Crise, CAC, Krach, Chine, nouvelle année, nouvelle secousse !

.

.

.

.

Finances mondiales 2016:

.

Une nouvelle secousse tellurique

.

partie de Chine

.

CKC F

 

2016… Première semaine « boursière » mondiale de l’année …

Paris …  CAC 40   – 6,54% …    Shanghai-Shenzhen  – 9,9%

« Volatilité », « évolution volcanique des marchés chinois »,

les journalistes économiques et les « experts », consternés,

se penchent sur les ratés

au redémarrage du moteur économique mondial …

Et en fait de « raté », c’est bien d’une nouvelle secousse tellurique assez comparable à celle de l’été dernier qu’il s’agit, constatent-t-ils…

  Mais surtout, si elle a bien l’air d’une « réplique », cette secousse sévère les amène à constater que, loin d’être le dernier soubresaut d’une « bulle » achevant de se vider de son air vicié, elle risque fort de n’être que la première d’une série potentielle…  La « bulle » chinoise résulte non seulement de causes conjoncturelles liées au fort ralentissement de la croissance chinoise et à la stagnation générale relative, qu’ils avaient tendance à baptiser « reprise », mais aussi et surtout à des causes structurelles, établies de longue date  par la finance internationale, et principalement US… Structuration des flux de capitaux peu modulable sans traumatisme violent pour tout le système, et pour les relations économiques internationales… 

L’économie chinoise n’est plus seulement l' »usine du monde », et l’une des plus mortellement polluantes (*), elle est aussi une bombe à retardement pour la finance internationale… Une bombe à retardement dont le détonateur  a été allumé il y a déjà plusieurs décennies, lors des accords Mao-Kissinger, mais que personne ne voulait voir, tant ce « retardement », en fait celui de la crise mondiale, arrangeait bien tout ce petit monde grouillant dans les gros sous…!

Mais si devant la complexité du très littéral « casse-tête chinois » que leur semble être désormais devenue l’économie de l’Empire du Milieu, bon nombre d’analystes et de journalistes pseudo-« experts » font montre de leur désarroi et le plus souvent de leur franche incompétence, certains, manifestement plus au fait des affaires réelles, n’en lâchent pas moins quelques « observations », à priori encore plus mystérieuses pour les économistes ignares, mais révélatrices de ce que, derrière l’écran de fumée, mélange de propagande et d’imbécilité, que le système capitaliste dégage pour voiler sa propre décomposition, il sont assez « au parfum » de la source de ce nouveau cataclysme en gestation…

Et notamment quand le chroniqueur est également un affairiste très improbablement « pris au dépourvu » comme Georges SOROS …

« La Chine a un très gros problème d’ajustement », a t-il déclaré, repris par de nombreux médias…

  « Je dirais que c’est bien une crise. Quand je regarde les marchés financiers, je vois une situation sérieuse qui me rappelle la crise que nous avons eu en 2008 ». (**)

Mais quel est ce « défaut d’ajustement » susceptible d’entrainer une catastrophe économique telle que celle de 2008 ?

Pour les lecteurs fidèles de TML, ce « problème » apparemment encore mystérieux pour la presse, même supposée « spécialisée », est en fait une antienne de nos chroniques de fond sur la question chinoise… Il découle à l’évidence de la dichotomie fondamentale et particulière du capitalisme chinois.

Et contrairement à ce que radote la presse « spécialisée », même et surtout « de gauche », cette dichotomie n’est pas le fruit pourrissant d’une hybridation entre un prétendu « socialisme de marché » et un capitalisme totalement débridé, mais bien d’une hybridation entre deux formes particulièrement archaïques de capitalisme, deux formes inadaptées au développement de ce grand pays, et qui doivent nécessairement muter, chacune étant pourtant basicalement antagonique de l’autre…

L’une de ces formes est le capitalisme néo-comprador, fondé sur l’industrie d’exportation, à 60% sous la coupe des capitaux étrangers, et principalement US, capitalisme quasiment néo-colonial qui a permis à la bourgeoisie bureaucratique maoïste de sortir de son isolement international dès le début des années 70, en n’hésitant pas à se retourner contre le camp anti-impérialiste qui lui avait pourtant permis de survivre en tant que bourgeoisie « nationale », alliée du prolétariat.

L’autre forme est le capitalisme monopoliste d’état que cette bourgeoisie bureaucratique a commencé à constituer en prenant sa part des flux de capitaux financiers internationaux, dès cette époque lointaine, également. (***)

Tôt ou tard, cette forme tend à s' »ajuster » en prenant sa place sur le marché international en tant que néo-impérialisme, y compris au détriment de son géniteur US … C’est déjà ce qui se produit par l’exportation de plus en plus voyante de capitaux chinois, et désormais tant vers les pays « occidentaux » que vers les pays « émergents » déjà néo-colonisés par ce même « occident »… Mais c’est aussi ce qui se traduit par un expansionnisme militaro-industriel stratégique déjà ancien, mais de plus en plus offensif, notamment en « Mer de Chine », aux Fidji, etc…

Mais bien évidemment, ce n’est pas de ce type d' »ajustement » dont parle à demi-mots le rusé Soros…

On supposera sans trop abuser que son rêve secret est de profiter de la crise pour parachever la néo-colonisation de la Chine… Et les grosse failles du capitalisme chinois lui donnent des raisons d’espérer… Car même s’il ne lit pas TML, il a suffisamment le nez dans les affaires pour avoir pris conscience que la fortune de la bureaucratie chinoise repose sur une surévaluation considérable et chronique des « valeurs » chinoises qui sont massivement boursicotées à Shanghai et Shenzhen par les épargnants chinois, prisonniers de leurs « dealers » bureaucrates…

Réalité fondamentale de ce système hybride que la presse économique occidentale « main stream » commence à « découvrir » très officiellement:

« Incertitudes sur la valeur réelle des entreprises chinoises

« Troisième élément, il existe une forte incertitude sur la « valeur fondamentale » des entreprises chinoises. La comptabilité des entreprises est loin d’être fiable et l’analyse fondamentale reste peu développée », remarque Aurel BGC.

Les analyses sont par ailleurs biaisées par les autorités chinoises :

« l’été dernier, le gouvernement chinois a même interdit aux analystes financiers de publier des recommandations à la vente sur les valeurs qu’ils suivent ! », soulève ainsi la même source. » (****)

Bien évidemment, outre la volonté de relancer à tout prix une économie d’exportation dont elle dépend, la bourgeoisie chinoise tente, par la dévaluation du yuan, d’atténuer cette dichotomie entre la valeur réelle de son industrie et les flux de capitaux qui risqueraient de l’engloutir totalement à peu de frais sur le marché « mondialisé »…

Toutes les raisons économiques et historiques de cette dangereuse dichotomie, entre une économie d’exportation qui est encore sensée tirer la croissance mondiale, ce qui est déjà, en soi, une absurdité monstrueuse, et une économie intérieure incapable d’assurer un développement endogène, toutes ces raisons ont déjà été longuement analysées dans nos colonnes, et cela bien avant la crise actuelle.

C’est pourquoi, à la suite de ce court article, le lecteur trouvera une liste des liens s’y rapportant, car on ne peut refaire le point détaillé de tous les paramètres de cette crise sans en reprendre tous les fondamentaux historiques.

Concernant son issue ou même son évolution dans le cours de l’année, la messe est loin d’être dite, car chacun des deux acteurs principaux, USA et Chine, possède dans sa manche des atouts considérables…

Et bien évidemment tout un jeu d’alliances plus ou moins interchangeables qui se manifestent par tous les conflits « locaux » d’une violence guerrière extrême et dont les populations civiles prolétariennes urbaines et rurales font les frais dans leur chair et celle de leurs enfants!

Le but des Communistes Marxistes-Léninistes, en dénonçant les tenants et les aboutissants de cette crise, n’est pas de prendre parti pour telle ou telle « alliance », mais de militer pour le droit  des peuples et des nations à disposer enfin d’eux-même, et pour leur émancipation sociale réelle, d’accéder bientôt au socialisme réel, fondé sur le pouvoir prolétarien!

Luniterre

**********************************

LES PRINCIPAUX ARTICLES DE FOND SE RAPPORTANT A L’ÉCONOMIE CHINOISE:

(Par ordre chronologiques de parution)

ЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖ

.

 En relisant Lénine… …qui parlait déjà de Chine !

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2014/03/08/en_relisant_lenine_qui_parlait_deja_de_chine/

 

.

ЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖ

Comme larrons en foire…

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2014/03/27/724_de-lenine-ou-pas_/

.

ЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖ

6 Juin 2014, Débarquement médiatique

(…Où l’on voit que le dollar US reste Empereur,De la Normandie à la Chine… !)

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2014/06/21/1054_empire_usa_normandie_chine/

.

ЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖ

.

La Chine, le yuan et le dollar,

Nouvelle contribution au débat, Sur la nature sociale et économique de l’état chinois actuel.

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2014/07/29/1385_chine_yuan_dollar_/

.

ЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖ

En réponse à un article de Danielle Bleitrach

De la « nature » de la Chine et plus généralement des BRICS et de celle de l’impérialisme

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2014/08/04/1391_en_reponse_a_danielle_bleitrach_/

.

ЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖ

Le capitalisme peut-il mourir par arrêt du coeur « rouge » de la Chine?

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2015/08/22/le-capitalisme-peut-il-mourir-par-arret-du-coeur-rouge-de-la-chine/

.

 ЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖ

Chine: assèchement de la rivière des perles (de la spéculation)!


https://tribunemlreypa.wordpress.com/2015/08/28/chine-assechement-de-la-riviere-des-perles-de-la-speculation/

 ЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖ

.

Krach boursier, dévaluation du Yuan, deux conséquences inéluctables

(***) De la structuration« maoïste » de la bulle chinoise

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2015/09/01/de-la-structuration-maoiste-de-la-bulle-chinoise/

.

ЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖ

 (*) Cop21: Le Poumon et la Main …

(en photos…)

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2015/12/10/cop21-le-poumon-et-la-main/

ЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖ

.

.

 

 ЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖ

ЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖ

ARTICLES D’ACTU « MAIN STREAM » APPORTANT QUELQUES ELEMENTS D’INFO:

Finance mondiale: Ça krach aussi en Chine !!

  (La crise de l’été 2015, Repris sur TML)

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2015/07/01/finance-mondiale-ca-krach-aussi-en-chine/

ЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖ

(****) Analyse de marché: pourquoi la bourse chinoise est-elle si volatile ?

http://www.boursorama.com/actualites/analyse-de-marche-pourquoi-la-bourse-chinoise-est-elle-si-volatile-aurel-bgc-37ba48db4a1315a6dd56740a20ad7a07

ЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖ

(**) Les Bourses chinoises s’effondrent à nouveau, les marchés mondiaux dévissent

http://trends.levif.be/economie/banque-et-finance/les-bourses-chinoises-s-effondrent-a-nouveau-les-marches-mondiaux-devissent/article-normal-447705.html

 жжжжжжжжж

BULLE VF BELLA 2

.

.

жжжжжжжжжжжжжж

жжжжжжжж

.

FM_TML_2ЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖ

ЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖ

.

.

ЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖ

.

.

La crise, en Inde aussi…

.

ou Les ravages de l' »anti-impérialisme »

.

Version « BRICS » …!

PUITS

 Un texte du chroniqueur québécois Robert Bibeau

sur Solydairinfo

 

https://solydairinfo.wordpress.com/2016/01/08/

les-ravages-de-lanti-imperialisme-version-brics/

жжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжж

жжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжж

Un commentaire

  1. La question de la place de la Chine dans le monde, est aussi la question du degré de développement du capitalisme proprement chinois.
    Et la question du développement d’une bourgeoisie chinoise « impérialiste » dépends, in fine, de la permission des véritables impérialismes de ce monde, les US avant tout.
    Peut-on affirmer que les investissements financiers de la Chine font de la Chine une puissance impérialiste? L’article se place « au milieu » devant l’économie de « l’Empire du Milieu » et le proclame « néo-impérialiste »…Que est ce que cela veut dire?
    Complètement impérialiste mais nouveau dans le club des pays impérialistes? Ou, pas tout à fait impérialiste, en train de le devenir?
    Gare à l’impressionisme fabriqué par la propagande guerrière occidentale!
    Les bourgeois ET les bureaucrates chinois aimeraient bien devenir complètement impérialistes, mais une chose est vouloir et une autre c’est pouvoir. (Un peu comme les Russes mais à une échelle plus petite, bien plus petite.)
    Mais la Chine est incapable de répondre aux provocations du Viet-nam, des Philippines ou du Japon car derrière eux se trouve le véritable impérialisme de temps modernes, les USA.
    Et l’économie chinoise, complètement dépendante des capitaux et de la technologie occidentale, se trouve dans le même rapport que le Brésil quand ce pays était grand exportateur de habeas pour faire du caoutchouc. Cela a suffit qu’on découvre le caoutchouc synthétique et patatras!
    La Chine dévalue pour pouvoir vendre, les luttes de sa classe ouvrière ont fait monter le prix des salaires à un point tel que personne investi plus en Chine.
    Comment équilibrer le tout? D’abord on prendra les sous de la petite bourgeoisie (le crac boursier ser à merveille pour cela) après, aujourd’hui ils n’osent pas, se sera la dictature ouverte et le dépouillement encore de la classe ouvrière
    Tous les penseurs bourgeois préparent leur opinion publique pour une année 2016 difficile .
    Le monde se dirige vers une situation des luttes de classe de plus en plus aiguës.
    A part cette critique sur un concept peu défini, « le neo-impérialisme chinois », le reste de l’article montre la destruction d’un autre mythe, encore un autre, qui permettait aux « experts » de montrer les possibilités du capitalisme.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s