Un « top analyste » qui « espère » la guerre…

 

Robert Bibeau

Canadien vivant à Montréal.
Ex-formateur  en perfectionnement des adultes
Enseignant d’économie et  d’histoire au secondaire (Québec-Canada)
Journaliste et  analyste en économie politique.
bibeau.robert@videotron.ca

Palestine – Israël un conflit qui s’éternise et qui épuise les peuples du Proche-Orient.

Vu de ce côté de l’Atlantique la lutte de libération nationale palestinienne comme l’appel la gauche atlantiste; le conflit israélo-palestinien comme l’appel les médias à la solde des riches, semble inextricable, à la fois ancien et contemporain. La division est manifeste au sein même des forces palestiniennes, les organisations multiples, chacune dépendante, d’un protecteur arabe ou d’un autre. Ces richissimes sponsors arabes fricotent avec Israël (l’ennemi abhorré, l’État juif (sic)) qui bombarde et massacre les familles palestiniennes emmurées dans Gaza, où résident les sympathisants de l’organisation de résistance (Hamas) alliée de ces pays arabes qui forniquent avec les occupants.

De l’autre côté du Mur, les forces sionistes d’occupation sont elles aussi déchirées en de multiples factions plus ou moins « modérées » (comment peut-on occuper modérément?) plus ou moins réactionnaires, et qui demandent l’expulsion ou l’extermination de tous les Palestiniens vivant en Palestine. Chacune de ces factions et organisations sionistes racistes, des plus « modérés » aux plus vilipendées, a ses sponsors internationaux ayant leurs intérêts dans le business israélo-palestinien. Car même en présence des bombardements, du blocus de Gaza, des assassinats punitifs extrajudiciaires, des milliers de prisonniers palestiniens, la vie économique se poursuit sur cette terre martyrisée. Enfin, pour compliquer encore davantage la situation, la plupart des grandes puissances impérialistes mondiales manipulent leur pion dans ce conflit, et l’une de ces puissances, fortement compromise envers l’une des parties qu’elle soutient de toute sa puissance, se présente comme l’arbitre – l’entremetteur neutre (sic) – qui rétablira la paix dans ce fouillis d’intérêts contradictoires.

La polémologie du conflit.

Récemment je lisais un article cherchant à faire le bilan de plus de 70 ans de cette guerre larvée, de cette occupation avérée. L’auteur, un expert, parcourait l’histoire palestinienne de gauche à droite, sur la ligne du temps, à l’envers du Coran, cherchant à présenter la polémologie de ce conflit presque centenaire. Sa séquence allait de l’erreur de l’OLP d’avoir abandonné la lutte armée; la dérive stratégique du Hamas lors de la guerre de Syrie; le piège d’Oslo et du pseudo processus de paix; la tactique fumiste de créer un État unifié; la nécessaire refondation de l’OLP; et enfin, un éclair de lumière dans tout ce fatras de sophismes, un analyste réaliste sentence, gravement, « le stratagème américain et israélien (des pseudo négociations de paix toujours remises ou souvent reprises) visait en fait, par effet d’usure, à entraîner les Arabes à souscrire à un traité de paix (un partage de la terre palestinienne) à des conditions avantageuses pour l’État hébreu (pour la bourgeoisie israélienne)» qui l’eut crue ? (1)

Et voilà l’énigme palestinienne résolue en moins de deux, en une phrase lapidaire, c’est une simple bataille inter-bourgeoisie, entre deux ensembles de cliques nationalistes, qui ne trouvent pas sa solution parce que l’un des camps bourgeois possède toutes les cartes que lui distribue le camp impérialiste occidental dominant, alors que l’autre camp nationaliste chauvin palestinien (ayant perdu son mentor soviétique)  ne possède que la poitrine et l’immense courage de tout un peuple désespéré, déraciné, martyrisé, et qui n’en finit plus d’angoisser, d’agoniser, galvaniser par les fausses promesses intenables de ces petits prophètes de malheur qui ne pensent qu’à leur beurre, Arafat le premier, Abbas le second, le Hamas le troisième troufion.

[Source de l’article:  http://www.les7duquebec.com/7-au-front/israel-la-derniere-chance/  ]

La vision juste et équilibrée de cette lutte d’enlisement nationaliste tragique.

Quand on replace ce conflit dans ses justes perspectives on comprend bien pourquoi ces tergiversations à propos de la paix, du « terrorisme », de la résistance, de la religion, de la « juiverie » nationaliste ethnique, de la race, de la propriété de la terre (société agraire vis-à-vis société industrielle), des bombardements et autres crimes de guerre, du terrorisme d’État israélien, des « négociations » avortées et reportées, tout ceci n’était que fumisterie pour dissimuler les malversations où chacun des clans bourgeois s’attend à ce que l’autre clan s’épuise au prix de crimes innommables, épouvantables, dont le prolétariat de chaque côté est la victime bancale que l’on immole sur l’hôtel du « droit de deux peuples à mourir pour le droit de leur bourgeois à disposer d’eux ». Cesser chers militants de chercher à détricoter ce bourbier emberlificoter, le problème est simple, d’un côté une bourgeoisie palestinienne qui contrairement à toutes les autres dans le monde n’a pas obtenu son État national sur lequel assoir son hégémonie sur une coterie de petits bourgeois stipendiés, grassement payés par une multitude d’ONG et de travailleurs urbains, d’ouvriers d’ateliers, de manœuvres agricoles et de prolétaires des « sweats shops » mal payés, surexploités, au nom de la nation à préserver. De l’autre, une bourgeoisie israélienne transplantée sur cette terre éventrée, qui n’est pas la sienne, comme avant-poste du capital impérial, et qui a pris sa mission à cœur jusqu’à penser que cet avant-poste perdu au milieu de l’océan Arabe serait indépendant, autonome, jusqu’au jour où leur meilleur ami, Donald la toupie, leur a dit, et ils l’ont compris, « la récréation est finie, je vous ai donné les dernières concessions au-delà de ce qui vous a été promis il est temps d’en finir avec ce conflit du bout du monde, au fonds de la Méditerranée délaissée, qui ne sera plus d’importance avant une décennie, la Mer de Chine, ou passe le tiers des marchandises du monde m’attend, j’ai dit ! » (2)

Conseil à l’AIPAC et aux sionistes récalcitrants.

Si j’avais un conseil à donner à l’AIPAC et à Netanyahu et à tous les sionistes « jusqu’au-boutistes », attrapez rapidement la bouée qui vous est lancée et réglé une fois pour toutes cette chicane inter-bourgeoisie, accorder deux bantoustans à la bourgeoisie palestinienne où, reconnaissante, elle collaborera docilement, massacrant elle-même les résistants récalcitrants. Cessez cette surenchère qui n’est plus de notre Ère. Les années soixante sont lointaines et ne reviendront plus, et tout autour de vos frontières de chimères, flairant le vent, de nouvelles forces s’élèvent, que votre magistère du Pentagone ne saurait taire.

Même conseil pour la bourgeoisie palestinienne que je sais impatiente de signer sa capitulation afin d’obtenir au plus vite la gestion de son État croupion national fétiche sur le dos de son peuple épuisé, faites l’unité et signez au plus vite ce parchemin.  Votre protecteur commun se prépare à déguerpir comme le souligne un collègue : « Le Moyen-Orient est le lieu d’un énorme investissement américain depuis des années, et ici (j’écris ceci en arrivant à Tel-Aviv et à Jérusalem en provenance de Moscou), le sentiment qu’un retrait US est imminent est particulièrement vif. Bien des années auparavant, l’Empire britannique s’était contracté et retiré de nombre de ses colonies et possessions : c’est au tour des US maintenant » (3). Songez à Saigon, un certain soir d’avril 1975, au milieu de l’enfer et des hélicoptères.    

Le Hezbollah et l’Iran ne veulent pas de deux États, ils n’en feront qu’un seul et il sera arabe. C’est écrit dans l’air du temps.  Déjà, Hassan Nasrallah, visionnaire parmi ses pairs, a donné l’heure juste. Au nom de la faction bourgeoise qu’il représente, il a invité le soi-disant « peuple juif », une invention manipulée, à quitter la Palestine et à rentrer chez lui en Occident. Saladin avait fait de même vis-à-vis des Croisés il y a nombre d’années. Nous avions décrit tout ceci au temps où le sionisme fasciste et raciste était triomphant, et pourtant on nous avait conspué (4). Ce temps est dépassé. Les regards du monde se déplacent vers l’Orient, où d’immenses conflagrations se préparent. Ce sera autre chose que huit-millions d’Israéliens maltraitant huit-millions de Palestiniens, mais bien un milliard et demi de Chinois, un milliard et demi d’Indiens se confrontant à un milliard d’Américains et d’Européens, la plupart destinés aux tranchées, aux casemates, aux péniches de débarquement, aux blindées, aux avions furtifs, aux drones, aux armes chimiques et bactériologiques, aux radiations thermonucléaires et aux abris de survis que les riches ont préparés afin d’en conserver quelques milliers pour la reconstruction impérialiste après le cataclysme.

La guerre qui tourne mal c’est bien plus grave.

Mais je vous parie que comme d’habitude le « complot » planifié par les conspirationnistes ne se déroulera pas comme prévu… il ne se déroule jamais comme prévu (5). Le prolétariat ne se mobilisera pas pour leur nième guerre mondiale et il leur fera la guerre à ceux qui veulent la guerre thermonucléaire, car les choses changent aux « pays » de la dernière chance. La guerre entrainera la révolution prolétaire c’est ce que j’espère.

Gloire à la classe ouvrière, l’avenir de l’homme.

(1)   René Naba (2017). http://www.renenaba.com/deux-fautes-strategiques-majeures-mouvement-national-palestinien/?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+enpointdemire+%28En+point+de+Mire%29

  1. Robert Bibeau (2017) http://www.les7duquebec.com/7-au-front/questions-nationales-palestinienne-et-israelienne-bientot-chloroformees/   http://www.les7duquebec.com/actualites-des-7/dessous-les-cartes-au-moyen-orient-meurtri/   
  2. Shamir Israël Adam (2017). http://www.les7duquebec.com/7-dailleurs-invites/lantisemitisme-manie-comme-une-arme/  et http://www.les7duquebec.com/7-dailleurs-invites/atterrissage-en-douceur-au-moyen-orient/
  3. Robert Bibeau (2012) http://les7duquebec.org/7-au-front/de-lextinction-de-letat-israelien/
  4. Robert Bibeau (2017) Sur les théories du complot et de la conspiration des espions  http://www.les7duquebec.com/7-au-front/un-autre-complot-pour-maintenir-le-chaos-et-ses-suites/

 

 

 

 

UN AUTRE POINT DE VUE :

La guerre

et la paix

selon Lénine…

 

 

 

 

Deux questions sont passées au premier plan ce mois-ci avant toutes les autres questions politiques : celle du pain et celle de la paix ! La guerre impérialiste, la guerre menée par les plus grandes, les plus riches banques d’Angleterre et d’Allemagne, cette guerre faite pour la domination du monde, pour le partage du butin, pour la spoliation des peuples, petits et faibles, cette guerre effroyable, cette guerre criminelle a dévasté tous les pays, a épuisé tous les peuples, a placé l’humanité devant ce dilemme : ou bien sacrifier toute la civilisation et périr, ou bien secouer le joug capitaliste par la voie révolutionnaire, jeter bas la domination de la bourgeoisie, conquérir le socialisme et une paix solide.

Si le socialisme ne triomphe pas, la paix entre les Etats capitalistes ne sera qu’un armistice, une trêve, la préparation d’une nouvelle boucherie entre les peuples. La paix et le pain – telles sont les revendications majeures des ouvriers et des exploités. La guerre a exacerbé ces revendications au dernier point. Elle a voué à la famine les pays les plus civilisés, les plus avancés. Par ailleurs, en tant qu’immense processus historique, la guerre a accéléré d’une façon incroyable le développement social. Devenu impérialisme, c’est-à-dire capitalisme des monopoles, le capitalisme s’est transformé sous l’influence de la guerre en capitalisme monopoliste d’Etat. Nous avons aujourd’hui atteint ce degré d’évolution de l’économie mondiale, prélude du socialisme.

C’est pourquoi la révolution socialiste qui a éclaté en Russie n’est que le début de la révolution socialiste mondiale. La paix et le pain, le renversement de la bourgeoisie, les moyens révolutionnaires pour guérir les plaies causées par la guerre, la victoire totale du socialisme – tels sont les objectifs de la lutte.

Pétrograd, le 14 décembre 1917

Pour le pain et pour la paix

https://www.marxists.org/francais/lenin/works/1917/12/vil19171214.htm

********************************************************

SUR SON BLOG, CE POST DE M BIBEAU :

Robert Bibeau

30 octobre 2017 à 10 10 55

@ Luniterre

Bonjour camarade. Merci pour cette citation de Lénine, je n’en demandais pas tant.

En effet, sans avoir lu cet extrait précis de Lénine, nous étions tombé d’accord lui et moi comme l’atteste cet extrait tiré de ta citation sur ton blogue. Tu cite Lénine : « cette guerre criminelle a dévasté tous les pays, a épuisé tous les peuples, a placé l’humanité devant ce dilemme : ou bien sacrifier toute la civilisation et périr, ou bien secouer le joug capitaliste par la voie révolutionnaire, jeter bas la domination de la bourgeoisie, conquérir le socialisme et une paix solide. »

Je n’écris pas autre chose dans mon plus récent Éditorial.

Vois-tu, ni toi, ni moi, ni le prolétariat mondial n’avons le choix entre la guerre et la paix. Le grand capital hégémonique – maitre du monde capitaliste – en controle des États bourgeois – n’aura pas d’autres choix que de se lancer en guerre ALLIANCE IMPÉRIALISTE CONTRE UNE AUTRE comme Lénine le constatait lors de la Première Grande guerre.

Puis Lénine disait – cette guerre criminelle nous place devant un choix, crever tous ensemble OU mener la RÉVOLUTION SOCIALISTE ET RENVERSER LE POUVOIR CAPITALISTE.

Moi j’ai écrit : La guerre étant inévitable (puisque le prolétariat n’est pas au pouvoir) j’espère NON PAS LA GUERRE = ELLE SERA cette guerre thermonucléaire – nonobstant ma volonté = alors transformons la guerre criminelle en RÉVOLUTION – non pas socialiste – MAIS EN RÉVOLUTION PROLÉTARIENNE ET construisons le nouveau mode de production prolétarien communiste.

Merci pour ton post camarade

PS: Il n’est pas gentil du tout de placer ma photo au milieu de ce champignon nucléaire qui me désespère je te l’assure

 

RÉPONSE :

**************************

Luniterre

30 octobre 2017 à 14 02 11 101110

  commentaire en attente de validation.

 

M Bibeau, ne voyez vous pas le problème en vous relisant, après avoir cité Lénine ??

» « cette guerre criminelle a dévasté tous les pays, a épuisé tous les peuples, a placé l’humanité devant ce dilemme : ou bien sacrifier toute la civilisation et périr, ou bien secouer le joug capitaliste par la voie révolutionnaire, jeter bas la domination de la bourgeoisie, conquérir le socialisme et une paix solide. »

Je n’écris pas autre chose dans mon plus récent Éditorial. »

Un problème de non-concordance des temps, à la fois dans la conjugaison et dans l’histoire…

Si vous en êtes arrivé à parler au passé d’une guerre qui n’a pas encore eu lieu, il y a de quoi s’inquiéter pour vous…

C’est déjà une sérieuse nuance avec le texte de Lénine…

texte qui, du reste, n’est pas une « citation », mais un texte en soi-même, écrit à l’origine pour publication en allemand, début 1918.

Il semble donc que vous devez encore conserver votre place de « top analyste » au sommet du champignon, au dessus de la citation « prophétique » qui vous sert de conclusion…

Il faut assumer…

Il y avait évidemment de nombreuses autres « légendes » possibles pour cette illustration, nettement plus sarcastiques…(Je vous laisse deviner…) …mais l’originale est tellement appropriée qu’il eut été dommage de s’en priver!

Pas de « trucage », donc, contrairement à ce qui est avancé dans un post proposé sur Tribune Marxiste-Léniniste, pour ce petit montage qui ne rassemble que des éléments authentiques, en réalité, mais pour une signification d’autant plus évidente et révélatrice.

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2017/10/29/un-top-analyste-qui-espere-la-guerre/

Bien à vous,

Luniterre

Publicités

2 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.