Résistance contre un rassemblement de fachos à Lyon !!

.

.

Un rassemblement de fachos

au cœur des pentes

de la Croix-Rousse

 

Publié le 24 novembre 2016

Samedi 19 novembre, une centaine de catholiques intégristes, monarchistes, nationalistes et autres fachos se sont retrouvés au cœur des pentes de la Croix-Rousse pour manifester leur attachement à une église pourtant désaffectée depuis des dizaines d’années. C’était surtout l’occasion pour eux de se montrer forts dans un quartier qui leur est historiquement hostile, protégés par une police qui n’était pas prête à disperser un rassemblement pourtant interdit par la préfecture, et qui s’est fini par l’attaque de la Plume noire. En réaction, un rassemblement populaire est appelé samedi 26 novembre place Colbert.

Samedi 19 novembre à 14h une centaine de catholiques intégristes, monarchistes, nationalistes et autres fascistes s’étaient donnés rendez-vous place Colbert, à côté de l’église Saint-Bernard plus communément appelée église des canuts dans le quartier.
Le rassemblement répondait à l’appel de la communauté catholique traditionnelle de saint Pie X et de l’association « les amis du Bon Pasteur et de Saint Bernard de Lyon » dirigée par une ancienne candidate du FN aux municipales. (L’extrême droite et les cathos intégristes à l’assaut de la Croix-Rousse) La veille, Gabriac et d’autres appelaient à rejoindre la manifestation organisée dans un quartier historiquement ennemi de la facho-sphère lyonnaise et sur une place de notoriété acquise aux positions anti-fascistes.
La veille au soir, la préfecture interdisait le rassemblement de se tenir justifiant cette décision par des risques importants de heurts entre groupes politiques ennemis, ce qui aurait nécessité une forte présence policière.

Le lendemain en début d’après-midi, les flics sont en effet très nombreux aux abords de l’église. Au niveau du gros cailloux, 3 voitures de la BAC sont stationnées, un peu plus bas au moins autant de voitures et quelques fourgonnettes sont placées devant les portes du jardin de l’église, d’autres se tiennent directement aux abords de la place Colbert, rue Diderot à quelques pas de la librairie libertaire la plume noire. Coffre ouvert, les flics donnent ostensiblement à voir deux grosses niches à barreaux derrière lesquels se trouvent des chiens dressés. Enfin, un peu plus bas dans le quartier, quatre ou cinq véhicule de police sont en stationnement.

Rapidement, les fachos présents sur la place qui ont déplié de larges drapeaux bleu-blanc-rouge, des fleurs de lys ou autres cœurs sacrés de Jésus, se rendent compte qu’il n’ont pas grand chose à craindre des flics. Ils ne sont pas venus là pour disperser la manifestation interdite. Pas même l’arrivée au pas de course d’une trentaine de nationalistes, pour certains casqués, ne fait réagir un seul flic. Aucune fouille n’est non plus entreprise. Le service d’ordre des fachos, bras croisés, se place directement derrière la ligne de policiers en armure qui protège désormais le rassemblement d’extrême droite contre les habitantes et habitants du quartier qui commencent à se regrouper sur la place. Les flics, gazeuses à la main, leur font face tandis que derrière eux se tiennent tranquillement les fachos, visage souvent dissimulé. Les récentes solidarités engagées lors des manifs sauvages de flics ont l’occasion ici de trouver un nouveau terrain commun.

Après une grosse demi-heure de lectures de textes par un moine, des chants catholiques sont entonnés en chœur par l’extrême droite assemblée. La prière de rue est dirigée par l’abbé Camper, le prieur de la Fraternité Saint Pie X de Lyon à l’initiative du rassemblement. De l’autre côté de la barrière de flics, habitantes et habitants scandent les belles chansons des canuts et autres hymnes révolutionnaires pour conjurer la présence de l’infâme là où jamais encore il n’avait osé prendre ses quartiers.

Le chef de l’opération policière, plusieurs fois pris à partie par les habitantes et habitants du quartier, affirme que tout est sous contrôle et qu’une procédure judiciaire est en cour contre les organisateurs du rassemblement. Avant de repartir vers les siens, il ne peut s’empêcher de dire que le groupe des habitantes et habitants chante faux, façon peut-être de souligner sa préférence pour les chants des bigots. Il les menace également de poursuite pour outrage vu la façon dont il a été pris à partie.

Quelques minutes plus tard, l’extrême droite part de la place sous bonne protection des bleus et se disperse. Des insultes pleuvent de part et d’autre tandis que la ligne de robocop qui est restée au milieu de la place sans jamais cesser de fixer celles et ceux qui se montraient hostiles au rassemblement interdit, avance petit à petit sur le groupe des chanteurs, chanteuses et autres antifas. Les gens outrés toute l’après-midi par l’attitude de la police se font en plus bousculer, toiser avec insistance par les mêmes flics et sont contraints de quitter la place.

Quelques heures plus tard, un groupe d’une trentaine de fachos revient armé rue Diderot, à quelques mètres de la place Colbert et prend d’assaut la Plume noire tandis qu’une dizaine de militantes et militants barricadés à l’intérieur réussissent à les empêcher d’entrer dans les locaux. Le rassemblement des cathos intégristes à la Croix-Rousse cachait une attaque violente contre une librairie : appel à soutien

Face à une telle incursion de l’extrême droite, plus que jamais organisons-nous pour lutter contre ce fléau. Pas de fachos dans nos quartiers, pas de quartier pour les fachos !

 

 

JPEG - 397.7 ko

 

Source:

https://rebellyon.info/Un-rassemblement-de-fachos-au-coeur-des-17183

 

 

ЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖ

ЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖ

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s