Présidentielles, Primaires, Sionisme, Définition encyclopédique…

par tribunemlreypa

 

primaires

.

.

« La proximité de Mme Clinton avec les superfinanciers de Wall Street et sa soumission aux lobbies sionistes sont dangereuses pour l’Europe et la France »

Jean-Frédéric Poisson

Nice-Matin, 19 octobre 2016 »

.

.

Une de nos habitudes, sur TML, est d’en revenir aux définitions basiques et communément admises des phénomènes qui font polémiques.

Dans le contexte actuel, « préélectoral », il nous paraît nécessaire de revenir sur la notion basique de « sionisme », telle que définie par l’encyclopédie Larousse.

On remarquera qu’elle s’arrête à la date de la fondation de l’ « État d’Israël »…

A ce « détail de l’histoire» près, elle semble essentiellement juste…

« Finalement, le rêve sioniste se réalise lorsque l’État d’Israël est officiellement créé en mai 1948. »

Un « détail » de 68 ans, tout de même…

Le « rêve sioniste » s’est-il arrêté en Mai 1948 ?

Combien avait-il déjà fait de victimes ? De réfugiés ?

Manifestement, cette définition, pour juste qu’elle soit sur certains points essentiels, souffre donc d’incomplétude quant à ses conséquences, immédiates, déjà, et concernant les décennies écoulées depuis, et les nombreuses guerres impliquant, directement ou non, l’« État d’Israël »

Au total, combien de milliers de morts, (…de millions, en incluant les guerres du proche-orient, où les intérêts israéliens sont aussi en jeu!), combien de millions de réfugiés… ??

 

Cette définition, donc, malgré son incomplétude considérable, nous renseigne néanmoins concernant une bonne partie des origines du phénomène « sioniste »…

Certains la trouveront trop complaisante…

Mais le fait que nous sommes amenés à la republier sur notre blog marxiste-léniniste pour inciter à la réflexion sur le sujet amènera peut-être certains autres à la juger « complotiste », « conspirationniste », et pourquoi-pas, carrément « antisémite », dans le contexte actuel… Qui sait ?

Peut-être verra-t-on lancée une pétition pour demander son retrait de l’encyclopédie… ? Et finalement, ne serait-ce pas un bon moyen pour démontrer l’absurdité du procès d’intention qui est systématiquement fait aux « antisionistes » ?

 

.

.

Larousse-encyclopédie

http://www.larousse.fr/encyclopedie/divers/sionisme/92074

 

sionisme

(de Sion, nom propre)

 

image: http://www.larousse.fr/encyclopedie/data/vignettes/1310279-Theodor_Herzl.jpg

Theodor HerzlTheodor Herzl  Consulter aussi dans le dictionnaire : sionisme

image: http://www.larousse.fr/encyclopedie/data/images/1310279-Theodor_Herzl.jpg

Theodor Herzl

 

 

Mouvement dont l’objet fut la constitution, en Palestine, d’un État juif.

(Souligné par TML)

 

L’espérance du retour du peuple juif en Palestine est une donnée constante de la pensée juive : elle est associée à l’idée d’avènement messianique. Au Moyen Âge, à l’époque de la Renaissance et encore au xviiie s., de nombreux rabbins vont se fixer en Terre sainte, et l’idée de la restauration de l’État juif n’est pas étrangère à certains chrétiens, comme le prince de Ligne et Bonaparte.

.

Le « réveil des nationalités » au xixe s. est une des circonstances favorables au réveil du nationalisme juif ; le déchaînement des pogroms en Russie, à partir de 1881, en est un stimulant décisif ; c’est ainsi que des étudiants juifs de Kharkov fondent, en 1882, le groupe Bilou, qui est à l’origine de l’établissement de villages en Palestine ; en 1894, les communautés agricoles juives groupent environ 4 000 personnes.

.

C’est avec le journaliste viennois Theodor Herzl qu’apparaît, dans le sillage de l’affaire Dreyfus, un mouvement mondial sioniste ayant une stratégie politique : le livre de Herzl l’État juif (1896) et son journal Die Welt (1897) constituent les véhicules d’une idée qu’il essaie de faire triompher lors de la réunion, à Bâle, du Ier Congrès sioniste mondial (29-31 août 1897). Ce congrès crée une Organisation sioniste mondiale et élit un comité exécutif permanent, qui a son siège à Vienne. Lors du Ve Congrès sioniste (1901) est créé le Fonds national juif pour le rachat des terres en Palestine. Mais Theodor Herzl se heurte à un grand nombre de difficultés, qui ne s’aplaniront quelque peu qu’après la défaite turque et la victoire des Alliés à l’issue de la Première Guerre mondiale. Dès le 2 novembre 1917 a été publiée la déclaration Balfour qui envisage favorablement la création d’un foyer national juif en Palestine ; cependant, dès 1921, le haut-commissaire britannique en Palestine, soucieux de calmer les Arabes, suspend un moment l’immigration juive. Le sionisme se réorganise alors (création de l’Agence juive, 1929) et se montre très actif, donnant son second souffle à l’immigration juive en Palestine. Celle-ci est de nouveau limitée par les Britanniques, alors que de nombreux conflits opposent Arabes et Juifs (1929-1938). Londres finit par imposer, le 17 mai 1939, sa propre solution : celle-ci, d’une part, limite à 75 000 le nombre de Juifs qui seront admis entre 1939 et 1944 ; d’autre part, elle décide que la Palestine deviendra, dans les dix ans, un État autonome ne comptant que 30 % de Juifs. Rejetée par les Juifs, cette solution est, malgré le développement de la Seconde Guerre mondiale, appliquée par les Britanniques. Ceux-ci s’efforcent d’empêcher une immigration juive clandestine qui grossit au lendemain de la Shoah et est favorisée par les États-Unis. (Souligné par TML) Mais les Britanniques, qui cherchent à garder l’amitié des États arabes, entrent mal dans ce jeu. Si bien que les mouvements juifs extrémistes (Irgoun, groupe Stern) répondent à la répression par des attentats auxquels la puissance mandataire réplique par la loi martiale. Finalement, le rêve sioniste se réalise lorsque l’État d’Israël est officiellement créé en mai 1948.


En savoir plus sur http://www.larousse.fr/encyclopedie/divers/sionisme/92074#wZyEBgjUl38AG58s.99

********************

Dans sa définition encyclopédique, le sionisme comprend donc une allusion claire et manifestement essentielle, lors de la réalisation du « rêve sioniste », au soutien de la part des USA.

Mais de même que le « rêve sioniste » a continué de ravager le proche-orient par de nombreuses guerres, pourquoi ce soutien vital de la part des USA aurait-il cessé après Mai 1948 ?

C’est évidemment enfoncer une porte ouverte que de simplement rappeler les liens étroits entre l’impérialisme US et le « rêve sioniste »…

C’est clairement, aujourd’hui, ce que les médias « officiels » français de toutes obédiences, pratiquement, s’ingénient à taxer de « complotisme », de « conspirationnisme », et finalement, d’ « antisémitisme »… !

Nous voici donc revenus à la « petite phrase » de JF Poisson qui a déclenché cette « tempête » polémique :

 

 

« La proximité de Mme Clinton avec les superfinanciers de Wall Street et sa soumission aux lobbies sionistes sont dangereuses pour l’Europe et la France »

Jean-Frédéric Poisson

Nice-Matin, 19 octobre 2016 »

 

Depuis, il n’arrête plus de se fondre en «excuses » de toutes sortes et tous azimuts, dans le but de sauver sa modeste candidature, qui prend, de fait, un écho considérable… Mais n’était-ce pas tout simplement le but, au départ ?

 

Ceci-dit, ce JF Poisson ne souhaite pas non plus passer pour l’ « imbécile maladroit » qu’il n’est manifestement donc pas…

 

Voici un extrait de sa lettre d’ « excuses » au Président du CRIF :

(Voir l’intégrale en note * )

 

« … j’ai voulu dire que Madame Clinton, compte tenu des influences qui s’exercent sur elles, ne conduira pas la politique équilibrée dont notre continent et notre pays ont besoin. Et dont le Proche Orient a tout autant besoin. Le soutien des géants de la finance américaine à Madame Clinton n’est pas une nouveauté. L’existence de groupes de pression sionistes à Washington non plus : il y a profusion d’informations disponibles sur cette question, des plus tendancieuses (comme par exemple celles qui sont publiées par les musulmans radicaux) aux plus factuelles. L’AIPAC elle-même dit partout le poids de son influence sur l’échiquier politique des Etats-Unis. Je me permets de vous renvoyer sur ce point à son propre site internet. »

Le lien vers le site de l’AIPAC, le voici :

http://www.aipac.org/

 

 

aipac-site

 

 

Le lien vers la notice Wikipédia sur l’AIPAC, le voici également :

https://fr.wikipedia.org/wiki/American_Israel_Public_Affairs_Committee

Voici comment cet « organisme » y est défini (extraits):

(En PDF, l’intégralité de l’article Wikipédia, tel qu’au jour de la publication du présent article :    AIPAC    )

 

 

« L’AIPAC ou American Israel Public Affairs Committee est un lobby crée en 1951 aux États-Unis visant à soutenir Israël et l’idéologie sioniste .

(…)

Objectifs principaux

  • Faire du lobbying auprès du Congrès américain et de la Maison Blanche pour préserver les intérêts israéliens
  • S’assurer du veto des États-Unis contre toute résolution de l’ONU condamnant les actions israéliennes
  • Assurer une aide financière et militaire généreuse envers Israël
  • Préparer la future génération de leaders pro-Israéliens
  • Surveiller les votes et les propos des élus américains concernant les affaires liées de près ou de loin à Israël
  • Coordonner et orienter les donations des donateurs juifs américains pour les candidats aux élections  »

****************************************

.

Ce qui ressort d’une rapide compilation de la campagne présidentielle aux USA, c’est clairement que Clinton et Trump font mutuellement assauts, et notamment à la tribune de l’AIPAC, d’allégeances au « rêve sioniste » tout en s’accusant l’un l’autre d’être trop « tiède » vis à vis de cet allié basique de l’impérialisme US…

 

trump-aipac

 

 

clinton-aipac

 

Au cœur de ce « déchirement » fratricide entre soutiens du sionisme : la politique à l’égard de l’Iran…

Il est clair que l’accord Iran-USA laborieusement négocié ces dernières années, et finalement abouti en 2015, avait constitué une défaite notable pour l’AIPAC, et donc pour le « lobby pro-Israel », comme il s’intitule lui-même…

Et donc, si l’impérialisme, c’est bel et bien la domination du capitalisme financier sur le monde ( ** ), et principalement du capital financier US, encore actuellement, ce n’est pas forcément exclusivement celle du « lobby pro-Israel », on l’a bien vu à l’occasion de ces accords, mais ce qu’on voit aujourd’hui, c’est tout autant qu’il n’est pas prêt de « désarmer », et que dans cette course vers le précipice de la guerre, avec l’Iran, déjà, H Clinton a bien pris quelques longueurs d’avance, selon la plupart des observateurs, dont, entre autres « l’Obs » (***) lui-même, que l’on ne saurait taxer d’ « antisémitisme »… !!

« Si Hillary Clinton est présidente, ça ne sera pas le printemps avec l’Iran »

 

Avec Trump non plus, évidemment, et il n’y a que les journalistes au service du système impérialiste pour tenter de passionner leurs lecteurs pour ces « querelles intestines », alors que c’est l’ensemble des diverses factions de la bourgeoisie monopoliste qui pousse le monde à la guerre, et la « française » en très haute position sur ce perchoir de vautours…

Luniterre

ЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖ

.

.

.

Cette re-« définition » du sionisme est donc aussi l’occasion de republier, sous la forme d’un documents PDF, la thèse de Ian Donovan sur le sujet, publiée initialement sur le blog anglais « Socialist Fight », et traduite en français par le camarde Viriato…

Le lien vers l’article original :

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2016/01/09/ian-donovan-sur-socialist-fight-une-these-sur-le-conflit-israel-palestine/

 

Le lien vers le doc PDF:

 

Ian-Donovan

 

.

.

***************************

NOTES :

( * L’intégrale de la lettre de JF Poisson au Président du CRIF :

Monsieur le Président,

Comme suite à notre conversation d’hier et conformément à mon engagement, je viens vous apporter ci-dessous les précisions et rectifications que vous avez vous-même souhaitées concernant les propos qui m’ont été prêtés dans les colonnes de Nice Matin.

Premièrement, je regrette que mes propos aient pu vous blesser ou causer des craintes ou des doutes dans votre esprit. J’ai manifesté en bien des occasions mon soutien indéfectible aux juifs de France. Je condamne avec la dernière énergie toute forme d’antisémitisme. Je ne partage aucune des thèses conspirationnistes. C’est très clair.

Deuxièmement, j’ai voulu dire que Madame Clinton, compte tenu des influences qui s’exercent sur elles, ne conduira pas la politique équilibrée dont notre continent et notre pays ont besoin. Et dont le Proche Orient a tout autant besoin. Le soutien des géants de la finance américaine à Madame Clinton n’est pas une nouveauté. L’existence de groupes de pression sionistes à Washington non plus : il y a profusion d’informations disponibles sur cette question, des plus tendancieuses (comme par exemple celles qui sont publiées par les musulmans radicaux) aux plus factuelles. L’AIPAC elle-même dit partout le poids de son influence sur l’échiquier politique des Etats-Unis. Je me permets de vous renvoyer sur ce point à son propre site internet.

C’est donc sans aucune mauvaise intention à l’égard de quiconque – et certainement pas à l’égard des juifs eux-mêmes que j’ai tenu ces propos.

Je regrette que vous ayez finalement renoncé à respecter le délai que vous souhaitiez laisser courir avant une réaction publique de votre part. Je souhaite que les explications que je vous fournis ici pourront lever le malentendu qui nous oppose aujourd’hui.

Je suis prêt à poursuivre le dialogue autant que nécessaire sur ce sujet comme sur d’autres, et vous prie de croire, Monsieur le Président, à l’expression de ma considération distinguée.

Jean-Frédéric Poisson » )

( ** Lénine, 1 Siècle après…, « ringard » ou « visionnaire »?

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2016/10/11/lenine-1-siecle-apres-ringard-ou-visionnaire/ )

( *** http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20160805.OBS5891/si-hillary-clinton-est-presidente-ca-ne-sera-pas-le-printemps-avec-l-iran.html    )

 

.

.

.

ЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖ

SUR YOUTUBE, UNE VIDÉO, ENCORE DISPONIBLE, MAIS POUR PEU DE TEMPS,

SEMBLE-T-IL, SELON LE CAMARADE DO,

http://mai68.org/spip/spip.php?article1149

ET RACONTANT LES DÉBUTS DE LA COLONISATION…

ЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖ

Capture_FM_TML

ЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖ

ЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖ