Marx, Capital, III, 9 et10, Note de lecture, en marge de « Trotsky contre Marx »…

 

.

.

.

.

.

.

 

Marx, Capital, III, 9 et10,

Note de lecture,

en marge de « Trotsky contre Marx »…

 

 

Note de lecture, à propos du Livre III du Capital de Marx, et cela dans le cadre de notre recherche sur l’histoire économique de l’URSS.

On a vu récemment, dans le premier volet de notre étude « Trotsky contre Marx »

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2017/06/17/trotsky-contre-marx-1-objet-et-pertinence-du-propos/

que la notion de « valeur de marché » est au croisement dialectique des deux notions de loi de la valeur et de loi du marché, et qu’il est important de comprendre comment cette notion évolue pendant la période de transition, surtout dans le contexte historique de l’URSS d’entre deux guerres… !

Cette notion essentielle est définie par Marx dans son Chapitre 10 du Livre III. Néanmoins, cette notion est liée à une autre base, encore moins intuitive, le « prix de production », mais assez logiquement présentée par Marx dans son Chapitre 9 du même Livre III…

Cette notion de « prix de production », avec l’établissement du « taux général de profit » ( taux de profit moyen), est la marche essentielle de ce chapitre vers la compréhension de la formation des prix dans l’économie capitaliste moderne de grande production.

Or, dans l’édition « internautique » la plus courante, et supposée base de formation « théorique » du courant trotskyste dans son ensemble, sur « marxists.org » (sic…),

https://www.marxists.org/francais/marx/works/1867/Capital-III/kmcap3_08.htm

on constate tout de suite que cette notion de « prix de production » est déjà, tout simplement, évacuée du titre du chapitre !!!

Chapître IX: Formation d’un taux général (moyen) du profit et transformation de la valeur des marchandises en coût de production

Par la suite, elle n’y figure en fait qu’à une seule occurrence…


Fort heureusement, donc, il existe malgré tout, sur le net, site dit « l’autre net », cette version PDF du Livre III:


https://inventin.lautre.net/livres/MARX-Le-Capital-Livre-3.pdf

 

Titre du Chapitre 9:

ÉTABLISSEMENT D’UN TAUX GÉNÉRAL DE PROFIT (TAUX DE PROFIT MOYEN) ET TRANSFORMATION DES VALEURS DES MARCHANDISES EN PRIX DE PRODUCTION

A « comparer », donc, avec la « version » « marxists.org », en réalité quasiment inutilisable et rendue incompréhensible par des erreurs de « traduction » si grossières qu’elle privent le texte du moindre sens rationnel, même simplement en « bon français ».

Exemple:

sur « marxists.org »…
« Dans les volumes I et II, nous ne nous étions occupés que de la valeur des marchandises, dans ce troisième volume, nous avons isolé une partie de cette valeur, le prix de revient, et nous en avons présenté une nouvelle forme, le coût de production. »


Passage supposé correspondre, dans « l’autre net » (réellement plus net, sur ce coup…) à:

« Dans les Livres 1er et II nous n’avons eu affaire qu’aux valeurs des marchandises. Nous voyons maintenant que d’une part une fraction de cette valeur s’est détachée, à savoir le coût de production, et que d’autre part le prix de production de la marchandise s’est développé comme une forme métamorphosée de la valeur.  »

L’un des sujets du chapitre est donc précisément l’introduction de la notion de « prix de production » comme forme métamorphosée de la valeur, préparant à l’introduction de la notion de « valeur de marché », l’essentielle du Chapitre suivant, le 10, qui explique justement la dialectique de l’interaction entre loi du marché et loi de la valeur, notamment pour la formation des prix.

Ce chapitre 10 est fondamental, historiquement, en lien avec l’économie de l’URSS, pour comprendre comment on pourrait avancer encore par rapport à la problématique du XIXème Congrès, où s’est en quelque sorte arrêté le débat constructif sur le sujet « valeur », avant la victoire du révisionnisme à grande échelle et l’enracinement du gauchisme, pour le reste, ouvrant la voie à la « wertkritik » d’aujourd’hui comme nouvelle forme de liquidation du marxisme révolutionnaire prolétarien.


Sur « marxists.org », Capital, III, Chapitre 9, cette formulation « prix de production » est donc en fait presque totalement escamotée (citée une seule fois…!), et l’on y voit qu’elle est remplacée par celle de « coût » de production, et du reste, comme tout au long de cette « traduction », la confusion est constante avec « coût de revient », « prix de revient », ici, mais ce qui aboutit précisément à inverser le sens des mots, des concepts, et en fin de compte, le sens de leur relation, comme c’est le cas flagrant ici, ce qui rend le tout complètement inopérant et en toute logique, totalement incompréhensible.


En bref, si quelqu’un prétend avoir compris Marx à la lecture de cette « traduction », il y a lieu de s’inquiéter grandement, et même de présumer que, très certainement, il n’a rien compris du tout!!


De toutes façons, apparemment, personne ne lit donc plus réellement ni l’une ni l’autre de ces versions…


On ne peut donc que constater que la route du retour, ne serait-ce qu’aux fondamentaux du marxisme, est même encore loin d’en être à ses premiers pas en France…


Peut-être devrions nous nous concentrer, pour les quelques ML rescapés de cette débâcle mentale et qui survivent encore, ici ou là, simplement sur le fait d’en préserver les traces, pour les générations à venir…


Pour notre part, sur TML, nous essayons de les « réintégrer » dans l’étude de l’histoire économique de l’URSS.

Avec la trace essentiellement positive qui reste là bas, en Russie, c’est probablement le lieu où ils pourront renaître concrètement, dans le mouvement réel, et non en France. Mais sait on jamais…?! Autrefois quelques « intellectuels de gauche », nourris avec ce genre de « traduction » ou celle de la « Pléiade », plus « littéraire » mais assez délibérément falsifiée par ce « gauchiste » profondément anti-soviétique et grand collabo du capital qu’était Maximilien RUBEL, prétendaient sans rire qu’il ne fallait pas « désespérer Billancourt »…

Billancourt a depuis longtemps disparu corps et âmes… A la lumière de cette modeste recherche, on comprend aisément pourquoi, hélas !

Luniterre

.

En extrait PDF, les deux chapitres, 9 et 10, dans l’édition correcte de « inventin-l’autre net »…

 

MARX, CAPITAL, LIVRE III, Chapitres 9 et 10

 

 

 

ЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖ

ЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖ

ЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖ

ЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖ

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s