une fois de plus de ridicule, et perd encore un peu plus de crédibilité, si tant est qu’elle en eut encore !

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2019/08/19/gilets-noirs-gilets-jaunes-hong-kong-france-contre-le-capital-un-seul-proletariat

 

Luniterre

 

 

UN ÉCHANGE AVEC LE CAMARADE DO, SUR SON SITE VLR:

Salut Luniterre,

Ne trouves-tu pas que tu te contredis quelque peu ?

Aujourd’hui tu dis :

« La gauche française, en se portant caution du social-impérialisme chinois contre l’impérialisme US se couvre une fois de plus de ridicule, et perd encore un peu plus de crédibilité, si tant est qu’elle en eut encore ! »

Mais tu disais ici :

http://mai68.org/spip2/spip.php?art…

« Dans le monde, c’est l’impérialisme US qui est à l’initiative de la plupart des guerres. Les autres ne font que suivre ou « compléter » ses interventions, et le plus souvent en complicité et coordination avec lui.

« Il est donc bien l’ennemi numéro 1 des peuples et du prolétariat de tous les pays, même si chacun doit d’abord lutter concrètement contre son propre impérialisme… !

« Chacun contre son impérialisme, et tous contre l’impérialisme US !! Et tous activement solidaires avec les luttes en cours… Palestine, Syrie, Yémen, Donbass, etc.. !!! »

Amicalement,
do
http://mai68.org

 

RÉPONSE PROPOSÉE:

 

Effectivement, il y a une situation particulièrement complexe à Hong Kong, et je ne prétends pas détenir une solution…

Je ne suis même pas sûr qu’il y en ait une, en réalité, dans le contexte actuel… Sauf la Révolution, évidemment!!!

Si le mouvement continue, Pékin a le choix entre lâcher du lest sur des réformes sociales qui couperont les manipulateurs de leur base populaire ou réprimer carrément, au risque de liquider Hong Kong plus rapidement que prévu en tant que place financière et commerciale internationale.

Pour l’instant le PCC semble jouer sur le temps, comme Macron l’a fait avec les GJ. Il n’est pas certain non plus que les USA aient intérêt à pousser le bouchon trop loin à Hong Kong. Ils ne peuvent évidemment pas se permettre une intervention militaire, et pousser Pékin à intervenir n’est pas forcément leur but à court terme. Ils ont aussi leurs intérêts dans la place.

Quoi qu’il en soit, il est évidemment juste de dénoncer les manœuvres et les manipulations US dans cette affaire, et je n’ai pas manqué de les mentionner comme bien réelles, y compris dans l’article.

Mais il est absurde et indigne de faire porter le chapeau aux manifestants qui sont certainement sincères pour la très grande majorité et ne sont pas vraiment des suppôts de l’impérialisme, même si certains se laissent bercer par l’illusion que les USA les soutiendront vraiment.

La gauche française pro-chinoise en est assez clairement au point de soutenir une éventuelle intervention de répression contre les manifestants, qui ne sont pas réellement différents, dans leurs préoccupations, des GJ français, même s’ils ont évidemment tort d’espérer une intervention étrangère, improbable, et qui ne leur apportera rien, de toutes façons.

Si les hongkongais en sont arrivés là, c’est aussi parce qu’ils sont conscients que le « socialisme à la chinoise » n’est qu’un leurre et qu’il ne leur apportera aucune amélioration, bien au contraire. C’est aussi ce qu’il faut constater, comme état de fait révélé par cette situation.

Si Carrie Lam avait réellement eut l’intention de régler les questions sociales importantes à Hong Kong, et déjà connues lors de son accès au pouvoir, et notamment celle du logement, elle aurait pu commencer à le faire… De même, au moins remettre le smic de HK en proportion du coût de la vie sur place, cela signifiait clairement le doubler et même le tripler…

Mais la bourgeoisie « socialiste de marché » est aussi pingre que la Macronie et ne veut rien lâcher, pour l’instant.

Il faut donc dénoncer à la fois et les manipulations US et la propagande pro-chinoise, qui fait passer la masse en mouvement des hongkongais pour des « nantis » juste accros à des « privilèges », qui n’existent plus, en réalité, que pour une minorité d’entre eux, ce qui explique la mobilisation massive.

Le fait que les USA soient encore l’impérialisme N°1 sur la planète ne doit pas nous amener à en soutenir un autre contre lui, mais seulement les nations indépendantes, les peuples en lutte et, éventuellement, les bourgeoisies nationales en voie de résistance anti-impérialiste, comme la Russie, l’Iran, la Syrie, le Yémen, le Venezuela, etc…

En tant que puissance financière challenger des USA la Chine ne rentre pas dans cette catégorie et sa contradiction avec les USA est bien de nature inter-impérialiste. Concrètement, pour l’instant, c’est bien la Chine qui menace d’écraser la révolte populaire à Hong Kong, et pas les USA, même si leur rôle est bien à condamner dans cette affaire.

Pas de contradiction, donc, mais simplement une analyse dialectique du réel, avec toute sa complexité.

Luniterre

 

 

UNE SUITE AU DÉBAT…

 

Hong Kong : L’ingérence occidentale la main dans le sac !

22 août 14:05, par do

La Chine et la Libye, Benghazi et Hong Kong

Salut Luniterre

La révolte de Hong Kong, si elle était du type prolétariene, se déploirait contre la bourgeoisie de Hong Kong , et PAS contre la Chine continentale.

On peut comparer Le Hong Kong de la Chine actuelle au Benghazi de la Libye de 2011. À Benghazi aussi, on pouvait dire que la révolte était « populaire ». Pourtant elle était manipulée par l’Occident pour détruire la Libye. Même si je ne pense pas que la révolte de Hong Kong réussisse à détruire la Chine. La stratégie de l’impérialisme US n’est que celle de l’épine dans le pieds. Elle n’a pas les moyens de faire mieux, ou pire selon le camp que l’on choisi.

Mais, il me semble que ceux qui ont soutenu la Libye contre l’Occident devraient soutenir la Chine pour la même raison exactement.

Certes Kadhafi n’a jamais trahi et Mao Tsé Toung si, mais ce n’est pas une raison pour faire payer la Chine actuelle dans son ensemble pour la trahison de Mao il y a presque cinquante ans. Ce serait une vengeance aveugle qui ferait vraiment le jeu de l’impérialisme US dont tu dis comme le Che, et je suis absolument d’accord, qu’il est l’ennemi numéro 1.

J’ai envie de le redire : « La révolte de Hong Kong, si elle était du type prolétariene, se déploirait contre la bourgeoisie de Hong Kong, et PAS contre la Chine continentale. »

Bien à toi,
do
http://mai68.org

 

 

Répondre à ce message

Hong Kong : L’ingérence occidentale la main dans le sac !

22 août 16:03,

par Luniterre

Bonjour, camarade…
Tu as envie de le redire… : « La révolte de Hong Kong, si elle était du type prolétarienne, se déploirait contre la bourgeoisie de Hong Kong, et PAS contre la Chine continentale. »

Malheureusement cela va complètement à l’envers d’une analyse dialectique de la situation… :

C’est complètement méconnaitre le rôle de « plaque tournante financière » que la bourgeoisie maoïste a assigné à Hong Kong, et pas depuis hier, mais depuis 1972 !!! La « rétrocession » n’est qu’un épisode dans ce processus, mais qui n’en change pas la dynamique globale, celle d’une « passerelle-écluse » entre capitaux chinois continentaux et capitaux occidentaux, principalement US, avec évidemment un « éclusier » qui contrôle les niveaux d’entrée et de sortie, et qui se trouve être le capital financier chinois continental, contrôlé entièrement par le PCC.

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2015/09/01/de-la-structuration-maoiste-de-la-bulle-chinoise/

L’adversaire de classe principal du prolétariat en voie de formation à Hong Kong est donc bien la bourgeoisie « rouge » de Pékin, et non pas la bourgeoisie résiduelle et supplétive de Hong Kong, qui reste là pour la forme, nécessaire tant que ce système « Shanghai-Hong Kong Stock Connect » a encore une utilité pour la bourgeoisie financière continentale.

Ce qui est donc appelé à disparaitre avec une intégration de plus en plus grande de la finance chinoise aux marchés internationaux.

Ce qui condamne donc la population laborieuse de Hong Kong à un exil, et des plus incertains, pour beaucoup, vu le « recyclage » économique que cela implique et la réduction, et même la disparition inévitable de la plupart des activités économiques actuelles de Hong Kong.

Carrie Lam n’est que le relai de Pékin, dans cette « transition », et les hongkongais ont raison de ne pas s’y tromper !

Luniterre

 

 

Hong Kong : L’ingérence occidentale la main dans le sac !

22 août 17:14, par do

Le prolétariat de Hong Kong n’est pas en formation, il est complètement formé depuis un bon bout de temps. J’en veux pour preuve la paye si basse et les « logements » dignes du film « La montagne sacrée » de Jodorowsky. D’ailleurs le prolétariat est si maltraité à Hong Kong qu’on pourrait se demander s’il ne s’agit pas de sous-prolétariat.

S’il s’agissait à Hong Kong d’une révolte du prolétariat et sous-prolétariat contre la « bourgeoisie rouge » de Chine continentale, depuis le mois de juin, date où elle a commencé, ça fait longtemps que cette révolte aurait gagné la majeure partie de la chine. Et la Chine serait peut-être même au bord de la révolution.

Tel n’est pas le cas. Il semble que le prolétariat de Chine continentale est hostile au mouvement de révolte qui secoue Hong Kong.

Par ailleurs, cela fait déjà un certain temps que la place financière de Hong Kong est dépassée par plusieurs autres villes de Chine dont Shangai. C’est peut-être pour cela, entre autres, que la bourgeoisie de Hong Kong veut que cette ville quitte la Chine et manipule sa petite bourgeoisie en ce sens dans cette révolte.

Bien à toi,
do
http://mai68.org

 

UNE RÉPONSE TML PROPOSÉE:

[Hong Kong : L’ingérence occidentale la main dans le sac !

22 août 19:04, par Luniterre]

 

Quand je parle de « prolétariat en voie de formation » je ne parle pas du prolétariat en général, mais des nouvelles couches sociales qui se trouvent en voie de prolétarisation du fait de la politique financière chinoise.

Ce sont évidemment celles qui sont à l’origine de la révolte, tout comme les nouvelles catégories sociales en voie de prolétarisation sont à l’origine des « Gilets Jaunes » en France.

Sur les questions de fond, la politique financière chinoise est étudiée depuis pas mal de temps sur TML dans différents documents dont tu ne sembles pas avoir pris connaissance.

La question du système « Shanghai-Hong Kong Stock Connect » est abordée dans celui-ci:

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2015/09/01/de-la-structuration-maoiste-de-la-bulle-chinoise/

Il est évident que Hong Kong ne quittera pas la Chine…

La situation à Hong Kong et sur le continent est évidemment complètement différente et la problématique sociale aussi. Le capitalisme chinois connait encore un développement style « 30 glorieuses » qui pour l’instant laisse espérer une amélioration de son sort au prolétariat continental, alors que le prolétariat de Hong Kong se trouve directement impacté par la crise et l’évolution locale qui est donc bien différente et n’implique pas des revendications communes avec le continent, mais, au contraire, bien spécifiques à cette situation locale.

Plus le barrage médiatique évident des autorités >>> pas de solidarité possible dans ces conditions.

Luniterre

 

 

Hong Kong : L’ingérence occidentale la main dans le sac !

 

22 août 19:37,     par do

Tu dis : « La situation à Hong Kong et sur le continent est évidemment complètement différente et la problématique sociale aussi. Le capitalisme chinois connait encore un développement style « 30 glorieuses » qui pour l’instant laisse espérer une amélioration de son sort au prolétariat continental, alors que le prolétariat de Hong Kong se trouve directement impacté par la crise et l’évolution locale »

Conclusion : Le prolétariat de Hong Kong a intérêt à une intégration totale de Hong Kong avec la Chine et pas à une séparation. Donc, il ne participe pas au mouvement de révolte de Hong Kong qui réclame cette séparation.

A+
do
mai68.org

Répondre à ce message

 

 

UNE RÉPONSE TML PROPOSÉE:

 

Hong Kong : L’ingérence occidentale la main dans le sac !

22 août 20:45, par Luniterre

 

Je dis effectivement : « La situation à Hong Kong et sur le continent est évidemment complètement différente et la problématique sociale aussi »… etc

Conclusion : tu as donc déjà oublié ce qui s’est dit dans l’autre fil… :

Gilets Noirs, Gilets Jaunes, Hong Kong, France, contre le capital, un seul prolétariat !

21 août 18:31, par Luniterre 

http://mai68.org/spip2/spip.php?article4206#forum3769

 

« En deux mots, la situation à Hong Kong et en France […et en Chine continentale aussi…] présente tout de même quelques différences essentielles…

Hong Kong est un cul de sac, une impasse totale, question avenir économique et social >>> quand le capital financier chinois aura fini de presser ce citron financier et commercial (pratiquement, très peu d’industrie locale, hors services) , il en jettera la peau et la population se trouvera définitivement paupérisée, si elle reste là >>> elle est donc condamnée à émigrer pour un avenir des plus incertains, en Chine continentale, où elle devra se faire une place à partir de zéro… Pas sûr qu’elle y soit forcément bien accueillie, de plus…

C’est pourquoi certains cèdent à ce genre de sirène[les manips US des manifs à HK], pensant qu’une intervention internationale permettrait de prolonger le statut spécial de cette enclave.

En réalité, couler rapidement cette enclave encore actuellement rentable pour le PCC, c’est aussi un moyen de pression possible pour l’occident >>> d’où ce genre de provocation. »

>>>l’intégration finale de HK au continent ne peut pas voir une « égalisation » des styles de vie, car HK n’a pas de ressources en dehors des activités financières et commerciales appelées à disparaître dans cette nouvelle configuration >>> émigration plus ou moins « forcée » !

Luniterre

 

 

Hong Kong : L’ingérence occidentale la main dans le sac !

22 août 23:41,    par do

Je ne vois pas en quoi l’intégration totale de Hong Kong à la chine l’empêcherait de continuer à être un place financière, comme l’est par exemple Shangai ? Et dans ce cas les Hongkongais bénéficieraient des mêmes lois que ceux de la Chine continentale, et seraient du coup moins exploités qu’actuellement, me semble-t-il ?

Mais si tel était le cas, si Hong Kong cessait d’être une place financière, et que les prolos de Hong Kong se retrouvent très très pauvres, je pense qu’alors des capitalistes chinois auraient forcément l’idée de délocaliser des usines de la Chine continentale vers Hong Kong pour bénéficier, dans un premier temps, de bas salaires. Du coup, si l’intégration est totale, les ouvriers de Hong Kong bénéficieront des mêmes avantages que ceux de Chine continentale, non ? et ils bénéficieront aussi des « trentes glorieuses » chinoises ? Et leurs salaires augmenteront, non ?

Je continue donc à penser, pour le moment, que le prolétariat hongkonguais a intérêt à l’intégration totale à la Chine.

C’est la bourgeoisie hongkongaise qui ne veut pas cette intégration.

A+
do
http://mai68.org

Répondre à ce message

 

 

UNE RÉPONSE TML PROPOSÉE:

 

Hong Kong : L’ingérence occidentale la main dans le sac !

23 août 02:33, par Luniterre

 

Bonsoir camarade;

Tu continue de penser… mais selon un mode idéaliste, c’est à dire qui ne tient pas compte des réalités pourtant connues et analysées, et que je t’ai déjà mentionné plusieurs fois:

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2015/09/01/de-la-structuration-maoiste-de-la-bulle-chinoise/

La place financière de HK n’a d’intérêt pour le capital chinois que dans le cadre du processus d’accumulation expliqué dans cette étude, et qui arrivera à son terme avec la mise « à niveau » des flux de capitaux entre la Chine et le reste du monde telle que ce type d' »écluse » financière ne sera plus nécessaire…

La bourse principale de la Chine est Shanghai, et la seconde, que les chinois ont déjà développé au cours de ce processus est Shenzhen qui se trouve à la distance faramineuse de 24 kilomètres de Hong Kong centre…!

Quant à « délocaliser » de l’industrie pour profiter de la chute du niveau de vie à HK, c’est un truc que les capitalistes chinois feraient certainement …s’il y avait là la moindre place pour y implanter de nouvelles usines, ce qui n’est évidemment pas le cas!

Selon les sources les services représentent plus de 92% de l’activité (incluant finance et commerce), l’industrie autour de 7% et l’agriculture moins de 1%.

Pour réindustrialiser sérieusement, il faudrait commencer par raser pas mal d’immeubles, et vu la hauteur moyenne à HK, cela fait beaucoup de monde en exil, déjà, rien que dans ce but…

Ne vois-tu pas l’impasse, pourtant évidente, si tu te penches un peu sur la question?

Penser, c’est déjà très bien, mais étudier concrètement le sujet n’est pas forcément inutile non plus…

Bien à toi,

Luniterre

 

 

 

Hong Kong : L’ingérence occidentale la main dans le sac !

23 août 12:43, par do

Bonjour,

Je ne vois pas ce qui empêche d’installer des machines à coudre dans des bureaux pour les transformer en usines à vêtements. Pareil pour des montres ou des ordinateurs, etc. Il n’y a pas besoin de raser des immeubles pour cela.

Bien à toi,
do
http://mai68.org

Répondre à ce message

 

Hong Kong : L’ingérence occidentale la main dans le sac !

23 août 14:15,     par Luniterre

 

Bonjour camarade,

Ton problème reste précisément que tu ne vois pas…

Ce genre d’activités est déjà celui de l’industrie actuelle à Hong Kong, et il a donc atteint ses limites, semble-t-il.

L’électronique, dans ces conditions, se limite au montage, sans possibilité réelle de produire les composants.

Pour développer, il faut des industries de base, voire de l’industrie lourde.

On en revient donc au même problème…!

Sincèrement, je pense qu’on a fait le tour de la question…

Amicalement,

Luniterre

Répondre à ce message

 

Hong Kong : L’ingérence occidentale la main dans le sac !

23 août 14:32, par do

Si Hong Kong cesse d’être une place financière, des bureaux vont se libérer et de nouvelles machines à coudre vont pouvoir les envahir, non ?

Amicalement,
do
http://mai68.org

Répondre à ce message

 

 

UNE RÉPONSE TML PROPOSÉE:

Hong Kong : L’ingérence occidentale la main dans le sac !

23 août 14:59,    par Luniterre

Camarade, il est pourtant bien connu que ce type de production a déjà atteint ses limites en Chine, et pas seulement à Hong Kong…!

La Chine en est déjà elle-même à « délocaliser » vers le Bangladesh ou d’autres pays, dont la main d’œuvre est encore à plus bas prix qu’à Hong Kong, qui a donc atteint ses limites, également, dans ce domaine, comme dans les autres qui lui étaient accessibles.

L’avenir de Hong Hong est des plus limités pour ses habitants des classes populaires et moyennes, et que ce soit sous le capitalisme chinois ou le capitalisme occidental, qui les manipule effectivement sans vraiment proposer d’alternative réelle, et pour cause…

Une seule solution : la Révolution !

Contre le capitalisme, qu’il soit chinois ou occidental !!!

Luniterre

 

 

 

 

https://www.agoravox.fr/local/cache-vignettes/L620xH349/GN_1_AGO-25541.jpg

 

 

Publicités

5 commentaires

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.