« ALGÉRIE : Un siècle de résistance ! »: Republication avec une polémique engagée par le PRCF!

 

 

https://d2homsd77vx6d2.cloudfront.net/cache/a/9/a9128a7b090bb4b6757960195c645203.jpg

 

 

ALGÉRIE :

 

Un siècle de résistance !

 

 

Reçu par e-mail, cet appel à financement d’un film militant rappelant les luttes anti-impérialistes en Algérie.

Une occasion de rappeler également la faillite du PCF en la matière, et même le rôle kollaborationniste de sa direction, dès la négociation du programme du CNR et de sa mise en œuvre à la « libération » en 1945 :

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2015/05/12/sous-legide-du-cnr-massacre-en-algerie-des-le-8-mai-1945/

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2017/04/03/le-mythe-du-nouveau-cnr-vieux-serpent-de-mer-du-social-chauvinisme/

Quelques exceptions, comme ce couple de militants, même si trop minoritaires pour enrayer la dérive révisionniste, toujours actuelle, du PCF, valent d’autant plus d’être soulignées…

En espérant que l’exemplarité puisse susciter des volontés, actuellement nécessaires, de reconstruire en partant à nouveau quasiment de presque rien, sauf, précisément, les leçons de l’histoire… !

Luniterre

****************************

« Je vous transmets ce projet de documentaires sur 2 militants communistes (aujourd’hui centenaires) pour l’indépendance de l’Algérie… qui en subi les redoutables conséquences, avant, et après cette indépendance.

A tout le moins, lisez le texte ci-dessous.

La France était une puissance coloniale avec tout ce que cela impliquait de crimes iniques … et pas que contre des combattants. Une sale guerre, menée après la 2de … et avec des méthodes dignes de la 2de … la torture. 

JP


Objet : « William et Gilberte Sportisse,un couple des combats » Appel à la solidarité Film

 Cher(e)s camarades

Notre camarade-réalisateur Jean Asselmeyer lance un appel à souscription pour finaliser son projet de documentaire autour de Gilberte et William Sportisse, communistes et partisans de l’indépendance de l’Algérie.

N’hésitez pas à populariser cette initiative.
Vous trouverez ci-dessous son courriel et les conditions de souscription.

Bien fraternellement
Jacques

—–Original Message—–

Subject: « William et Gilberte Sportisse,un couple des combats » appel à la solidarité film

Bonjour,

je sais votre intérêt pour ce qui touche à la mémoire des luttes, particulièrement des luttes anticoloniales .

Avec une amie, Sandrine-Malika Charlemagne, nous essayons de réaliser ensemble un film documentaire autour de la vie de deux militants du Parti Communiste Algérien, « Gilberte et William Sportisse, un couple des combats ». âgés de 100 ans et de 97 ans où ils  témoignent sur plus de 70 années de luttes pour l’Algérie indépendante,  en toile de fond la ville de Constantine, ainsi que des éclairages inédits sur le PCA et la situation des Juifs Algériens.

De culture juive et de langue maternelle  arabe, pour William, l’Algérie est leur pays, bien qu’ils aient connu , la prison, et la torture parce que militants pour l’indépendance sous le joug colonial et parce que communistes pendant l’ère Boumédienne.

Malgré ces souffrances ils sont restés fidèles à l’Algérie.

Pendant sa détention après le coup d’État du président Boumédienne, au moment de la guerre des 6 jours, William lui a envoyé une lettre pour le féliciter de sa solidarité avec le peuple Palestinien.

A sa sortie de prison et à la fin de sa période d’assignation à résidence, William Sportisse a pu exercer les fonctions de directeur d’une société nationale de l’Algérie indépendante.

Le film évoquera également  la belle figure de Lucien Sportisse, son frère, dirigeant du PCA, puis secrétaire de la section PCF de Sevran qui après avoir rejoint la Résistance a été abattu, par la milice en mars 1944, à Lyon .

Menacé par le FIS et le GIA, ils ont du quitter leur pays l’Algérie, en 1994, pour le Val de Marne.Ils ont continué à militer en tant qu’internationalistes et Algériens au sein du PAGS et du PADS ,dans la continuité du PCA. Nous avons pu filmer William encore très actif à la fête de l’Humanité en 2016 ( voir extraits ci joints.)

C’est ces vies de luttes, denses et riches que nous voulons documenter dans le film que nous avons commencé par nos propres moyens en tournant plus de 50 heures d’entretiens.

Ce film, apport inédit à la mémoire des luttes communistes, sera une véritable bouffée d’espoir, un partage de ce rayonnement généreux qui  se dégage des personnes de Gilberte et William Sportisse.

Nous faisons appel à la solidarité financière pour finir le film au travers d’une plateforme sécurisée dite de crowdfunding ou financement participatif.

Tout est expliqué dans le lien suivant, le résumé du projet, nos filmographies, et dix minutes d’images de Gilberte et William Sportisse:

https://fr.ulule.com/gilberte-william-sportiss/

Il n’y a pas de petite solidarité, même 10, 20 euros nous permettrons de réunir, d’ici fin septembre, les 3500 Euros qui nous manquent encore sur les 5000 nécessaires.

Et pour tous, y compris ceux qui ne peuvent pas  aider au financement, en parler à ses proches, ses réseaux c’est déjà permettre que ce projet vive.

Merci.

Bien cordialement

Jean Asselmeyer, Réalisateur

 

 

Suite à la première publication de cet appel ,

une réaction polémique d’un militant du PRCF,

et l’échange qui s’en est suivi :

 

Si je salue le film en devenir sur nos camarades William et Gilberte Sportisse, je trouve désolants les commentaires sur le « révisionnisme » du PCF au moment du CNR et consternants les guillemets à Libération.

Antoine M.

Militant du PRCF

 

***************************************

 

UNE RÉPONSE DE TML

 

Ce qui est désolant, c’est de ne pas encore arriver à tirer les leçons de l’histoire, juste trois quarts de siècles après ces négociations du CNR (1943).

Ce qu’on voit également, ces jours derniers, avec les pleurnicheries « démocratiques » et « républicaines » sur le sort de la FI…

Aujourd’hui l’analyse amène à ce constat qu’avec la crise de 2008 et ses conséquences encore actuelles la bourgeoisie n’a tout simplement plus la possibilité, concurrence oblige, de « financer » les illusions sociales réformistes, nées au lendemain de la libération et encouragées par l’opportunisme thorezien…

L’évolution répressive du système est donc profonde et durable, sinon carrément irréversible ! La démocratie et le progrès social ne reviendront plus dans le cadre de ce système. Il est donc vain d’en appeler au « droit républicain » qui n’a tout simplement plus les moyens d’exister et sera inévitablement et inéluctablement réduit au maximum pour permettre au système de survivre.

Quand les conditions de la lutte changent, ses méthodes doivent changer aussi.

En 1940, certains « grands dirigeants » ont essayé de négocier la parution de l’Humanité avec l’occupant… (*)

Ils étaient sur le point d’y arriver, s’il n’y avait eu l’intervention des kollabos de droite, outrés par cette « concession » allemande !

Au même moment, d’autres communistes, vraiment marxistes-léninistes, ceux là, avaient compris l’enjeu et commençaient à organiser la résistance…

La vraie résistance, c’est toujours repartir à zéro, à la base, avec un journal réellement indépendant, et donc autonome, à tous points de vue.

C’est une question de choix, une question de volonté politique réelle.

Luniterre

(*   https://tribunemlreypa.wordpress.com/2018/02/11/mounette-dutilleul-ou-la-memoire-effacee-comment-appeler-les-choses-par-leur-nom/

 

 

**************************************

ANTOINE M. ( PRCF )

Il n’y a qu’une chose qui ne change pas : l’ anti-communisme…

Faut-il pleurer, faut-il en rire….

 

***********************************************************************

De JP, qui nous avait communiqué l’appel:

Il y a un truc qui me semble assez cocasse dans la distinction faite entre les « mauvais » communistes et les « marxistes-léninistes » c’est qu’en réalité, ce sont les mêmes, ceux du PCF.

C’est aussi vain que si on opposait Duclos déguisé en curé resté en France et en Belgique à Thorez parti à Moscou.

Je pense que c’est au contraire très léniniste, dans une stratégie de lutte contre le fascisme, d’agir tous azimuts. La demande de reparution de l’Huma peut surprendre, mais elle ne peut en aucun cas être qualifié d’allégeance à une idéologie que pas un seul numéro de l’Huma n’a cessé de combattre… il n’y a qu’à voir le sort de Péri … et des autres.

Par contre, je peux citer l’exemple de Jean Ridoux, résistant PCF ami de mon père, qui fut dénoncé publiquement par un trotzkiste  comme communiste dans un cinéma qui servait de point de rencontre clandestin, ceci en pleine Occupation. 

Jean Ridoux échappa par chance à la Police aussi bien qu’à la Gestapo. 

Mais ce trozkiste était bien un donneur de leçons à de « méchants staliniens » thoréziens … et un vrai collabo pour le coup, qui espérait envoyer lâchement un homme à la torture et à la mort …

Lénine disait : « analyse concrète, d’une situation concrète « . C’est la première règle. 

Il a bien signé Brest Litovsk … 

Dénoncer le CNR aujourd’hui  avec le recul depuis 1943 ? … mais qui le premier s’y attaque ? le Patronat ! 

Le principal rédacteur du programme du CNR était le communiste Pierre Villon … pas le Patronat ni Goebbels …

JP

*****************************************************

 

DE NOTRE PART, UNE RÉPONSE COMMUNE AUX DEUX:

 

Franchement, je ne crois pas démontré que Mounette Dutilleul était trotskyste…

C’est encore, ici, une révélation « historique » à la mode thorezienne… !

Je ne pense pas non plus qu’Andreï Jdanov était trotskyste…

Il a pourtant assez vertement critiqué la « stratégie » opportuniste des thoreziens, dès la création du Kominform…

Grâce au maintien, malgré tout, de cette « excellente » stratégie, le score du PCF est passé de 28,2% en 1946 à 2,7% en 2017 !

Bravo, les « communistes » thoreziens !

En fin de compte, où sont les anticommunistes efficaces, en France, sinon chez les thoreziens et leurs « héritiers » politiques ? Il serait peut-être temps d’y réfléchir sérieusement !

Le CNR était un accord de kollaboration de classe qui a permis la reconstruction de l’impérialisme français, avec son cortège de crimes et de massacres…

Aujourd’hui, vu l’influence résiduelle du PCF, la bourgeoisie n’a effectivement plus besoin de ses services pour la kollaboration de classe.

Vouloir reconstituer un nouveau CNR ou autre gouvernement du même genre, c’est vouloir rejouer la même histoire, sous une forme ou sous une autre, et non lutter contre l’impérialisme.

Luniterre

 

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2018/10/07/2008-2018-situation-internationale-10-ans-de-crise-quel-remede/

 

 

 

REÇU D’ANTOINE M. ( PRCF ):

 

Luniterre personne n’a de temps à perdre.

Donc à débattre avec toi.

Simplement nous te sommes gré d’ une bonne rigolade : Hue. Buffet. Laurent thoreziens !…

Quant à la kollaboration….On ne parle pas de corde dans la maison du pendu.

 

Réponse de TML:

 

Votre problème, M. M, c’est que vous n’avez aucun argument qui tienne debout pour justifier votre ligne politique d’un point de vue marxiste-léniniste, et donc, vous essayez de botter en touche pour ne pas avoir à répondre.

 

« Hue. Buffet. Laurent » sont d’autre continuateurs du thorezisme, sous d’autres formes d’opportunisme, c’est ce qui ressort aujourd’hui encore des contradictions internes actuelles du PCF et de la confusion verbeuse des motions en concurrence, « majoritaires » ou non.

 

Le résultat de la kollaboration de classe, avec ou sans k, est là devant vous, de 28,2% à 2,7%, et il vous faut l’assumer, ce que vous êtes incapables de faire, car cela implique d’en tirer les conséquences, et c’est cela que vous refusez de faire, en réalité.

 

Luniterre

 

D’Antoine M. (PRCF):

M. Luniterre

 

Sincèrement pas de temps à perdre avec vous.

Inutile de m’envoyer votre prose.

A

 

UN DÉBAT EFFECTIVEMENT CLOS…:

 

RAPPEL DE VOTRE PREMIÈRE INTERVENTION:

Envoyé: Mardi 16 Octobre 2018 18:46:11
Objet: Re: « William et Gilberte Sportisse,un couple des combats » Appel à la solidarité Filmguy

 

Si je salue le film en devenir sur nos camarades William et Gilberte Sportisse, je trouve désolants les commentaires sur le « révisionnisme » du PCF au moment du CNR et consternants les guillemets à Libération.

Antoine M.

Militant du PRCF

 

***************

 

Vous aviez donc du « temps à perdre », effectivement, c’est à dire à lancer une polémique pour laquelle vous n’aviez aucun argument…

 

Maintenant que cela est clair, le débat est effectivement clos!

 

Merci.

 

Luniterre

 

 

 

 

 

https://d2homsd77vx6d2.cloudfront.net/cache/0/d/0d4e4ee99ce5f86ff8650b763e6c9d8a.jpg

Publicités

2 commentaires

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.