A propos du « colloque » OFCE sur le prétendu « revenu universel »

 

.

.

.

Camarades,


Dans le document de l’OFCE
(*) se trouve la phrase suivante:


 « Le revenu de base y est présenté comme une réponse à des mutations sociales liées à l’essor du numérique qui tendent à « remettre en cause la prédominance de l’emploi salarié ainsi que les fondements de la protection sociale » »


Phrase qui ‘liquide’ la théorie de la valeur marxiste et se propose de liquider en passant une des parties la plus importante du salaire indirecte des ouvriers, artisans, paysans et autres bénéficiaires de la Sécurité Sociale.


Si on « met en cause l’emploi salarié » on met en cause les profits, le taux de profit et tout le système capitaliste. C’est le programme socialiste qui abolira le salariat mais en liquidant d’abord le capitalisme.


Sans travail salarié pas de plus-value et les capitalistes se trouveraient mal. Ils le mettront jamais en pratique.
C’est une pure absurdité (pour ne pas écrire « imbécilité »). Ceux qui connaissent la réalité des usines, savent que les bourges n’investissent pas en « numérique » (robots, remplacement des hommes par des machines) que contraints et forcés par la concurrence car des tels investissements font chuter le taux de profit (ABC du marxisme). Et ceux qui ont cru leurs discours, reviennent sur la robotisation. Voir les constructeurs automobiles.


Alors prétendre, sous le capitalisme que les bourges vont s’auto liquider pour les beaux yeux des ambitions politiciennes de jean foutres, c’est demander plus que de raison. Il n’y a que des spéculateurs de la ‘pensée’ qui n’ont jamais mis un pied dans une usine qui peuvent carburer avec de tels absurdités.

 

Par contre, ou plutôt caché derrière cette prose bonne pour des enfants et/ou des ‘intellos’ à la gomme comme il y en a tant, se trouvent, de la part des financiers, des capitalistes quoi,  l’envie bien réelle d’alpager la cagnotte de la Sécurité Sociale, et de faire cracher des sous jusqu’au sang à tous les gens qui auront besoin de se soigner dans leurs hôpitaux privés (qui fleurissent déjà en France suite aux politiques de la droite et de la social démocratie de droite).


Il n’y a pas à se casser la tête à « discuter » de tels inepties, d’ailleurs une telle « discussion » prépare le terrain pour se faire voler la Santé, La Sécu, l’Education et tutti quanti, mais rejeter tout ça, si possible d’un bon coup de pied où elle le mérite.

Viriato

 

FM_TML_2J_

 

жжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжж

( *   http://www.ofce.sciences-po.fr/pdf/seminaires/sem20161013/2.pdf   )

 

жжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжж

жжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжж

Un commentaire

  1. Tu as bien raison de dire:

    « Sans travail salarié pas de plus-value et les capitalistes se trouveraient mal. Ils le mettront jamais en pratique.

    C’est une pure absurdité (pour ne pas écrire « imbécilité »). Ceux qui connaissent la réalité des usines, savent que les bourges n’investissent pas en « numérique » (robots, remplacement des hommes par des machines) que contraints et forcés par la concurrence car des tels investissements font chuter le taux de profit (ABC du marxisme). Et ceux qui ont cru leurs discours, reviennent sur la robotisation. Voir les constructeurs automobiles.

    Alors prétendre, sous le capitalisme que les bourges vont s’auto liquider pour les beaux yeux des ambitions politiciennes de jean foutres, c’est demander plus que de raison. Il n’y a que des spéculateurs de la ‘pensée’ qui n’ont jamais mis un pied dans une usine qui peuvent carburer avec de tels absurdités.

    Par contre, ou plutôt caché derrière cette prose bonne pour des enfants et/ou des ‘intellos’ à la gomme comme il y en a tant, se trouvent, de la part des financiers, des capitalistes quoi, l’envie bien réelle d’alpager la cagnotte de la Sécurité Sociale, et de faire cracher des sous jusqu’au sang à tous les gens qui auront besoin de se soigner dans leurs hôpitaux privés (qui fleurissent déjà en France suite aux politiques de la droite et de la social démocratie de droite).

    Il n’y a pas à se casser la tête à « discuter » de tels inepties, d’ailleurs une telle « discussion » prépare le terrain pour se faire voler la Santé, La Sécu, l’Education et tutti quanti, mais rejeter tout ça, si possible d’un bon coup de pied où elle le mérite. »

    Sauf que le coût de la facture sociale devient de plus en plus lourde dans la balance des finances capitalistes. C’est pourquoi ses officiers politiques songent à rationaliser les dépenses sociales en rasssemblant toutes les diverses factures reliées à la sécurité sociales en une seule pour faire notamment des économies d’échelle.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s