A propos de l’intégration du Yuan aux DTS du FMI …

 

.

.

.

ADDENDA:

Une autre correspondance sur le sujet

de l’économie chinoise,

 

et notamment à propos de l’intégration

du Yuan aux DTS du FMI …

 

 

 

Reçu de la part d’un autre camarade qui a réagit à:

Crise et confusionnisme … Pour y voir plus clair…

 

************************

Salut,


Tu ne réponds pas réellement à la question que je t’ai posée.(*) Les économistes occidentaux pour la plupart, et notamment Soros, montrent la Chine du doigt en relevant la contraction de l’économie, la baisse des exportations, etc. et en faisant le lien avec les perturbations financières (qui sont liées à l’accession du yuan au rang de monnaie internationale, en particulier son intégration aux DTS d’ici un an).


La Chine a pris acte que le modèle « usine du monde » n’est plus viable compte tenu de la baisse de consommation dans les pays riches et se réoriente dans deux directions, d’une part la consommation intérieure et de l’autre la route de la soie, à destination non seulement de l’Europe mais aussi de l’Afrique. Ceci implique des hausses de salaires, l’extension du filet de protection social, des investissements vers les zones arriérées, la chasse à la corruption, etc. et de très nombreuses rencontres au niveau international.
Evidemment cette réorientation qui doit se réaliser très vite entraine des hiatus et des échecs dans l’immédiat. Mais elle n’a pas d’autre choix raisonnable.


Mais le doigt qui accuse la Chine est celui d’économies en situation extrêmement périlleuses. La Chine et les émergents leur ont évité une crise beaucoup plus grave en absorbant notamment la masse monétaire créée après 2008. Ici les analyses sur les crises limitent le champ de l’étude aux économies occidentales et ont conclu à un effondrement irrémédiable sans tenir compte du marché mondial et de son développement inégal.


Par contre la baisse actuelle des exportations chinoises traduit un resserrement du marché dans les pays riches, c’est-à-dire une paupérisation très importante. Ce n’est pas la Chine qui entraîne l’économie mondiale vers la crise comme tous ou presque les magazines économiques le disent, ce sont les pays riches dont l’économie se contracte qui représentent le plus grand danger à l’échelle mondiale.
De surcroît les garde-fous mis en place – ou pas – après 2008 ont été rapidement oubliés, ce qui laisse envisager le pire cette fois.


« Xuan »
**************************


(* La question initiale, posée par le camarade, était à propos de l’article:

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2016/01/09/crise-cac-krach-chine-nouvelle-annee-nouvelle-secousse/


La voici: « Tu n’as pas l’impression que la Chine sert de bouc émissaire aux économistes bourgeois ?
Ce sont les USA qui vont mal. Ils essaient de gratter partout y compris chez leurs potes en leur collant des procès aux fesses.
Tous les « spécialistes », y compris Soros, pointent du doigt les exportations chinoises…mais personne ne se pose de question sur leur destination.
En effet la crise peut probablement éclater cette année, d’ampleur inégalée, mais ce n’est pas le yuan qui va flamber, c’est le dollar.
Ce n’est pas par hasard si tous ces savants désignent la Chine. »
Nous lui avions déjà répondu rapidement, par ce qui est, en fait, devenu l’ébauche de la réponse au camarade nordiste, tant leurs deux démarches semblaient proches…)

*********************************

Notre seconde réponse:

Bonjour, camarade

J’essaye de reprendre, pour voir où ça ne colle pas entre question et réponse….


Le premier point me semble être que tu restes focalisé sur « pro » ou « anti » chinois, alors que j’essaye simplement d’analyser la réalité des marchés financiers chinois qui posent problème, de manière chronique, et non conjoncturelle.


Évidemment, ce problème devient particulièrement « voyant » et spectaculaire dans le contexte de crise actuelle, mais il n’a pas, fondamentalement, changé de nature depuis la fondation des marchés financiers chinois.


Évidemment, c’est la récession des marchés commerciaux occidentaux qui le met en lumière, du fait que l’économie chinoise dépend encore de l’exportation!


(« Lorsque Soros parle d' »ajustement », il sait donc très bien de quoi il parle, et ce n’est pas spécialement d' »exportation »! »)


C’est pour cela que j’essaye de souligner précisément la différence entre surévaluation (éventuelle) du taux de croissance, ce qui est encore conjoncturel et relativement nouveau (même si la baisse a de fortes chances de devenir chronique, également, dans ce contexte), et surévaluation des valeurs financière chinoises, telles que cotées actuellement sur les marchés financiers chinois, et qui sont particulièrement volatils, avec une tendance baissière brutale, et pour cause…


La surévaluation des marchés financiers chinois était non seulement « tolérable », au temps de l’expansion exponentielle, mais elle « arrangeait » pas mal de profiteurs, tout en restant, évidemment, la bombe à retardement qui commence à exploser ces temps ci !!


Essaye donc de relire les articles en gardant cette idée en tête, car je ne vois pas encore mille façons de formuler la chose ….


Les « torts » en matières de profits financiers sont nécessairement partagés entre tous ceux qui en abusent ….


En fait, il n’y a pas de « morale » dans la finance,ni en Chine, ni aux USA ….
il y a parfois des compromis, à condition, par définition, qu’ils « arrangent » toutes les parties prenantes…
C’est le cas de l’histoire de l’entrée du Yuan dans les DTS.


Tu dois bien constater toi-même que le cours du Yuan est en réalité sérieusement contrôlé et encadré, contrairement à ce que devrait être une véritable monnaie de réserve, même et surtout dans le statut « DTS »!


En réalité, et en dépit des proclamations hypocrites, personne ne veut d’un Yuan au cours libre…!


Les raisons en sont évidentes et nous ramènent au propos des articles déjà publiés… On ne va donc pas y revenir.

Les dernières fluctuations reflètent bien l’instabilité intrinsèque d’une monnaie soumise à des contraintes aussi contradictoires, et même carrément antagonistes, entre les USA et la Chine.


L’avenir du compromis reste donc incertain, et rien ne dit que l’échéance ne sera pas encore repoussée, comme elle l’a déjà été…


Enfin, ce texte, comme les autres, aborde la question des raisons du blocage du développement du marché commercial intérieur, qui sont liées à tous les blocages de ce système financier, et ne trouveront pas de solutions avec simplement la mince « pommade sociale » que tu nous annonces, et dont on espère néanmoins qu’elle soulage quelque peu la peine des prolos chinois…


…En préparation des grandes luttes sociales qui balaieront tout ce système à bout de souffle, au « propre », hélas,comme au figuré: https://tribunemlreypa.wordpress.com/2015/12/10/cop21-le-poumon-et-la-main/


Amicalement,

Luniterre

 

************************************

 

La correspondance avec le camarade s’est poursuivie de la façon suivante, abordant à nouveau la question paradoxale de l’isolement des marchés financiers chinois:

 

Sa réponse:

« Il ne s’agit pas de pro ou d’anti chinois, il s’agit des contradictions réelles en particulier entre les USA et la Chine et de leurs conséquences dans l’interprétation des faits. L’économie est une science exacte, mais c’est une science de classe.


Considérer uniquement le marché chinois séparément des autres est aussi erronée qu’analyser la crise des pays occidentaux indépendamment du reste du monde. Et il faut reconnaître que pour beaucoup nous avons versé de l’eau à ce moulin en croyant voir éclater une crise définitive en 2008. Nous n’avions pas complètement tort mais notre point de vue était unilatéral et métaphysique. La méthode dialectique considère que les objets les phénomènes sont liés organiquement entre eux, dépendent les uns des autres et se conditionnent réciproquement. C’est pour cela que je ne sépare pas les deux.


Il ne s’agit pas de pommade sociale, je suis bien conscient des difficultés qui reposent essentiellement sur le prolétariat chinois. Pas de morale non plus. Je pars du principe que la contradiction principale dans le monde oppose l’hégémonisme US aux peuples du monde. De ce point de vue la politique économique chinoise (y compris dans les domaines économiques, commerciaux et financiers) vise à renverser cette hégémonie, parce que tant que l’impérialisme impose sa loi il est le principal obstacle au développement indépendant des nations, et constitue également un obstacle majeur au développement d’une voie socialiste en Chine. Dans un pays comme la Chine, la domination par l’impérialisme et la ligne de droite sont liées.
Ceci n’exclut nullement les difficultés ni les « défis » annoncés par les officiels chinois eux-mêmes. Et qui sont bien prévisibles.


Amicalement,

« Xuan »

 

***********************************

Ce à quoi nous avons répondu:

 

Bonjour, camarade!


Décidément, il y a une partie du malentendu qui semble résider dans le fait que tu n’as pas suivi l’étude de la formation des marchés financiers chinois depuis leur origine, ce que j’ai tenté de « résumer » dans:


https://tribunemlreypa.wordpress.com/2015/09/01/de-la-structuration-maoiste-de-la-bulle-chinoise/


Cet article, comme les autres cités, comprend de nombreux liens vers d’autres études et points de vue, qui te permettront de forger ta propre approche, et, pourquoi pas, d’apporter ta contribution par ta propre recherche.


Il n’y a donc pas d' »étude séparée »! Mais par contre, le fait que les marchés financiers chinois soient relativement cloisonnés par rapport aux flux financiers mondialisés, et notamment ceux qui irriguent le commerce extérieur de la Chine, c’est une réalité chronique et ancienne, qui est bien, en grande partie, à la base de leurs problèmes actuels…!


Ce phénomène apparemment paradoxal est fort bien documenté dans toutes les études sur le sujet, et pas seulement dans les miennes!

De plus, c’est bien ce phénomène, depuis la fameuse césure Actions A/ Actions B, et toutes les variantes qui s’en sont suivies, qui a fait l’objet de différentes tentatives de « réformes structurelles », dont Shanghai-Hong Kong Stock Connect est la plus récente, et qui n’a manifestement pas suffit!


Je crois donc que tu devrais te mettre sérieusement à l’étude de ces phénomènes fondamentaux pour la compréhension du monde actuel, et pas seulement de la Chine. Effectivement, il n’est pas possible de parler du rapport de ce grand pays qu’est la Chine au reste du monde, et notamment aux USA, sans les avoir compris, au moins dans leur principe, sinon dans le détail de leurs mécanismes, qui sont assez compliqués, pour ne pas dire « chinois », il est vrai…!!
Bon courage…


Pour le reste, une césure fondamentale entre ton opinion, proche du camarade nordiste en cela, et la mienne, est que tu considères toujours la Chine actuelle, en tant qu’État « socialiste de marché », comme une base de lutte anti-impérialiste pour les peuples, alors que j’en suis venu, à travers l’analyse, et notamment depuis:


https://tribunemlreypa.wordpress.com/2014/03/08/en_relisant_lenine_qui_parlait_deja_de_chine/


à la conclusion que la transformation de la Chine en capitalisme monopoliste d’état correspond bien à la formation d’un nouveau pôle impérialiste, amené à s’opposer, et de plus en plus violemment, effectivement, au pôle US et à ses alliés, ce qui n’en refait pas pour autant un pôle anti-impérialiste à nouveau, mais exacerbe simplement tous les conflits en cours, même si c’est principalement par le truchement de nations « alliées », plus faibles, car encore incomplètement développées comme États capitalistes monopolistes.

.

C’est pourquoi je pense que la lutte sociale du prolétariat chinois contre toute cette bureaucratie parasite prendra une importance stratégique dans les années à venir!


Amicalement,


Luniterre

 

 

FM_TML_2

жжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжж

жжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжж

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s