Loi de la valeur : pour éclaircir le débat du Collectif Défense

.

..

.

.

Loi de la valeur :

Pour éclaircir le débat

du Collectif Défense

 

 

 

 

 

 

 

 

 

(NDLR: pour un complément d’éclaircissement sur ce sujet, voir également:

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2017/04/06/loi-de-la-valeur-debat-du-collectif-defense-un-nouvel-eclaircissement-sur-le-premier-volet/

.

et aussi:

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2017/04/02/loi-de-la-valeur-pour-eclaircir-le-debat-du-collectif-defense-2eme-volet/

 

********************************

****************

 

Bonjour, camarades


J’ai bien pris connaissance de votre tentative courageuse et utile de prolonger le débat sur la question de la loi de la valeur.

https://collectifdefenseblog.wordpress.com/debat-sur-laction-de-la-loi-de-la-valeur-en-regime-socialiste/

Toutefois, la difficulté reste de dépasser les confusions habituelles véhiculées depuis des lustres dans la gauche française, sur ce sujet.


Malheureusement, il semble que certaines, et assez importantes, restent dans votre approche du problème et empêcheront le débat d’avancer sérieusement, si elles ne sont pas éclaircies.


Une partie de ces confusions recoupent celles que nous avons tenté d’éclaircir dans un débat récent avec le camarade Viriato, et il retrouvera donc ici une partie des éléments déjà échangés, et nous devons le remercier pour avoir permis cette remise à jour de quelques notions de base effectivement enfouies dans le discours courant sur le sujet.

Le premier gros problème vient de ce que, après avoir fourni une bonne approche résumée de la notion de valeur, et ensuite de la notion de plus-value, avec le lien évident qui les unit, vous en venez rapidement à les confondre toutes les deux, comme si elle n’étaient qu’une, tout à fait à la façon des supposés « marxistes » les plus approximatifs du reste de la gauche française…
Et comme cela est également courant chez ces « exégètes » de la vulgarisation pseudo « marxiste », vous y rajoutez la confusion entre plus-value et production marchande…


Telle quelle, dans votre texte, en première conclusion du paragraphe résumant loi de la valeur et plus-value:
 »  Le but  unique économique du capitalisme est donc de renforcer la rentabilité du capital par l’exploitation du travail vivant. Ainsi fonctionne et agit la loi de la valeur depuis l’origine de tous les modes de production marchands. « 


En fait de résumé, camarades, il est difficile de concentrer autant de confusions en aussi peu de mots, et dans le genre on serait assez tenté d’y voir un tour de force, et qui, malheureusement, se déploie dans la suite de votre exposé.

La première phrase, à elle seule, nécessite déjà un développement de fond.

« Le but  unique économique du capitalisme est donc de renforcer la rentabilité du capital par l’exploitation du travail vivant. « 


Arrêtons nous déjà à la première proposition qu’elle induit:


 »  Le but  unique économique du capitalisme est donc de renforcer la rentabilité du capital  « 

Jusque là, on est encore dans l’essentiel. Effectivement, le but du capitalisme, c’est la rentabilité du capital… Point barre, devrait-on préciser… En effet, la rentabilité du capital est le but du capitalisme, sous toutes ses formes et par tous les moyens, et depuis la nuit des temps… du capitalisme le plus primitif, doit-on même repréciser.

En effet, si l’extraction de la plus-value est la base économique du capitalisme industriel, et encore aujourd’hui, la base essentielle du capitalisme moderne, il est pourtant évident que l’histoire du capitalisme ne peut s’y résumer, et encore moins, l’histoire de la « rentabilité » du capital, pas plus que son actualité, du reste.

Antérieurement au capitalisme industriel, du reste,  esclavage, servage, et même compagnonnage, ont été des formes primitives d’extraction de plus-value sans  être pour autant la source et l’origine du capitalisme.

https://www.marxists.org/francais/marx/works/1867/Capital-I/kmcapI-10-2.htm

https://www.marxists.org/francais/marx/works/1867/Capital-inedit/kmcapI-6-2G.htm

.

La naissance du capitalisme moderne, même sous sa forme bancaire et financière, doit beaucoup plus au capitalisme commercial dit encore et précisément « marchand », qu’à ces formes primitives d’extraction de plus-value

https://www.marxists.org/francais/marx/works/1867/Capital-I/kmcapI-31.htm

https://fr.wikipedia.org/wiki/Capitalisme_marchand

 

Cette problématique, telle qu’exposée par Marx est assez bien résumée dans cet article maoïste,
« L’accumulation du capital selon Marx – 6e partie : du capital commercial et usuraire au capitaliste en tant que tel »
http://centremlm.be/L-accumulation-du-capital-selon-874
qui, pour une fois et à titre très exceptionnel, ne dit pas que des bêtises!

 

Quant au fait que capitalisme commercial et plus-value, même dans le capitalisme moderne, ne sont liés qu’indirectement, et que le capitalisme commercial ne génère pas forcément, et même, historiquement, aucunement, de la plus-value par lui-même, cela est encore particulièrement bien résumé dans ce chapitre du Manuel économique de l’URSS, version 1955 en français:

« 12.1. Le profit commercial et sa source. »
http://www.d-meeus.be/marxisme/manuel/chap12sect01.html

Mais de même que la notion de plus-value est liée à la notion de valeur sans pouvoir être confondue avec elle, la notion de capital commercial, ou marchand, est évidemment liée à la notion de valeur, via la notion d’échange marchand, mais sans pouvoir être confondue avec elle.

En effet, dans la notion d’échange marchand, il n’y a pas forcément la notion d’accumulation de capital, qui existe évidemment déjà, pourtant dans la notion de capitalisme commercial, même sous ses formes antiques.

Dans leurs formes primitives, même les notions d’échange marchand et de capitalisme marchand restent donc distinctes, et c’est très important pour comprendre vraiment les différentes formes de la valeur, et en fait, la loi de la valeur elle-même, et toutes les conséquences, actuelles et possibles, qui en découlent :

https://www.marxists.org/francais/marx/works/1859/01/km18590100c.htm

En pratique, le même exemple, qui sert à démontrer la distinction entre valeur et plus-value peut servir aussi à démontrer la distinction entre échange marchand et capitalisme marchand:

En fait, l’exemple peut donc se trouver, paradoxalement, dans une société précapitaliste, de petite production individuelle, par exemple agricole et artisanale, sur un marché de village, où, finalement, les clients sont aussi les producteurs, indépendants et n’embauchant pas de salariés… Dans ce cas, on spécifiera même, pas du tout, pour en faire, justement un cas d’école…

Cela pour nous indiquer que le phénomène plus-value n’intervient pas du tout, ici.

Il peut y avoir « bénéfice », dans la mesure où chaque producteur cherche à vendre au dessus de son coût de production, mais pas plus-value…

Mais on notera aussi que dans une telle situation, en réalité, tout le monde achetant à tout le monde, les transactions auront tendance à s’équilibrer, et de ce fait, les bénéfices ayant tendance à s’annuler mutuellement, il y aura pratiquement identité entre valeur d’échange et valeur- travail, qui elle, intervient tout à fait, selon la loi de la valeur (le temps de travail socialement nécessaire existe ici, aussi, même pour fabriquer une paire de sabots, par exemple…), dont on peut comprendre, par conséquent qu’elle n’est pas liée au phénomène de la plus-value, tout à fait absent, ici.

La valeur d’échange étant classiquement la forme phénoménale de la valeur, il peut y avoir, pratiquement, identité, ici, entre valeur et prix du marché, exceptionnellement, dans ce cas d’école, mais qui pourrait encore se produire dans une société rurale, à notre époque.

Néanmoins, si l’on veut creuser la question, le « marché » peut jouer, par exemple, en cas de forte récolte, sur tel produit, ou au contraire, mauvaise, sur tel autre…

Voire spéculation, sur le grain, par exemple, etc…


Néanmoins, en situation équilibrée, normale, pourrait-on dire, dans ce type d’économie locale, il n’y a pas non plus d’accumulation de capital, même au sens d’accumulation primitive donnant naissance au capitalisme.


On peut comprendre, par contre, que cette situation changera si un commerçant extérieur à cette communauté villageoise vient y revendre, avec bénéfice réel, cette fois, des marchandises achetée précédemment ailleurs, et sur un autre marché de village, même, éventuellement.
Le cycle du capitalisme peut également démarrer si un ou plusieurs de ces producteurs locaux se mettent à produire massivement pour revendre à un tel commerçant…


Mais fondamentalement, l’évolution possible de cet exemple simple ne nous amène toujours pas à confondre ces notions:


__Valeur
et
__Plus-value;


ni
__Échange marchand (production marchande, valeur d’échange)
et
__Capitalisme marchand;


et pas non plus:
__Capitalisme marchand
et
__Plus-value.

.

Étant arrivés là, camarades, on comprend mieux en quoi votre première conclusion, agrégeant en deux phrases loi de la valeur, plus-value et production marchande, est un condensé remarquable des confusions les plus basiques sur ces sujets:
« Le but  unique économique du capitalisme est donc de renforcer la rentabilité du capital par l’exploitation du travail vivant. Ainsi fonctionne et agit la loi de la valeur depuis l’origine de tous les modes de production marchands. »
On pourrait penser qu’il s’agit d’une tournure de phrase elliptiquement malheureuse, mais comme la suite est à l’avenant, mélangeant quelques évidences assez bien formulées et leur contraire  tout aussi grossièrement flagrant, on devra donc y revenir, tout aussi précisément.

Mais pour l’instant, il me semble avoir déjà chargé suffisamment votre barque, et mon but n’est pas de la faire couler, mais au contraire, et dans la mesure du possible, de vous aider à la faire avancer.

Amicalement,

Luniterre

*************************

 

 

ЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖ

ЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖ

ЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖ

ЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖ

 

 

 

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s