Lénine, réveille toi !

.

.

..

.

 Bibeau ronfle …

« L’organisation viendra par surcroit elle surgira du mouvement – laissez dormir Lénine en paix. » ( selon R.Bibeau )

.

Bibeau ronfle …
Va-t-il réveiller Lénine,
Malgré lui…?


En très peu de mots,
Ton tract:
Un joli souffle,
Du vent spontanéiste,
On a eu plein les rues de Lyon,
Mais aujourd’hui 24 il retombe déjà, comme soufflé.
Si Lénine n’est pas encore sorti de son sommeil,
Le nouveau Grand Prêtre de ta Secte de Bordiga semble déjà essoufflé,
Dans les rues, plus les manifs sont petites et plus il y a de bleus en proportion,
Bientôt, il feront la manif sans nous, joliment encadrés par quelques bureaucrates syndicaux sur leur 31… (Mars)
(Tenue correcte exigée, écrivaient-ils sur leurs tracts…)
La rue est le dernier salon où l’on cause, mais si c’est pour dire toujours la même chose…
La jeunesse a-t-elle déjà pris un « coup de vieux »?
Ou bien devenue simplement prudente?
Économe de ses forces?


La terreur répressive s’organise déjà,
Elle n’est spontanéiste qu’en apparence.


L’organisation spontanée de la Résistance n’est elle aussi Qu’une apparence, et une apparence fugace:
Derrière, il n’y a plus d’organisation du tout,

Quand le vent, réellement, se lève.

Lénine, réveille toi!

.

.

Reçu de Bibeau :

________________________

Bonjour  à tous.

1)  J’avais inscrit  15 personnes,  des camarades avais-je cru,  – sur ce courriel collectif  –  et je posais une question – toute simple  LA LUTTE DE CLASSE EST DÉJÀ  ENGAGÉE EN FRANCE PAR LE PROLÉTARIAT ET PAR LES JEUNES SURTOUT CONTRE LE PROJET DE LOI TRAVAIL.  QUE PENSEZ-VOUS DU PRÉSENTE TEXTE ?

2)  Si je ne me trompe,  six personnes ont pris la peine de répondre =  NON je fais erreur = ont pris la peine d’écrire quelque chose sur cette liste. Un seul individu   s’est prononcé prestement sur le sujet en prétendant que mon texte était trop  OPTIMISTE (sic)  et il a radoté une vielle oukase sur le terrorisme manigancé par l’État.  Donc, en définitive ramenant le débat sur les préoccupations de sa secte – particulièrement traumatisée pas  le terrorisme et oubliant de se questionner  MAIS LE PROLÉTARIAT QU’EN PENSE-T-IL ???.

3) Les cinq autres intervenants ont tous présenté le point de vue de leur secte respective et mesuré  la distance qui séparait sa secte de Robert Bibeau  (qui n’était pas l’objet de l’échange – ni le sujet du débat sur la lutte de classe du prolétariat français face à un projet de loi     attendu et entendu.  L’extrême parodie étant bien entendu  l’individu qui présente son projet de création d’une nouvelle secte – et le second qui répond  qu’il n’y croit pas  et le 3e  individu  disant qu’il a fondé sa propre secte à côté de la précédente. Les autres  un silence de mort.  Nous ne vallons pas qu’ils nous écrivent…le prolétariat français ne valant pas qu’ils nous écrivent leur avis.

4) Camarades, le prolétariat peut-il compter sur vous ?  Vous qui proclamez  qu’il faut  regrouper les sectaires dans une grande secte LE PARTI  qui aura charge comme AVANT-GARDE DE DIRIGER LE PROLÉTARIAT  SOI-DISANT ARRIÉRÉ.  Vous êtes incapable de comprendre une question et d’y donner réponse dans l’intérêt (NON  PAS DE VOTRE SECTE – DE SON MEMBERSHIP)  mais  dans l’intérêt de la classe prolétarienne  générale  et de la révolution prolétarienne  (je n’ai pas écrit socialiste-communiste-j’ai écrit  prolétarienne et c’est voulu).

5)  Après cinq années de pérégrination où j’ai rencontré  des représentants  de 18 sectes  comme les votres à travers la francophonie  sur trois continents et où chaque  secte me présentait ses exigences – ses règlements – m’intimait  de ne pas dire ceci, ne pas  utiliser tel mot  de ne pas écrire – de ne pas dire – ou de  cracher sur la photo de tel dirigeant – ou  d’embrasser tel bréviaire soi-disant marxiste – de  me plier au centralisme démocratique de tel gourou etc. etc  RIEN JAMAIS RIEN À PROPOS DES NÉCESSITÉS DE LA RÉVOLUTION PROLÉTARIENNE ET TOUT  POUR  REPRODUIRE LES VIEILLES ORGANISATIONS – SECTAIRES – DOGMATIQUES – RIDICULES QUI ONT ÉCHOUÉ  DEPUIS 1923  OU 1928 (J’AI UN TROU DE MÉMOIRE)  – ANNÉE OU LA 3E Internationale a imposé le BOLCHÉVISME COMME MODÈLE ORGANISATIONNEL AU MOUVEMENT COMMUNISTE INTERNATIONAL et ou on a commencé à exclure et à exiger la soumission et casser le débat.

6)  Vous comprenez maintenant pourquoi je ne souhaite pas  entendre parler de vos sectes et que je réaffirme que le prolétariat  créera ses organisations  (comme par exemple les soviets) que les véritables  révolutionnaires prolétariens  défendront comme la prunelle de leurs yeux  à l’encontre des sectes bolchéviques et communistes et marxistes-léninistes et maoistes  et guevaristes  qui tenteront de les  noyautés.

7)  Nous – VOUS devriez  être  au service du prolétariat  révolutionnaire  pas au service de votre secte ou de votre page Facebook ou  de votre gourou ou de votre comité central. LE PROLÉTARIAT  FRA

12)  Je réaffirme que le prolétariat  est son seul maître – que le prolétariat mènera les batailles qu’il voudra – quand il le voudra  (  plutôt, quand l’oppression sera si grande – si intense – si inhumaine et invivable  que des milliers et des millions n’en pourront plus  et engageront le combat –  ET SUR CELA VOS SECTES N’ONT AUCUNE PRISE ET N’EN AURONT JAMAIS. Tout ce que nous pourrons faire  ce sera  de l’avoir perçu avant les autres à cause de nos liens intimes avec la classe et le fait que nous aurons accepté de parler avec tout le monde  (eh oui je parle avec des maos, des trots, des ML, des anarchistes, des féministes, des  communistes, des nationalistes –  je parle avec tout le monde  et je publie n’importe qui –  je suis totalement  non bolchévique non centralisme démocratique  –  ON NE ME LA FERA PLUS  –  J’AI DU ATTENDRE À 60 ANS POUR APPRENDRE L’EXISTENCE DE BORDIGUA  ET DE PANENKOEK, du groupe de Hollande des communistes italiens de 1923,   etc.   de Mattic, pour lire  Rosa  ET D’AUTRES  CAR J’ÉTAIS SOUMIS AU CENTRALISME DÉMOCRATIQUE.

13) je  vous donne une seconde chance camarades   QUE PENSEZ-VOUS DE LA GUERRE DE CLASSE QUI S’ENGAGE EN FRANCE CONTRE LE PROJET DE LOI TRAVAIL  ET QUE PENSEZ-VOUS DE CE TRACT 

MAI 2016, LE PROLÉTARIAT FRANÇAIS S’EN VA T’EN GUERRE !

30.03.2016

La guerre de classe fait rage dans la France tout entière. Mai 1968 sera-t-il revisité ? Comme en Mai-68 les jeunes chômeurs et les étudiants, ces aspirants qui se scolarisent pour le devenir, sont sur la brèche, prêt à donner le coup de pavé anticipant leurs conditions de futurs salariés paupérisés, dans cette société en déliquescence avancée.

La bourgeoise fait jouée de la matraque, du juge et de la police, de l’attentat terroriste, de l’état d’urgence, du féminisme « égalitariste », de la bureaucratie syndicale négociatrice et liquidatrice, de l’anarchisme populiste, de la go-gauche éclectique et « laïciste », ainsi que de pseudo analystes, tous mis à contribution par le pouvoir économique, politique, étatique, médiatique pour mystifier, multiplier les embardées et disperser les efforts pour résister à la loi El-Khomri honnie.

Pourtant, le mouvement ouvrier se lève tout doucement, son avant-garde étant au premier rang, les jeunes et les étudiants, que des leaders improvisés tentent de canaliser vers d’autres objectifs improvisés, qu’il faut rejeter. Les petits « Dany le Rouge » et autres arrivistes, de tristes notoriétés, commencent à pavoiser. Jeunes enragés des quartiers délabrés, rejetez ces portevoix imposés ou auto proclamés. Vos pères, vos mères ont déjà donné un certain mois de Mai. Votre objectif est unique, faire reculer le patronat et son État, par votre entrée en guerre aux côtés du prolétariat.

L’objectif est unique, le rejet sans compromission du projet de loi El-Khomri. Encore une fois, comme en 68, l’état d’avancement de la crise a contraint le capital multinational sévissant en France et en Europe à désigner  le prolétariat de France comme terrain d’affrontement en Occident. La crise économique systémique du mode de production capitaliste exige que le prolétariat des pays développés renonce aux quelques avancées qu’il avait arrachées au cours des années de productivité élevée. Maintenant que les mêmes gains de productivité sont généralisés dans le monde entier, le prolétariat des pays d’Occident doit rétablir sa « compétitivité et sa profitabilité » en sacrifiant les services sociaux, en abaissant ses salaires, en minant ses conditions de travail afin de rétablir les conditions de valorisation de la plus-value, celles ayant prévalu dans les sociétés du XIXe siècle.

La réputation de résistance percutante du prolétariat français lui a valu d’être désigné, par le grand capital international, pour ce grand affrontement. Le prolétariat grec et le prolétariat espagnol ayant échoué à faire reculer le capital internationalisé, voici que ce dernier ose s’attaquer au prolétariat français retranché. Pour la postérité, le prolétariat de France doit faire face – sans hésiter – sans négocier – pour sa survie, à bas la loi El Khomri.

Dans cet immense engagement, le contingent français de la classe ouvrière internationale, mène la charge pour les prolétaires du monde entier. Les projets capitalistes de surexploitation barbare périront en France où nous devrons reprendre là où nos camarades auront laissé.

Grève générale illimitée pour stopper la Loi Travail honnie.

Prolétaires du monde entier unissons-nous contre les ambitions du capital mondial et ceux de ses affidés politiques stipendiés, en France et dans le monde entier.

*************************************

UNE RÉPONSE DU CAMARADE DO:

Salut Robert, Salut tout le monde,

Je ne te comprends pas.

Bien sûr que oui que je suis contre tout sectarisme. Tu le sais depuis longtemps. Bien sûr qu’il ne faut compter que sur l’auto-organisation du mouvement en coordination. C’est ce que je dis tout le temps. Mais, sais-tu qu’une coordination lycéenne et étudiante auto-organisant ce mouvement de contestation s’est déjà formée en France ?

http://mai68.org/spip/spip.php?article10576

http://mai68.org/spip/spip.php?article10552

Mais, comment peux-tu dire qu’il ne faut pas être sectaire et, dans le même message, insulter les anarchistes en les traitant de « anarchistes populistes » ? et qu’en plus, tu sais très bien qu’on peut considérer que je suis anarchiste ! C’est une des raisons pour lesquelles j’ai commencé ma réponse en disant « passons sur les détails ».

Dans ce deuxième message tu dis que je fais partie d’une secte. Et tu voulais sérieusement lutter contre le sectarisme ? Tu dis que je fais partie d’une secte parce que je dis que tu es optimiste d’oublier que le pouvoir est en train de contrer l’actuelle naissance d’un nouveau mai 68 en utilisant la manipulation du terrorisme. Alors que, pourtant, il y a quelques heures tu me demandais de mettre sur ton site un tel texte, et que, t’ayant dit que je l’avais déjà fait, tu en voulais une autre version pour la publier toi-même dans les actualités de ton site. Je t’en ai aussitôt envoyé une version améliorée. Je ne sais pas ce que tu en as fait. Mais il faudrait encore l’améliorer en précisant qu’hier aprés-midi (24 mars 2016) a éclaté un scandale en France parce qu’un flic a eu la malencontreuse idée de tabasser un lycéen de 15 ans devant le smartphone branché en caméra d’un autre lycéen et que ça commençait sérieusement à chauffer. Et que des appels avaient été lancés à manifester contre la police aujourdhui. Pour redorer le blason de la police et atténuer ces manifs anti-violences policières, qu’a aussitôt fait l’État français ? Bien sûr, il a organisé un nouveau spectacle terroriste, à Argenteuil, en France-même, où l’« héroïque » police française aurait parait-il arrêté juste à temps des terroristes qui s’apprêtaient soit-disant à passer à l’action. Ceci s’est passé hier soir, soit juste avant les manifs antiflics d’aujourd’hui. Le scientifique Karl Marx t’aurait dit que quand l’expérience prouve qu’une théorie est prédictive, c’est qu’elle est scientifique.

http://mai68.org/spip/spip.php?article10589

http://mai68.org/spip/spip.php?article10587

Le plus grand danger que court le mouvement en France est de ne pas comprendre que le terrorisme est commandité par le pouvoir. Car s’il ne comprend pas, il sera tué dans l’oeuf !

Le second danger, s’il réussit à passer le premier obstacle, est la récupération par les syndicats et les partis.

Bien à toi,
do
http://mai68.org/spip

 ***********************************************

UNE RÉPONSE DE BIBEAU A DO:

DO,  tu  reviens encore  avec ton épiderme  sectaire.  Je ne t’ai pas demandé de quelle secte anarchiste tu fais partie  –  je m’en christ –.  Le sujet du débat n’est pas le sectarisme – ou l’a qualité de votre secte, ou ses défauts.  Je ne veux pas savoir  si vous êtes pro ou anti-sectaires.   Je veux le voir  à travers votre engagement.  Exemple,   sur  ton site  web  DO  tu as de nombreux articles  sur la lutte anti loi du TRAVAIL.   FÉLICITATIONS = BRAVO = Voilà  ce qui unit  = LA LUTTE DE RÉSISTANCE = FÉLICITATIONS ENCORE UNE FOIS, DO.  
Les autres  ne répondez  que si vous avez quelque chose à dire  sur  ceci et seulement ceci   ET REIN D’AUTRE  SVP :   13)    QUE PENSEZ-VOUS DE LA GUERRE DE CLASSE QUI S’ENGAGE EN FRANCE CONTRE LE PROJET DE LOI TRAVAIL  ET QUE PENSEZ-VOUS DE CE TRACT ?????
MERCI INFINIMENT ET SINCÈREMENT.  Robert Bibeau. Les7duQuébec.com
******************************

REPONSE DU CAMARADE DO:

.

De quelle secte communiste fais-tu partie ? Moi je ne fais partie d’aucune secte ! Pas même anarchiste. Me dire que je fais partie d’une secte, c’est m’insulter !

 

 .
.

ET D’UN AUTRE CAMARADE DU QUEBEC:

… s’il-te-plait, Robert, pourrais-tu parler sur un autre «ton» avec les camarades, et non pas prendre nos camarades européens pour des «cons», ce qu’ils ne sont pas ?

J’ai franchement honte de ton comportement!!!

Les insultes n’ont jamais fait avancer d’un iota le prolétariat révolutionnaire !!!!

Alors, on se calme!

Salutations communistes

Michel Labelle

Reconstruction communiste Comité Québec

https://reconstructioncommuniste.wordpress.com 

 

**************************Et a nouveau Bibeau:
ENCORE DE L’ÉVITEMENT

Michel –  tu n’as donc rien à dire sur le sujet EN débat ?

La  classe prolétarienne ne t’intéresse pas ?

Ses luttes  et ses souffrances  ne te préoccupent pas?

QUELLE EST TON OPINION cher Michel :

Les autres  ne répondez  que si vous avez quelque chose à dire  sur  ceci et seulement ceci   ET REIN D’AUTRE QUE CECI  SVP, MERCI :   13)    QUE PENSEZ-VOUS DE LA GUERRE DE CLASSE QUI S’ENGAGE EN FRANCE CONTRE LE PROJET DE LOI TRAVAIL  ET QUE PENSEZ-VOUS DE CE TRACT ?????

MERCI INFINIMENT ET SINCÈREMENT,  CHERS CAMARADES.  Robert Bibeau. Les7duQuébec.com

 

************************

 

ET NOTRE RÉPONSE, SUR TML ET SOLYDAIRINFO:

 Pas d’évitement !
.
.
.
Encore en peu de mots, et pour gagner du temps,
Quelques petits pas en avant dans la lutte en cours, c’est ici:
.
.
 
.
.
et là:
.
.
.
.
.
.
…et ce que nous pensons du tract de Bibeau, c’est ici:
.
 
.
.
*************************************

…ET VU PAR LES CAMARADES DE L’OCF:

…C’est l’histoire de Robert, le pèlerin.

 

Tout le monde connait Robert. Voici quelques années nous l’avons même rencontré (à sa demande) en chair et en os. Il existe donc.

 

Il faisait la tournée mondiale de 18 sectes, mais contrairement à ce qu’il affirme, nul ne lui a interdit quoique ce soit. Il pouvait cracher où il voulait, insulter, s’inspirer ou pas de nos bibles. Nous l’avons reçu comme un pèlerin qui cherche son chemin et mène son enquête pour se faire une idée. Pour aller au plus juste, démasquer les mécréants, les convertis tardifs, les faux-jetons et les Tartuffes.

 

Cela est bien compréhensible. Il faut se méfier de tout dans cette grande époque de confusion. Et à qui cherche sa voie nulle retenue ne doit être de mise.

 

En ce qui nous concerne, petite secte francophone, il nous a posé plein de questions et répondu à peu des nôtres. Preuve de sa grande prudence dans sa quête !

 

Par contre c’est lui qui au bout de quelques heures nous a dit : « stop, j’en sais assez, vous pouvez regagner vos pénates ». Ce que nous fîmes un peu étonnés par ce propos que nous estimâmes brutal.

 

Mais comme est éclairant le vivifiant texte (mail) du pèlerin Robert de ce 25 Mars 2016. Nous le comprenons mieux. Il a beaucoup souffert. Il y avait sur lui comme une emprise maléfique. « ON NE ME LA FERA PLUS  –  J’AI DU ATTENDRE À 60 ANS POUR APPRENDRE L’EXISTENCE DE BORDIGUA  ET DE PANNEKOEK  (nous avons corrigé la faute sur ce nom figurant dans le texte original)… » et pourquoi cette horreur ? parce que : « J’ÉTAIS SOUMIS AU CENTRALISME DÉMOCRATIQUE » nous dit-il.

 

Enfin nous pensons que Robert galèje un peut (comme on dit dans nos contrées (galéjer = plaisanter). Que nous sachions :

 

  • Il n’y a plus depuis bien longtemps d’organisations assez puissantes pour tenir dans ses griffes centralistes démocratiques durant soixante années un pèlerin comme Robert !
  • Et puis la brillance intellectuelle qui transparait dans les textes de Robert nous laissent douter qu’il n’ait point réfléchit à tout cela depuis longtemps.
  • Car enfin découvrir Pannekoek après soixante années de diktat centraliste démocratique, c’est fort de café.

Nous, enfin notre secte bien entendu, nous avons commencé notre vie sectaire en étudiant les déviations (pardon frère Robert) politiques qui auraient pu nous attirer dès notre plus jeunes âge.

 

C’est avec Marx et Lénine que l’on a brisé en nous toutes velléités d’aller vers les chemins sans issues. Alors Bakounine, Pannekoek, Trotsky et plein d’autres apostats cela fait belle lurette que nous en avons étudié la substantifique moelle ( et mesuré les dégâts sur le terrain de la lutte des classes).

 

Et nous avons acquis la conviction – sectaire, oh ! mon frère ! – que ces voies là ne nous mèneraient point au paradis.

 

Donc Robert, tes grands cris de désespoir lorsque tu nous contemples du haut de ton olympe, ne nous émeuvent pas.

 

Nous nous disons : mais que de temps perdu !. Si le frère Robert avait appris – assidus comme nous le fûmes – la base théorique, il ne serait point aussi malheureux. Malheureux au point de jeter l’anathème sur nous, de nous abreuver d’invectives !

 

Peut être serait il en paix avec lui-même, comme l’est un mathématicien résolvant une équation différentielle en ayant appris dans son jeune âge que 2+2=4 (dans le système de base 10).

 

Ce grand pèlerinage sur trois continents n’a fait que lui révéler ses propres insuffisances théoriques. Il s’agit là, évidemment, de notre vision particulièrement sectaire.

 

Mais Frère Robert, pèlerin, prolétaire, ne s’arrête pas là. Le prolétariat est un dieu et Robert est son prophète. « Camarades, le prolétariat peut-il compter sur vous ? » nous demande le prolétaire Robert, réponse difficile ?

 

Pas du tout, frère Robert a tranché «VOS SECTES N’ONT AUCUNE PRISE ET N’EN AURONT JAMAIS ».

 

Seul le pèlerin prolétaire autoproclamé Robert, lui seul, perçoit les besoins des masses car il pense aux moments ou l’oppression sera si inhumaine, si invivable (pour les prolétaires) qu’ils engageront le combat. Et en plus son large esprit démocratique lui permet de discuter avec « tout le monde ». Le monde de discussion de frère robert ? : « je parle avec des maos, des trots, des ML, des anarchistes, des féministes, des  communistes, des nationalistes –  je parle avec tout le monde  et je publie n’importe qui –  je suis totalement  non bolchévique non centralisme démocratique »

 

Omniscient, flairant les masses, notre pèlerin de la Belle Province a bouclé la boucle de son itinéraire initiatique dans le monde de la politique révolutionnaire.

 

Nous ne connaissons pas encore sa prophétie pour notre planète. Mais pour nous qui vivons dans l’espace francophone européen et plus précisément en province de France, frère Robert nous trace la voie.

 

Les seigneurs veulent nous saigner un peu plus et décident d’une loi scélérate dite El Khomri. Prophétie du pèlerin prolétaire : « Grève générale illimitée pour stopper la Loi Travail honnie. »

 

Et après ? :

 

  • Il n’y aura pas de grève générale car les clercs, le clergé, qui contrôlent les prolétaires ne le permettront pas.
  • La jeunesse ne se soulèvera pas « comme en Mai 68 » et ajoutons nous : il est très important de ne jamais recommencer Mai 68, (si tant est que l’histoire recommence).
    Mai 68 est l’émergence sur la scène politique de la petite-bourgeoisie. Le prolétariat y a tout perdu. La bourgeoisie a réalisé son tournant atlantiste en virant De Gaulle. En mettant en place Pompidou-Rotschild.
  • Il n’y aura pas de grève générale, et encore moins de révolution, car il n’y a pas d’appareil politico-militaire pour organiser une chose extrêmement sérieuse  (qui doit vaincre dans le temps long)

Et ceci ne relève pas de la prophétie, mais de l’analyse.

 

Le prolétaire pèlerin Robert se fourre le doigt dans l’oeil. C’est son problème.

 

Mais qu’il ne nous demande pas de devenir borgnes ou aveugles

 

Sa doctrine de « la grève générale illimitée – spontanée » est un vieux cantique qui fut chanté par Pannekoek et Trotsky.

C’est le Pater Noster de tous ceux qui ont conduits les masses à des défaites. Rappelons les paroles de la prière de tous les spontanéistes :

 

1 Grève Générale illimitée. Les ouvriers contrôlent l’outil de production et créent des organes de gestion autonomes vis-à-vis de l’Etat (autogestion)

 

2 il en découle un « double pouvoir »    bourgeoisie/ouvriers et paysans

 

3 la situation est telle qu’il faut créer une instance démocratique issue des masses pour gérer la société. On crée une Assemblée Constituante.

 

4 La bourgeoisie se rend compte qu’elle a perdu le pouvoir. La révolution est accomplie

Il est des temps de tempêtes et de ciel couvert, des temps où la pensée se trouve reléguée dans l’obscurantisme et l’étroitesse des psalmodies qui se prennent pour des idées neuves.

 

Des temps où la théorie fait émerger des moines combattants qui s’attaquent à des chimères comme Don Quichotte à des moulins

 

Nous pensons être dans ces temps. Nous pensons que le pèlerin prolétaire Robert est un produit de ce temps.

 

Nous ne pouvons rien pour lui. Il ne peut rien pour nous. Et, au demeurant, nous n’avons pas besoin de lui.

OCF  le 25 Mars 2016

*******************************

De « Chien Guevara »:

Salut à tous,

Robert, ton texte est bon, mais inadapté à la situation. Car Non, les prolétaires (de France en tous cas), ne se soulèvent pas. Ceux qui descendent dans la rue, ce sont les étudiants bobos, les fonctionnaires bobos. Mais aucun chômeur, par exemple, alors qu’ils n’ont aucun revenu à perdre et qu’ils ont tout leur temps pour aller manifester.
Comment expliquer celà ? Je ne sais pas, mais c’est un fait que je constate à chaque manif, moi bobo fonctionnaire qui vais défiler en espérant les rejoindre.
La classe prolétarienne n’a plus été dans la rue en France depuis la commune de Paris ; ça fait un bail…
« du pain et des jeux » ?  « the (french) american dream » ? l’endormissement et l’enfumage par les medias, sans doute. Mais en tous cas, la révolte actuelle est loin d’être celle du peuple.
Mais comme toi, je garde espoir, et je serais en première ligne jeudi pour essayer de démonter cette réforme du code du travail qui nous ferait reculer d’un siècle d’acquis, obtenus par le sang et les pleurs.

La lucha sigue, compañeros

*****************************

Bonjour, camarade!

Il ne faut pas passer d’un délire à l’autre!

« La classe prolétarienne n’a plus été dans la rue en France depuis la commune de Paris »

Comment peut tu sortir une c… pareille?

Sans rentrer dans les détails, comme dirait le camarade Do, que fais-tu des luttes de la résistance et des grandes luttes des années 47-48, et même des années 50, contre l’impérialisme US? Bon, et le Front Populaire… Et Mai 68? C’est pas les étudiants qui ont occupé les usines, que je m’en souvienne! Etc… D’où sort tu? Pas d’un livre d’histoire, en tous cas…!
Parmi les jeunes dans la rue à Lyon, il y a beaucoup d’enfants de prolos, et des chômeurs, aussi,

https://solydairinfo.wordpress.com/2016/03/13/salaries-chomeurs-precaires-et-intermittents-ouvrons-la/

https://solydairinfo.wordpress.com/2016/03/21/ensemble-construisons-une-zone-dacces-aux-droits/

Des retraités, des prolos, des fonctionnaires, qui ne sont pas des nantis, aussi!

Des membres des classes moyennes en voie de prolétarisation, avec la crise, beaucoup, il est vrai, et alors?
Des idéalistes petits bourgeois, à la pelle, aussi, on le voit bien, et ce sont ceux là qui freinent les autres catégories, ci-dessus mentionnées; dans leur volonté d’unité prolétarienne, encore balbutiante, mais réelle.
D’où l’importance du combat idéologique reposant sur les réalité de l’histoire, et non sur des chimères verbeuses « marxisantes » au niveau du langage…
Pour l’anecdote, deux messages/tests que j’ai envoyé à des sites dont j’ai rencontré les adeptes dans les manifs lyonnaises:_1_ à « palim psao »
Critique de la valeur-dissociation. Repenser une théorie critique du capitalisme
Palim Psao propose un ensemble de textes et videos portant sur les courants de la critique de la valeur (Wertkritik) et de la critique de la dissociation-valeur
http://www.palim-psao.fr/
Ma question:
 »   A propos de la loi de la valeur en URSSBonjour,
Suite à la manif du 24 à Lyon, je viens d’avoir une ébauche de discussion avec l’un des partisans de votre courant de pensée, qui semble se réclamer du marxisme.
Personnellement, je suis passionné par l’histoire du mouvement ouvrier, et de l’histoire de l’URSS, qui en représente une partie essentielle, notamment par la première expérience durable du socialisme. Un document historique essentiel à ce sujet est le dernier livre de Staline: LES PROBLÈMES ÉCONOMIQUES DU SOCIALISME EN URSS. Dans cet ouvrage il aborde notamment la question de la loi de la valeur, qui semble tant vous préoccuper. Qu’en pensez vous?

Avec le moteur de recherche de votre blog je ne trouve rien à ce sujet. Pouvez vous m’indiquer une étude critique de votre part sur cet ouvrage? Il me semble que le bilan critique marxiste du socialisme en URSS reste à faire. Jusqu’à présent je ne trouve rien de sérieux là dessus. Seulement des élucubrations produites par l’idéalisme petit bourgeois.    »

_2_ à « Tom Thomas »
http://www.demystification.fr/
« Bonjour,

Ayant trouvé votre site en lien avec « palim psao », je vous pose la même question a propos de la loi de la valeur en URSS:
Suite à la manif du 24 à Lyon, je viens d’avoir une ébauche de discussion avec l’un des partisans de ce courant de pensée, qui semble se réclamer du marxisme.
Personnellement, je suis passionné par l’histoire du mouvement ouvrier, et de l’histoire de l’URSS, qui en représente une partie essentielle, notamment par la première expérience durable du socialisme. Un document historique essentiel à ce sujet est le dernier livre de Staline: LES PROBLÈMES ÉCONOMIQUES DU SOCIALISME EN URSS. Dans cet ouvrage il aborde notamment la question de la loi de la valeur, qui semble tant préoccuper « palim psao ». Qu’en pensez vous? Avec le moteur de recherche je ne trouve pas d’étude critique de votre part sur cet ouvrage. Pouvez vous m’en indiquer une? Il me semble que le bilan critique marxiste du socialisme en URSS reste à faire. Jusqu’à présent je ne trouve rien de sérieux là dessus. Seulement des élucubrations produites par l’idéalisme petit bourgeois.

Sur le thème « Histoire et actualité », et pour échanger sur l’histoire de l’URSS:
TRIBUNE MARXISTE-LÉNINISTE

https://tribunemlreypa.wordpress.com/

(Un bon point pour « Tom Thomas »: ils ont mis mon post en ligne … J’attends la réponse!)

Amicalement,

Luniterre

************************************************

DE ARTUSO ANTONIO

Merci à Pol et à l’OCF pour ce texte sur Robert Bibeau.
Je suis désolé de l’avoir mis en contact avec vous.
J’avais écouté à une conférence sur les impérialismes en présence et ses positions étaient correctes.
Je lui avais parlé de mon projet de fonder un groupe pour reconstruire le mouvement marxiste-léniniste.
Il avait accepté et j’étais très content, croyant avoir trouvé un vrai camarade, honnête, sérieux, solide, compétant, dévoué.
Comme il comptait voyager en France et voulait des contacts, je l’ai mis en contact avec le camarade Vincent Gouysse et le camarade Adélard Paquin.
Ce n’est qu’à son retour de France que je l’ai connu vraiment.  Il n’a rien voulu me dire sur son voyage.  De France je n’ai pas pu savoir ce qui s’était passé.
Peu à peu je l’ai connu vraiment et j’ai rompu avec lui.  Mes relations avec votre organisation en a souffert.
Oui, c’est une époque de grande confusion, de grandes pertes de temps, de grande noirceur!
Les poubelles de l’histoire sont pleines ces temps-ci!
Antonio Artuso
Reconstruction communiste Canada

*********************************************

 De Robert BIBEAU:

Voilà de l’analyse de bon niveau  intellectuel – pratique et théorique.

Oubliez  je vous prie  forfanteries  sur  Robert  – QUI N’EST PAS LE SUJET DU DÉBAT –  ET QU’IL SERAIT INUTILE DE DÉFENDRE OU DE PROSCRIRE COMME – l’apprécie les sectes  – transformant toute chose en une question POUR ou CONTRE  ma secte.  Comme un charpentier voit tout  à travers son  marteau – une secte voit tout à travers son  prisme sectaire. Le sujet c’est la révolution.

Merci sincèrement Pol.   L’essence de  ton texte portant sur le  sujet en discussion tient en ces quelques phrases pleines de contenus pertinents:

“Les seigneurs veulent nous saigner un peu plus et décident d’une loi scélérate dite El Khomri. Prophétie du pèlerin prolétaire (Ah je croyais que le projet de loi était réel et vérifiable à l’Assemblée Nationale.  Je me fie sur  vous  les camarades français pour me dire si ce projetd e loi existe ou pas.  MERCI.  NDLR)

« Grève générale illimitée pour stopper la Loi Travail honnie. »   Et après ? (demande Pol..    Bonne question mais prématurée. NDLR).

  • Il n’y aura pas de grève générale car les clercs, le clergé, qui contrôlent les prolétaires ne le permettront pas.  (QUE RÉPONDRE À CET ARGUMENT PLEIN DE BON SENS ???  ndlr)
  • La jeunesse ne se soulèvera pas « comme en Mai 68 » et ajoutons nous : il est très important de ne jamais recommencer Mai 68, (si tant est que l’histoire recommence).
    Mai 68 est l’émergence sur la scène politique de la petite-bourgeoisie. Le prolétariat y a tout perdu. La bourgeoisie a réalisé son tournant atlantiste en virant De Gaulle. En mettant en place Pompidou-Rotschild.   (THÈSES  QUI VALENT LA PEINE D’ÊTRE examinées …  – IL Y A QUELQUE CHOSE ICI.  ndlr – personnellement j’ai tendance à  endosser – mais la vrai question est POURQUOI ?  NDLR)
  • Il n’y aura pas de grève générale, et encore moins de révolution, car il n’y a pas d’appareil politico-militaire pour organiser une chose extrêmement sérieuse  (qui doit vaincre dans le temps long)   (NOUS SOMMES AU COEUR DU BOLCHÉVISME-LÉNINISME –  C’EST  DU SOLIDE – QUI VEUT  DÉBATTRE DE CE POINT ESSENTIEL –  L’ORGANISATION – LE PARTI DANS SON ESSENCE   PRÉCÈDE  LE MOUVEMENT RÉVOLUTIONNAIRE   AFIN DE LE DIRIGER –  LA CONSCIENCE PRÉCÈDE LE MOUVEMENT OU L’INVERSE – comme l’expérience BOLCHÉVIQUE NOUS L’A  DÉMONTRÉ ???.  NDLR).

Et ceci ne relève pas de la prophétie, mais de l’analyse.

Sa doctrine de « la grève générale illimitée – spontanée » est un vieux cantique qui fut chanté par Pannekoek et Trotsky.

C’est le Pater Noster de tous ceux qui ont conduits les masses à des défaites. Rappelons les paroles de la prière de tous les spontanéistes :

  1. Grève Générale illimitée. Les ouvriers contrôlent l’outil de production et créent des organes de gestion autonomes vis-à-vis de l’Etat (autogestion)  (Ce n’est pas de moi frère Robert.  Je n’ai jamais écrit le mot autogestion dans aucune de mes publications en 40 ans Jamais.  NDLR)
  1. il en découle un « double pouvoir »    bourgeoisie/ouvriers et paysans   (NOTA  paysans  ce n’est pas de moi  le frère Robert puisque comme vous savez je déifie le prolétariat  et je suis  réfractaire à la paysannerie  ce que  je reproche à Lénine  et à Mao  d’avoir dirigé des révolutions paysannes – Ils ne pouvaient faire autrement – le prolétariat n’existait pas  de façon substantielle   dans leur pays  respectif  et comme je crois que le mouvement précède la conscience  = pas de prolétariat  = pas de révolution prolétarienne.  NDLR)

3 la situation est telle qu’il faut créer une instance démocratique issue des masses pour gérer la société. On crée une Assemblée Constituante.  (ceci non plus n’est pas de moi le frère Robert.  Je n’ai jamais écrit le mot constituante dans aucun de mes textes et je n’en connais pas la signification.  Excusez-moi.  NDLR).

4 La bourgeoisie se rend compte qu’elle a perdu le pouvoir. La révolution est accomplie   (Ça aussi ce n’est pas du frère Robert. Je suis un violent et je crois que sans guerre révolutionnaire on leur arrachera jamais le pouvoir.  Cette guerre pouvant durer des années  comme Spartacus  le fit  et perdit  avant que l’esclavagisme soit abolit malgré sa défaite.  NDLR).

Des temps où la théorie fait émerger des moines combattants qui s’attaquent à des chimères comme Don Quichotte à des moulins  (Je suis pantois – car je ne comprends pas.  Mais c’est sans importance –  Pol  parlait de pèlerin,  j’imagine qu’il fallait  terminer par  Don Quichotte – aucun contenu intéressant ici).

Encore merci pour cet exposé  court mais percutant Pol.

Qui dit mieux  ???????????????????????????????????

Robert Bibeau  On entre tout doucement dans le sujet  – il ne faut pas désespéré.

****************************************

D’Artuso Antonio:

Dans son message de deux lignes, Michel Labelle explique très mal les choses.

Michel a écrit  dans son message de deux lignes :
«D’accord avec toi, luniterre. C’est d’ailleurs pourquoi nous nous sommes scindés de Reconstruction communiste Canada pour former Reconstruction communiste Comité Québec.  La compréhension du marxisme-léninisme de RCC pue le dogmatisme et leur sectarisme…».

Or Michel est incapable d’expliquer ce qu’est le dogmatisme et le sectarisme.

(1) Ce que Michel appelle dogmatisme c’est la ferme application du marxisme-léninisme, seule condition pour renverser la bourgeoisie, instaurer la dictature du prolétariat et exproprier les moyens de production du contrôle de la bourgeoisie pour édifier l’économie et la société socialistes.

(2) Ce que Michel appelle sectarisme c’est la ferme position de Lénine, en 1903, au 2ème Congrès du Parti ouvriers social-démocrate de Russie, d’établir une claire division entre (1) les marxistes, qui acceptaient son Programme et ses Statuts pour le Parti (bolsheviks), et (2) les opportunistes (mencheviks), qui voulaient une démocratie bourgeoise.
Michel sait très bien que je propose le Front uni contre les politiques d’austérité, de fascisme et de guerre, unissant toutes les forces politiques et sociales du Canada, sans sectarisme, pour combattre la détérioration des condition de travail et du vie des prolétaires, des nations et du peuple du Canada.

Michel Labelle devrait étudier et réfléchir correctment avant de farcir ses textes de mots ronflants sans les comprendre.

Michel Labelle n’explique pas en détail et correctement les faits, tous les faits et rien d’autre que les faits.

Il n’y a pas eu de scission entre Michel et moi.  Je l’ai expulsé du projet Reconstruction communiste Canada pour plusieurs raisons très graves :

L’une des raisons de ma décision de l’expulser est le fait que Michel (1) a volé le nom «Reconstruction communiste Canada» et (2) a adopté une ligne totalement opposée à la ligne marxiste-léninisme, en incorporant des positions maoïstes, entre autre.

J’avais entrepris le projet Reconstruction communiste Canada peu après avoir quitté le soi-disant « Parti communiste du Québec (section du Parti communiste du Canada », au 36ème Congrès du PCC, en février 2010.
J’ai alors connu le camarade Adélard Paquin, de Northstar Compass, organisation à laquelle j’ai adhéré.
Et le camarade Adélard m’a fait connaître le camarade Vincent Gouysse.
Les camarades Adélard et Vincent m’ont critiqué avec raison sur le fait que je considérais Mao marxiste-léniniste, sans comprendre ses positions révisionniste.
J’ai commencé à travailler à la reconstruction du mouvement communiste au Canada et au niveau international.

J’avais connu Michel et je l’avais invité à se joindre au projet de reconstruire le mouvement marxiste-léniniste sur une base très claire de rejet du maoïsme.
Il avait accepté et avait créé un blog pour Reconstruction communiste Canada et nous avions convenu qu’il dirigerait ce blog.

Mais j’ai mieux connu Michel lorsque je l’ai à rencontrer les camarades marxistes-léninistes de New York.
Ces camarades se préparaient alors à fonder le Parti des communistes des États-Unis, dont la page Web est http://www.partyofcommunistsusa.org/
En effet, de retour de New York, le comportement de Michel a totalement changé.
La camaraderie initiale de Michel s’est transformé en une attitude agressive, et je n’ai pu tirer de lui aucune explication.

Les relations entre Michel et moi se sont détériorées au point où il n’y avait plus moyen de travailler ensemble et j’ai alors décidé d’expulser Michel.

Il a cependant continué à utiliser le blog de Reconstruction communiste Canada et a commencé à diffuser le genre de textes confus qui’il diffuse actuellement, teintés de maoïsme.
Je lui ai demandé à maintes reprises d’avoir la dignité de choisir un autre nom pour son blog.
Il a alors ajouté au nom (comité Québec) et a affirmé que Reconstruction communiste Canada est un front uni.
Et j’ai créé, grâce à ma compagne, un nouveau blog «Reconstruction communiste Canada».
Le blog de Michel créé une confusion entre deux organisations qui sont opposées en matière : (1) de ligne politique – marxisme-léninisme versus maoïsme; (2) de nature : organisation communiste versus organisation de front uni contre l’autérité, le fascisme et la guerre.

Michel Labelle confond deux types d’organisations :

(1) Reconstruction communiste Canada est une organisation marxiste-léniniste, qui se base sur les principes marxistes-léninistes et ne comprend que des marxistes-léninistes.
RCC vise (1) à reconstruire le Parti communiste du Canada, qui a été exemplaire de 1921 à 1943, avant de tomber dans le révisionnisme; (2) à reconstruire le Mouvement communiste international authentique; (3) un Front uni prolétarien ou un Front populaire au Canada, unissant toutes les forces politiques et sociales qui luttent contre les politiques d’austérité, de fascisme et de guerre.

(2) Le front uni sera une organisation unissant toutes les forces politiques et sociales qui luttent contre les politiques d’austérité, de fascisme et de guerre.
Michel Labelle pourrait en faire partie avec les anarchistes, les social-démocrates, les trotskistes, les progressistes et les communistes (c’est-à-dire les marxistes-léninistes).

Un dirigeant du  Parti communiste révolutionnaire, le camarade Jacques Beaudoin, m’a expliqué que Michel avait également volé le nom de Secours rouge, de ce parti.

Il est important d’expliquer en détail et correctement les faits, tous les faits et rien d’autre que les faits.
Je crois que Michel n’est même pas capable de comprendre ses erreurs.

Antonio Artuso
Reconstruction communiste Canada

****************************************

 De Robert Bibeau:

Afin de poursuivre   le débat de principe  sur les questions importantes de la révolution prolétarienne en devenir  (je répète = en devenir et non présente en ce moment).
Suite aux propos,  fortement pertinent  de  POL  suite à  ses objections  face au SPONTANÉISME et l’absolue nécessité d’une solide et vaste organisation révolutionnaire de type  marxiste-léniniste,  préalable à la montée du mouvement insurrectionnelle populaire –  que pensez-vous  de ce texte sur  LA TRICONTINENTALE  ET LA GRANDE DÉCLARATION DU  CHE  –  “CRÉONS, UN, DEUX, TROIS VIETNAM”  à laquelle MAO  (peuples opprimés, etc. et Les tigres en papiers.)  en rajoutera des années plus tard –  QUI CONSTITUE à mon sens une application pratique  de la ligne organisationnelle  marxiste-léniniste où  VOLONTARISTE si vous préférez,  où, l’organisation   (l’assemblée de nombreuses forces à la Havane avec Fidel, et bien d’autres, Cabral, Ho, ne manquait  que les Kmers rouges, etc.)  dicte le mot d’ordre de lancer des insurrections populaires un peu partout dans le monde ????
Merci de votre précieuse participation pertinente au débat de fond. 
Robert Bibeau.  Les7duQuebec.com
*****************************************

D’Œil de Faucon

Robert n’ est pas seulement un pélerin , c’ est le Savonarole du prolétariat . Ancien ML je connais bien vos débats pour les avoir vécu dans les années 1970 et être par moi même sorti de ce débat. Que reste il de nos luttes en faveur du frére Ho chi min, de l’ oncle Mao, et du prophète Envers Hoxa. Au Vietnam une exploitation sans limite du prolétariat, en Chine la victoire de Deng siao ping, en Albanie la mafia et une base de la CIA. Les savonaroles sont tous tombés et je ne parle pas des idéologues Kmers Rouges.

Le problème pour vous c’ est que vous avez des divergences idéologiques basées sur des principes qui ne tiennent pas compte de l’ état réel du monde du travail. Pas d’articles de fonds sur le prolétariat et souvent aucun lien avec lui. Pour la petite histoire je fut invité en Albanie en 1974, une belle aventure à Durés.

G.Bad

**********************************************
D’Artuso Antonio:
La médecine a existé de tout temps.  Au cours des sciècles, les découvertes scientifiques et techniques dans tous les domaines (médecine, chimie, phrmacologie, rayons X, électronique, génétique, etc.) ont évolué.  À chaque période de l’histoire de la médecine, il y a eu charlatans qui n’étudiaient pas et des scientifiques et de practiciens qui étudiaient avec rigueur, détermination, efforts surhumains, après des milliers d’heures de travail théorique et de laboratoire, pour comprendre les principes de la médecine, la réalité concrète des maladies, pour établir des analyses concrètes et trouver des solutions concrètes.  Les théories justes sont celles qui reflètent correctement la réalité, les théories eronnées sont celles qui ne tiennent pas compte de tas de facteurs, qui ont une vision déformée de la réalité ou qui, sont carrément inventées par des charlatans qui, pour de l’argent ou du prestiges, par le mensonge, par des formules démagogiques, soi-disant scientifiques, par la manipulation, essaient d’avoir quelques moments d’une gloire dont ils devraient avoir honte.

*********************************************

Bonjour, camarades!

D’une certaine manière, il me semble que le point de vue d' »Œil de Faucon » est celui qui a le plus de recul, tout en restant relativement situé dans le champ de la lutte des classes. Le fait qu’il puisse continuer de filer la métaphore « religieuse » humoristique est révélateur d’un travers devenu chronique dans les courants se réclamant du ML.

Pour ma part j’y suis revenu précisément sous l’angle de l’histoire, afin de comprendre les « dogmes/mythes » que colportaient les « leaders » de Mai 68 et suivants, et qui ont en quelque sorte obscurci le ciel de ma jeunesse en se présentant comme des vérités théoriques et historiques acquises, que l’on soit « pour » ou « contre »…

Finalement, il me semble que Marx n’appartient qu’à Marx et Lénine à Lénine… Et en même temps, les deux ensemble, au delà ou justement à cause des différences d’époques, appartiennent à l’histoire du monde, tant leurs pensées ont contribué à le façonner.

Et ils appartiennent singulièrement à l’histoire du prolétariat, même s’il ne se reconnait plus guère en eux.

Et surtout, ils restent les deux moitiés d’une clef pour comprendre l’histoire du monde, deux moitiés inutilisables l’une sans l’autre…

Les divers courants qui se sont réclamés du ML ne sont qu’un des aspects de cette histoire, et il n’y a pas de raison d’établir une relation quasi religieuse, voire une sorte d’hérédité, entre leurs histoires particulières et les fondamentaux du ML.

Si le ML n’est pas un dogme, nous devons d’abord poser la question de savoir s’il reste un outil opérationnel dans le monde d’aujourd’hui.

Nous devons également analyser le bilan de l’impact des courants se réclamant du ML, actuels et passés, à la lumière de ses propres fondamentaux, et non des affirmations plus ou moins dogmatiques des uns ou des autres.

Vu sous cet angle, et comme le remarque fort justement « Oeil de Faucon », il n’en reste plus grand chose… On a essentiellement une collection d’échecs, après une période assez longue où le ML était apparemment l’idéologie dominante sur une bonne partie de la planète.

Mais cet échec apparemment global est d’autant plus relatif que le monde à  non seulement globalement continué de glisser dans l’obscurantisme, depuis, mais que cette glissade est de plus en plus vertigineuse avec la crise… La crise, que seule une approche ML permet de comprendre, avec sa dimension impérialiste…!

Évacuer le ML est donc contre productif, tant d’un point de vue prolétarien, que même d’un point de vue simplement humaniste, en réalité…

C’est pourquoi la bourgeoisie s’acharne à dénigrer et à détruire cette idée, et à l’éloigner du prolétariat. Car elle est consciente qu’une nouvelle fusion de l’idée ML et du prolétariat, dans la crise actuelle, cristalliserait aussi un front des classes populaires qu’elle ne pourrait contenir.

Réduire l’idée à ses formes idéologiques passées, ou actuellement formellement survivantes, mais  intégrées dans son propre système, c’est le moyen le plus efficace dont elle dispose pour tenter d’en consacrer l’échec affirmé.

Comme le remarque encore « Œil de Faucon », la naissance d’un courant ML moderne n’a aucun sens en dehors d’un lien avec la classe ouvrière et le prolétariat en général.

Analyser des situations n’a d’intérêt que dans le but d’intervenir dessus, si modestement que ce soit, en fonction de nos moyens.

A chaque stade de son développement, cette intervention a besoin d’une organisation adaptée.
C’est ce qui distingue les ML des spontanéistes. Les ML construisent leur organisation en fonction de  leur méthode de travail. A quel moment cette organisation devient le parti d’avant-garde du prolétariat, c’est évidemment l’histoire qui en décide. D’ici là, il peut y avoir autant d' »avant-gardes » idéologiques autoproclamées que possible … C’est essentiellement par la pratique efficace qu’elles seront éventuellement amenées à fusionner.

Développer une organisation sans lien avec le prolétariat, sans activité au cœur du prolétariat, n’a effectivement aucun sens.

Cette évidence dialectique rend le débat caduque sur plusieurs des points évoqués.

Par contre, il y a lieu de resituer la spontanéité des masses, qui est effectivement créatrice d’organisations … de masses! C’est aussi le lieu où s’exerce la démocratie directe et où se forge le consensus démocratique qui unifie le mouvement de masse, et lui donne sa force, précisément relative à son niveau de conscience.

Il aura évidemment tendance à s’élever s’il existe un parti prolétarien d’avant-garde réellement influent parmi les masses…  
Encore une évidence qu’il semble utile de rappeler…

C’est ce que l’expérience récente du mouvement lyonnais mets en évidence, par la négative, pour l’instant, et à cause de l’influence dominante des spontanéistes dans ce qui en est l’avant-garde relative.

Luniterre

**********************************

D’Artuso Antonio :

Il n’y a qu’une seule science de la santé, la médecine.  L’accupuncture, la médecine chinoise, sont en train d’être étudiées scientifiquement dans plusieurs centres de recherche,  entre autre à Toronto.  Il ne peut y avoir deux médecine, il faut une explication scientifique sur le rôle des aiguilles, sur les méridiens, sur le rôle de l’influx nerveux, etc.  Il n’y a qu’une réalité, il n’y a qu’une médecine.

De même il n’y a qu’une seule science de l’humanité.   Il n’y a qu’une seule humanité, qu’une seule réalité, qui est étudiée :

(1) par les différentes pseudo-sciences des universités bourgeoises (économie, sociologie, anthropologie, sciences politiques, sciences juridiques, etc.) dans lesquelles des professeurs sont payés pour parler de tout sauf de réalité de la lutte de classe, de la réalité de la dictature de la bourgeoisie, de la dictature du prolétariat, de l’État, qui est essentiellement la machine de répression des classes dominantes pour maintenir leur dominationsur sur les classes dominées;

(2) par les militants de partis populaires, ouvriers, socialistes, communistes, les militants authentiques, qui, dans tout les pays, surtout dans les pays les plus violents, organisent les travailleurs les plus exploités et essaient de trouver la méthode scientifique pour (1) renverser la bourgeoisie; (2) instaurer le pouvoir ouvrier et populaire ou la dictature du polétariat; (3) instaurer le socialisme.  Aux États-Unis les travailleurs esssaient de s’organiser, en Haïti, en République dominicaine, en Inde, au Bénin, au Bangla Desh, en Afrique du Sud, etc.

Il n’y a qu’une seule science de la société, de la lutte de classes, des modes de production, des révolutions.  Appelez cette science que nous cherchons tous.

Les communistes appellent cette science  matérialisme dialectique et le matérialisme historique, ou socialisme scientifique, le marxisme-léninisme.
Marx et Engels ont fait la synthèse :
(1) de la philosophie allemande de leur époque – connaissance et vérité (méthode scientifique du 16e et du 17e siècles, matérialisme du 18ème, dialectique du 19e) (2) des chercheurs de l’économie de l’époque victorienne;
(3) des chercheurs français qui ont réfléchi sur les révolutions, l’État, etc.
Les théories, les pratiques des Partis communistes, du Mouvement communiste international, des 3 internationales, les révolutions depuis le Manifeste du Parti communiste (1848) des révolutions, des guerres civiles, des guerres coloniales, des guerres impérialistes, des deux guerres mondiales, de la guerre froide montrent sans cesse la justesse des analyses marxistes-léninistes et qu’il n’y a aucune autre solution que le renversement de la bourgeoisie, la dictature du prolétariat et l’expropriation des capitaliste.

Et tous les autres courants,  chrétiens, humanistes, socialistes utopiques, blanquistes, anarchistes, trotskistes, maoïstes, révisionnistes anciens (Bernstein, Kautsky, etc.) et révisionnistes modernes et les nouveaux opportunismes nous éloignent de la voie révolutionnaires marxiste-léninistes et ne nous mène qu’à la division et aux echecs catastrophiques.  Les premiers avions volaient quelques secondes et s’écrasaient, et leurs pilotes se tuaient souvent, mais les principes du vol des appareils plus lourds que l’air avaient été découverts.  Des centaines de techniciens et de chercheurs ont continué à appliquer ces principes et aujourd’hui les avions supersoniques se basent sur ces principes.

De même aujourd’hui des milliards d’êtres humains luttent pour survivre et trouveront la solution, qui ne peut être que le socialisme scientifique.

 *****************************************

D’ Œil de Faucon:

Réponse à Robert dit « le pélerin »

Il me semble avoir répondu sur la loi travail, mais je vais me répéter. Les lois en général ne font que confirmer se qui existe déjà en grande partie et qu’il faut généraliser, c’ est le propre de toutes

les lois. Le patronat pense toujours que « l’illégalité d’ aujourd’hui deviendra la légalité de demain » tel est le sens de la loi travail. A ce sujet vous pouvez vous référer à « 25 ans de perte d’ acquis » qu’il faudrait compléter depuis.

Il est parfaitement clair que dans tous les pays de l’ OCDE les acquis sociaux sont laminés. Retraite, coût du travail, temps de travail, et multiplication des contrats de travail précaires CDD….Le système de santé est lui aussi à la dérive…

Les luttes prolétariennes en France sont exclusivement sur la défensive (contre les fermetures) d’ entreprises, pour finir dans le meilleur des cas (comme chez Peugeot à Aulnay)par revendiquer un chèque départ. Le dernier bastion ouvrier qui peut encore entraîner le tout comme en 1995 , c’ est celui des cheminots. Seulement tous les syndicats sont dans la négociation, alors qu’il faut rapidement engager la lutte et se joindre au mouvement contre la loi travail et l’ état d’urgence.

Le 17 mars les cheminots n’ont pas bougé, et je vois déjà la CFDT dire que toute grève se transformera en astreinte au nom du sécuritaire. Seuls pour le moment les étudiants et les jeunes précaires agissent, la répression policière ayant ravivé l’ action directe.

Rien pour le moment ne permet de dire, que le mouvement se dirige vers une grève générale, il y aura une montée des luttes dans les Fac et lycées au moins jusqu’ à la mi avril, des perturbations dans les transports aériens et la Poste…Il est certain qu’il vaut mieux cela que rien, et une bavure,

par exemple des CRS, pourrait mettre le feu aux poudres. Je viens d’ apprendre par un camarade de Renault Cléon qu’un ouvrier est mort broyé par une machine, il mène son enquête , va t’il y avoir une action ouvrière ?

Gérard Bad

********************************************

Ce qui distingue la science de la religion, c’est qu’elle ne se contente pas d’incantations …!

C’est par la confrontation dialectique théorie/pratique que le ML redeviendra opérationnel sur le terrain, c’est à dire une force pour l’action, et non un dogme quasi-religieux, fusse la « religion de la science ».

Luniterre

 ************************************************

.

.

.

жжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжж
жжжжжжжжжжжжжжжжжжж
FM_TML_2

жжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжж

жжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжж

3 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s